Devenir Passeur de Dragons

Au détour d’une rue passante aux airs moyenâgeux, quelqu’un m’attrapa par le bras.

– “Camille, camille, pourrais-tu nous aider ? Un dragon est attaqué par des chasseurs et il est coincé.”, dit l’homme.

Moi lucide et amusée par la dimension, je ne tardais pas à reprendre mon sérieux. Décidemment, les demandes tombaient toujours à la chaîne dans l’astral… Il m’envoya la vision du dragon recroquevillé, pris en tenaille par un groupe de malfaiteurs. Je n’aimais pas ça.

– Hn. J’aime bien les dragons, moi. Si tu veux. Ce sont mes amis. Tous les dragons sont mes amis.

Aussitôt soulagé, il me tira le bras.

– “Viens, viens vite ! Il ne faut pas trainer ! Il faut faire vite avant que ce soit trop tard !”

– Hmhm.

On galopa à travers la foule, les marchands de fortunes, les charrettes et les bêtes ici et là. Puis, au détour de rues étroites, on tomba sur le dragon et les hommes qui l’encerclaient. En pleine envergure, il devait bien faire 3, 4 mètres de hauteur, mais là, ces ailes rouges étaient enroulées autour de lui en protection et il se rabaissait au niveau du sol. Les lances menaçaient de toute part. Sa tête se renfonçait de plus en plus. Ce pauvre dragon ne savait plus où se mettre. Le pauvre chouchou…

– Je suis là, m’annonçai-je au dragon sans même me soucier des cafards autour. Ne t’inquiète pas, je vais te sortir de là. Tu vas voir, je vais te catapulter dans une autre dimension et tu seras libéré. (il ouvrit ses bras et étira la tête dans ma direction puis stressa en voyant les ennemis s’approcher toujours plus près aux pas de loups). T’inquiète, je vais te sortir d’ici. Tu vas voir, ça va aller vite ! Y vont rien pouvoir t’faire !

Les yeux des chasseurs eurent juste le temps de faire un aller-retour entre moi et la bête, que c’était déjà trop tard. J’activai mes flux, clarifiai l’intention et en une demi seconde, l’ordre était en place. Mes paumes dirigèrent les forces sur le dragon, et la porte dimensionnelle n’eut pas besoin de s’ouvrir. L’onde téléporta le dragon comme si le vent l’avait absorbée et qu’il s’était dissout dans l’éther. Toujours aussi efficace mes téléportations astrales. Cela m’épatait toujours autant.

– Voilà. J’t’avais dit que ça irait vite, fis-je amusé les yeux tournés vers le ciel.

Les chasseurs, quant à eux, réfléchissaient encore au pourquoi du comment.

– Bah quoi ? Dis-je à l’homme qui m’accompagnait. Ils sont nuls, ils sont nuls. Ils n’avaient aucune chance. C’est pas de ma faute.

M’attaquer ne servait à rien, ils ne faisaient pas le poids quand bien même ils étaient bien plus nombreux. Et ils l’avaient compris sans peine.

– “Éh…,” reprit-il à nouveau en marche vers le centre marchand, “Cela t’intéresserait de t’investir davantage pour la communauté des dragons ?”

– Comment ça ?

– “Oui… comme tu as un lien avec un gros dragon, et comme tu aimes les dragons, ça ne te dirait pas de les aider davantage ? Tu pourrais devenir Passeur de Dragons. Ca te dirait de faire ce travail ?”

– Passeur de Dragons ?

– “Oui. Tu pourrais nous aider dans la tâche. Je travaille avec eux tout seul, et il y a tellement à faire… Rares maintenant sont les personnes qui font ce travail. Par ici, certaines prophétesses l’ont pris, mais parce qu’il n’y avait personne d’autres pour le faire. Elles ont voulu dépanner un peu, mais elles ne peuvent pas tenir une telle charge de travail en plus de ce qu’elles ont déjà à faire… Depuis que les dragons ont quitté la zone, tout le monde est parti avec. Toute l’effervescence qui tournait avec, a fini par s’éteindre. Ils sont tous partis, les Passeurs aussi. Ils étaient nombreux pourtant avant, le travail ne manquait pas, mais avec leur départ, ils n’avaient plus de raisons de rester. La demande avait disparu. Ils ont tous pliés bagages et ont suivi là où le business les menait. Il y en a bien un qui est resté dans ces dimensions, mais il ne peut pas gérer toutes les demandes. Il n’en prend presque plus et il est tellement loin… Mais toi… toi tu es là, toi tu pourrais. On manque cruellement de Passeurs, tu pourrais le faire. Tu pourrais les faire passer les égarés dans les autres dimensions.

– Hm. Oui, pourquoi pas. Si tu veux. Ça ne me dérange pas. Je peux les aider s’ils ont besoin. Après tout, c’est la famille de chouchou, alors bon… si son espèce en a besoin, je le fais, c’est tout.

– “C’est vrai ? Tu veux bien ?”

– Hmhm, oui, ok. Je veux bien être passeur de dragons. J’accepte de prendre ce rôle.

Il prit un air soulagé et satisfait.

– “Tant mieux, alors si tu acceptes, tu peux nous aider à en rapatrier un deuxième ?”

– Oui, si tu veux. Il est où ?

– “Il s’est perdu. Il s’est perdu et ne sait plus trouver son chemin.”

– Amène-moi à lui et je m’en occupe.

Il m’envoya une image d’un dragon à bout de souffle, errant dans une dimension noire et sombre. Il courait partout sans savoir comment faire pour s’en sortir. Je basculai dans la vision et dédoublai mes corps astraux. Rapidement, je fus à ces côtés. Il grogna et se recula, par marque défensive.

– Hey chouchou, je viens pour toi, dis-je au dragon avec une voix douce, tu es perdu, n’aies pas peur, je ne vais pas te faire de mal.

Je lui tendis une main ouverte en gage d’amitié.

– Tu viens ? Je vais te sortir de là. Viens avec moi, d’accord ? Tu vas retrouver les autres. Tu veux pas ? Tu vas retrouver tout le monde de l’autre côté.

Il souffla nerveusement, puis se laissa approcher.

Les dragons n’étaient pas des créatures toujours commodes, mais rien que l’idée d’en côtoyer tout plein avait de quoi me combler. Une chose était certaine, j’allais me faire plein de nouveaux amis.

2 Comments

  1. Coucou Camille,

    Lol, j’ai rigolé en te lisant, dès qu’il est question de dragons, tu es vraiment à fond ! ^^ Soit dit en passant, c’est une chouette mission, qui a l’air de ne même pas inclure de combat !

    Bises,
    Cel

    1. Spiritual Flower

      Coucou Cel,
      Oui hein, les dragons sont mes chouchoux…
      Mais des missions sans combat, je n’y crois pas une seule seconde lol !
      Tout simplement parce que j’attire les problèmes et les plans foireux haha
      Mais qui vivra verra !

      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *