La loi de l'Eveil

maxresdefault

 

 

Bonjour à tous,

 

Aujourd’hui, je voulais vous raconter une histoire qu’il m’est arrivée il y a deux jours de cela en rêve, mais alors que j’allais taper le titre de mon article, j’en ai entendu un tout autre : “la loi de l’Eveil.”

Ainsi soit il. Je ne sais absolument pas où va aller cet article vu que je  n’ai aucune idée de ce que je vais bien pouvoir écrire, mais une voix me dit “mais si ! tu verras ! Ecris !” . On dirait une fée. Mais bon. Soit. Ca me fait bizarre quand même.

L’Eveil, c’est un appel, un porte qui s’ouvre quelque part en nous. On ne la voit pas venir, on ne la sens pas venir. On la sait là qui s’ouvre comme une réalité immuable auquel rien ne pourra l’ébranler, rien sauf notre propre choix de ne pas le vivre. Parce que une fois que l’appel s’est présenté, en réalité, c’est un choix qui apparait. Un choix qui permet à chacun de reprendre conscience de sa partie divine et de s’unir à elle.

Le chemin de l’éveil est un peu comme une procession de foi. Elle permet à chacun de se déstructurer pour retrouver les fondements sur lesquelles l’Etre va se reposer. L’éveil peut être solitaire ou non, rapide ou non, même si il se passe souvent sur plusieurs années, ce qui permet à chacun de s’ajuster et de garder un équilibre psychique et stable dans la matière.

L’éveil peut être source de déséquilibre lorsque l’égo et le mental n’arrivent plus à gérer, voilà pourquoi je parle de procession de foi. L’Eveil, fait appel à la foi en soi, à la confiance, parce que souvent dans ses moments là, toutes nos vérités et toutes nos théories se retrouvent ébranlées, balayées par une, voire deux ou trois expériences qui s’enchainent  les unes après les autres et qui permettent de faire place aux nouvelles bases.

L’Eveil a été décidé pour qu’il sonne à un moment clé qui nous permettra de l’entendre et donc de nous laisser la possibilité d’en prendre conscience.

Il permet cette reconnexion avec une partie de soi que l’on peut tout à fait décider de renier, dans ce cas, d’autres expériences nous seront proposés pour vivre notre vie.

L’important n’est pas de vivre ou non l’éveil pleinement en n’en ratant pas une miette, non, le plus important est de se sentir bien avec soi. Je ne vais pas le nier, l’Eveil est déroutant perturbant excitant, mais aussi difficile , long et parfois nous fait voir et ressentir des choses que l’on ne sait pas comment gérer.

On voudrait savoir gérer, on voudra savoir être pleinement maitre de nos capacités, mais durant cette étape, il n’en est rien et pour ceux qui choisissent d’écouter leur égo, cela peut amener des choix qui seront encore plus difficiles et délicats pour en sortir. Mais cela ne veut pas dire que tout est perdu. Loin de là, mais un chemin laborieux peut annoncer parfois des chutes.

Cela dit, l’âme ne cessera jamais de rappeler à l’Etre qui il est, sauf si lui décide de se voiler lui-même, et même dans ce cas, l’illusion ne pourra durer qu’un temps. Alors sonnera à nouveau un appel.

L’Eveil, cela peut être parfois un rêve qui vous appelle et puis d’autres qui continuent sans cesse de vous montrer un chemin, ou de vous montrer des choses en vous, qui font partie de vous et qu’il est temps de voir. Comprendrez-vous ce que vous verrez ? Qu’importe, votre âme le sait, elle sait exactement quoi vous dire, quoi vous montrer et comment agir pour vous éveiller. Les rêves, les visions, les “coincidences”  ou autres aléas hasardeux de la vie sont autant de support à l’Eveil. Chez certains cela passera plus d’une manière que d’autres tout dépendra des ouvertures de chacun.

L’Âme va à la fois servir d’appel du maitre intérieur, et de guide en vous préparant, vous accompagnant et en vous soutenant tout au long de votre éveil.

Ce n’est pas quelque chose que l’on réussit ou que l’on rate, ce n’est pas un examen qui demande de réviser et d’apprendre tout sur le sujet. La chose qui pourra vous aider, c’est de lâcher prise et de l’attention sur ce que vous ressentez en acceptant les choses telles que vous les ressentez. N’ayez pas peur de vous, n’ayez pas honte de vous parce que vous ressentez des choses bizarres ou différentes ou que le monde vous parait différent.

Ayez confiance que vous êtes accompagné et si vous vous sentez perdu, fermez les yeux et respirez calmement un petit temps. Sentez votre corps bouger en respirer. Rouvrez les yeux et regardez autour de vous, vous êtes toujours là, vous êtes vous.

L’éveil peut provoquer certaines crises identitaires où on ne sait plus trop qui on est, et surtout ce qu’on est. Même si une partie encore incompréhensible de notre divinité pointe son nez, en attendant, on est humain. Lorsque vous vous sentez partir dans d’autres réalités et que vous vous sentez perdu, rappelez vous de ce que vous êtes aujourd’hui et qui fait tout autant parti de vous. Aujourd’hui, on est incarné. Notre incarnation est aussi une part de notre identité. Ne la passez pas à la trappe en idéalisant cette part divine. Ce que vous êtes aujourd’hui sur terre est un ancrage, au même titre que la Terre sous nos pieds.

L’Eveil  peut paraitre très bordelique en soi, déjà parce que ça fout le bordel dans nos vies (nan mais faut dire c’qui est) mais aussi parce qu’on ne comprend que peu des messages réels que l’on reçoit. Certains seront faciles et claires et d’autres plus vaseux, tu meuurs, et tu comprendras que des années plus tard (si si…) Mais ça n’a pas d’importance, car le message passe sur d’autres champs vibratoires et c’est ce qui nous permet aussi d’avoir des messages qui sont annonciateurs et nous permettent de nous préparer à l’expérience qui va arriver par la suite.

Mais cela dit, l’Eveil, c’est beau aussi. c’est des univers que l’on a connu avant et qui reviennent à notre conscience, on croit qu’on ne sait rien et en faite, nous avons des liens avec ces univers. On est alors comme un enfant qui ouvre les yeux sur un monde nouveau, et pourtant au milieu de tout cela, des choses nous paraissent étrangement familiaires, on a l’impression de reconnaitre, ou de retrouver des présences, des mondes, des vibrations, des résonnances.

 

La Loi de l’Eveil n’est pas quelque chose de réservé aux initiés et à quelconques gens qui se mettent au dessus des autres. Non, non, l’Eveil est pour tous, mais ce n’est pas quelque chose que l’on choisit, c’est quelque chose qui a déjà été choisi par notre Âme avant de s’incarner afin de pouvoir réaliser un objectif particulier. L’Eveil ne sonne jamais pour rien et dans aucun but.

(ah je sens les fées)

“dis-nous Camille, dis-nous comment tu aurais vécu si tu n’avais pas connu l’Eveil ?”

– Et bien, ch’sais pas…. j’aurai sûrement fait plein d’autres choses dans ma vie, et peut-être que j’aurai accepté de reprendre une école en rentrant de chine, vu que c’est là-bas où ça a commencé pour moi avec mes petites expériences.

“dis-nous, dis-nous, aurais-tu réussi ? “

– J’en sais rien… peut-être que oui, ou peut-être que non, j’aurai pas fait en faite. Parce que ça ne me convenait pas. Déjà à la base, le truc, c’est qu’on remarque un truc lorsqu’il ne convient pas. Remarques, c’est déjà cool je trouve.

“Même si vous n’êtes pas éveillé, vous pouvez vivre de belles choses sans jamais avoir à vous soucier d’autres, n’est-ce-pas ?”

– Oui, c’est sûr, ne pas savoir, ne pas avoir à le vivre, c’est sûr, on vit d’autres choses à la place.

“Aurais-tu aimé être éveillée si tu ne l’étais pas ? “

– Et bien, je crois que la question ne se pose pas… Les envies des autres, peut-être qu’elles font envies, mais ce n’est pas pour autant qu’on veut les vivre. Il y a ce qui est pour nous et il y a ce qui est pour les autres. A vrai dire, je ne sais pas ce qui est pour les autres, déjà, j’essaie de faire ce qui est bon pour moi.

(tiens tiens une autre énergie)

“L’eveil n’est que la reconnaissance de ce qui est en vous. Toute personne peut s’éveiller, tout comme toute personne a la capacité de se reconnaitre, cependant pour certains, c’est un chemin plus douloureux que joyeux car c’est aussi reconnaitre une part de son histoire personnelle au fil du temps. la question qui se pose c’est est-ce que vous accepterez d’être vous-même ? voilà la question que pose l’Eveil. “

– tout le monde pense pouvoir dire oui et assumer… moi-même il m’arrive de dire oui, et enfaite, roohlala la vache, je me rends compte que je ne suis pas à la hauteur.

– ” L’Âme reconnait, l’Âme accompagne, c’est tout ce que tu as besoin de savoir sur l’Eveil.”

– ok… merci …. ah et quand se finit l’Eveil alors ?

– “Quand vous vous acceptez. Quand vous acceptez et réalisez qui vous êtes. ”

– ah… bah j’ai du chemin alors…

– “mais la vie est un chemin….” (sourit.)

– lol …

 

Bonne soirée à tous

 

 

 


Source: Les fées

Related Post

7 Comments

  1. Cel
     Coucou,

    Voilà un article fort intéressant, qui me parle beaucoup. Merci du partage

    “L’eveil n’est que la reconnaissance de ce qui est en vous. Toute personne peut s’éveiller, tout comme toute personne a la capacité de se reconnaitre, cependant pour certains, c’est un chemin plus douloureux que joyeux car c’est aussi reconnaitre une part de son histoire personnelle au fil du temps.”

    Je trouve ça tellement vrai… Depuis que mon éveil a commencé (si je ne me fais pas de films) ce n’est que prises de conscience sur prises de conscience de blessures, de peurs, de schémas limitants… Je ne ressens définitivement pas d’excitation. Et j’ai plutôt peur de la prochaine bombe sur laquelle je vais tomber. En plus de flipper sur ma puissance potentielle et le mésusage possible et involontaire.

    On m’a déjà dit plusieurs fois que j’étais plutôt une “vieille âme”. Et bien vieux rime peut être avec sagesse dans certains cas, mais dans d’autres cela veut dire beaucoup de paquets et de casseroles à se trimballer, lol !

    Comment as-tu vécu ça toi ? (en effet si ce n’est pas trop perso comme question).

    Bises

  2. facebook-profile-picture Spiritual Flower

    Coucou les filles,

    Désolée, j’avais omis de répondre à ton commentaire Cel.

    Mon éveil s’est fait en plusieurs phases. Doux entre mes 7 et 18 ans et après, une fois que j’avais décidé de découvrir la spiritualité plus profondément, la porte s’est ouvert en grand.

    Ça été violent. J’ai mis 3 mois à redescendre sur terre après ma première méditation (enfin la 2ème, la 1ère, je m’étais endormie au bout de quelques minutes) et j’en ai gardé des séquelles de peur et d’angoisse que je peine encore aujourd’hui à gérer lorsque l’expérience se reproduit. Ca va mieux, j’arrive à dompter un peu le Feu, mais c’est tellement brute de pomme que je n’y arrive pas toujours.

    Je n’ai pas connu d’énergies douces et chaleureuses pendant des années. Chez moi, tout n’a été qu’énergie brute et violente à gérer, et à comprendre ensuite. Je n’ai découvert que la douceur plus tard, vers mes 25-27 ans quand j’ai commencé à accepter la douceur dans ma vie de tous les jours.

    Tu vois Cel, je ne sais pas ce qu’est un Eveil doux. Mais c’est ce que je souhaite aux gens. Parce que moi, je ne sais même pas comment j’ai fait pour rester saine d’esprit. Peut-être que mon esprit cartésien m’avait aidé à voir tout ça comme une expérimentation et d’en prendre note pour voir jusqu’où cela allait me mener. Voilà, c’était un jeu. Un jeu dans laquelle, j’étais une guerrière et où j’étais persuadé que quelque chose de plus grand que moi essayait de m’atteindre pour une raison qui m’échappait.

    Je ne souhaite pas que les autres vivent ce que j’ai vécu. C’était dur et j’étais seule. J’ai cru que j’allais mourir plusieurs fois. J’ai eu mal aussi, à cause de la violence du Feu que je ne gérais pas. Voilà pourquoi aujourd’hui, je guide les autres. Pour que ceux qui se croient seuls comprennent qu’ils ne le sont pas.

    Bises

  3. Cel
    Coucou,

    Merci Camille pour ton témoignage. Je ne pensais pas que l’éveil commençait si jeune, mais en fait… Je me rappelle maintenant que je sentais déjà certaines énergies quand j’étais enfant (l’esprit bienveillant de ma maison, celui de mon sapin, etc…) et que je faisais de sacrés rêves… Hum… je suis surprise de me rappeler ça !

    “Voilà pourquoi aujourd’hui, je guide les autres. Pour que ceux qui se croient seuls comprennent qu’ils ne le sont pas. ”

    C’est un bel objectif 🙂 J’apprécie beaucoup de pouvoir te lire, ainsi que Sylvie. Je me sens vraiment moins seule, lol. Sans parler du réveil de ma foi que notre rencontre physique a provoqué. Merci Camille, pour ce que tu es et ce que tu offres 🙂

    Passe un bon réveillon !

    Bises

    1. facebook-profile-picture Spiritual Flower

      Coucou Camille
      Merci à toi, bon réveillon également.

      Tu sais, l’éveil spirituel est un appel qui est prévu et organisé. Selon les personnalités, l’appel diffère.
      En général, il y a différentes phases, la préparation, l’appel, et le réveil. Et pour finir, la phase de stabilisation.
      C’est un peu comme si on sortait quelqu’un d’un long sommeil. Selon si il a la tête dur ou non, la préparation oscillera vers certaines étapes pour amener l’être à prendre l’appel en considération.
      Pour moi, dès petite, cela attisa ma curiosité et la notion de jeu. Cela m’ouvrait les portes sans mal et je l’acceptais très bien.
      Et puis quand la base a ete bien solide, la porte s’ouvrit davantage.

      Bises

  4. Heleneveil
    Bonsoir Camille,

    J’ai beaucoup aimé cet article, et les commentaires aussi qui apportent vraiment un éclairage et surtout rassurent (oui oui suis une peureuse ).

    “Ce n’est pas quelque chose que l’on réussit ou que l’on rate, ce n’est pas un examen qui demande de réviser et d’apprendre tout sur le sujet. La chose qui pourra vous aider, c’est de lâcher prise et de l’attention sur ce que vous ressentez en acceptant les choses telles que vous les ressentez. N’ayez pas peur de vous, n’ayez pas honte de vous parce que vous ressentez des choses bizarres ou différentes ou que le monde vous parait différent.”

    Lâcher-prise et juste être soi.

    Je vous remercie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 3 =