L’allié sombre du petit garçon

En arrivant sur le site de ma mission, tous mes guides devinrent tendus. Les Gardiens avaient fait appel à mes services, et ce coup-ci s’avérait plus corsée que les autres fois. Je traversais une zone peuplée et juste avant d’atteindre le début des hostilités, un petit garçon me vit, à priori, me reconnut, et s’enticha de moi. Il accourut et ne souhaitait plus me quitter.

-Je veux rester avec toi, dit-il avec sa voix de bébé, je veux t’accompagner partout où tu iras.

-Personne ne m’accompagne au-delà de cette ligne, répondis-je en pointant la zone à risque qui débutait face à une dizaine de mètre de moi seulement.

-Mais, je veux t’accompagner, et aller partout où tu vas, insista-t-il. Si je suis avec toi, tu me protègeras, personne ne pourra m’attaquer si je reste près de toi. Je ne te lâcherai pas ! dit-il en agrippant ma jambe, ce qui n’arrangea pas mes affaires.

-Non, fis-je en m’accroupissant pour me retrouver à son niveau. Là-bas, c’est dangereux. Je ne peux pas assurer ta protection, les forces sont trop sombres, tu comprends ? Je vais tout faire péter, tout va disparaitre. Toute la zone sera détruite. Je ne pourrai pas tout gérer et en plus, m’assurer que tu n’aies rien. Retourne là-bas, avec les autres, loin de cette zone. Tu vois la ligne là, ne mets pas un pied de l’autre côté, sinon tu risques d’être blessé. Ce n’est pas pour les enfants là-bas. Ce n’est pour personne d’ailleurs.

Du haut de ses deux ou trois ans, il regarda le sol, et dès qu’il vit que j’eus le dos tourné, il fila dans mon sillon. Sentant sa présence me coller aux baskets, une idée me vint pour lui. J’apposai l’intention et lançai l’appel.

-J’appelle un esprit animal sombre, murmurai-je.

Sur un élan de magie, une présence répondit à mon appel. Un phacochère apparut au loin et arriva au galop, nez au sol, et ses grands yeux rivés sur moi. Il avait un pelage d’un noir profond et un bout du nez touffu et nuageux qui ne demandait qu’à jouer avec. Sans attendre, je le saluais par une tendre caresse sur le museau, et mes doigts se perdirent dans un cocon de douceur.

-Hm… que tu es beau… Et doux… Quelle douceur, c’est incroyable… Oh mon dieu, laisse-moi te caresser… je n’aurai jamais cru qu’un phacochère soit aussi doux… Je n’ai jamais vu ça !….

Il hocha la tête l’air satisfait, et remua la queue content comme tout.

-tu sais pourquoi je t’ai fait venir… Ce n’est pas pour moi, c’est pour le petit garçon.

Il prit un air contrit. Il ouvrit le canal télépathique, et sa voix me percuta directement dans ma tête.

-Ngh… je n’en ai pas envie moi… C’est auprès de toi que je suis, pas auprès de lui…

-Je sais, mais j’ai besoin que tu me rendes un service. Tu vois le petit garçon qui me suit là derrière, j’aurai besoin que tu t’occupes de lui, et que tu te charges de son développement sombre, s’il t’en fait la demande.

-Nhh… je n’ai pas envie, ça me gêne… ça m’ennuie… je préfère rester avec toi, je ne veux pas gérer un enfant, répondit-il en boudant. C’est problématique, et demandant…

-Je sais, je sais, rétorquai-je en le couvant davantage de caresses, je sais que je te demande beaucoup et que cela t’ennuie… Je le sais, mais cela m’aiderait. Ce n’est que temporaire. Pour le moment, ça va l’occuper, et lui éviter de me suivre là où je ne peux pas l’emmener. Je pourrai agir sans l’avoir dans les pattes. En plus, il a un attrait sombre en lui, je le sens. Il va certainement avoir besoin d’une éducation sombre, et de bases solides, il pourra compter sur toi. Il sera bien éduqué. Tu lui offriras des bases stables. Il ne sera pas perdu et cela lui évitera de faire n’importe quoi quand il commencera à grandir et à faire appel à la magie. Tu veux bien faire ça pour moi, hein, dis ?… Est-ce que tu peux me rendre ce service ? Occupe-toi de lui, s’il te plait… Ca m’aiderait beaucoup… Pour moi ?… Hein, s’il te plait ?…

Il fondit dans mes caresses, pensif.

-C’est beaucoup ce que tu me demandes… Je n’ai pas envie de partir loin de toi, moi… Je suis bien auprès de toi… Et là, tu me demandes de m’éloigner pour un enfant et repartir sur des bases de zéro…

-Je sais, je sais que c’est beaucoup te demander que de t’occuper de quelqu’un et que ce n’est pas ce que tu souhaites à la base… Mais là, j’en ai besoin… Il va avoir besoin d’un allié, sinon il n’aura personne pour le guider dans cette voie si un jour, il en fait le choix. Mais avec toi à ses côtés, tu pourras l’accompagner dignement. Il aura une bonne formation.

-Bon… pour toi… je le fais pour toi, mais ça ne me fait pas plaisir… Mais bon… si tu me le demandes… si tu en as besoin… Mais une fois qu’il sera autonome, je le laisserai… Je ne veux pas m’en occuper tout au long de son existence… Quand il sera prêt, je le lâcherai et reviendrai vers toi.

-Bien sûr que tu viendras me retrouver, j’y compte bien. Quand tu auras décidé qu’il sera prêt. Mais je ne m’inquiète pas, j’ai toute confiance en ton jugement. Merci beaucoup, … tu sais, ça m’aide vraiment beaucoup, ce que tu fais pour moi. Il approche, va, éloigne-le maintenant, et fais en sorte qu’il ne me suive pas. Surtout fais en sorte qu’il ne te glisse pas entre les doigts et ne cherche à me retrouver là-bas. Je te laisse gérer sa sécurité, mais loin d’ici. Allez, éloigne-le vite. Va.

Il hocha le museau, rehaussa à nouveau la tête pour prendre quelques dernières caresses, puis fit quelques pas de galop vers l’enfant. Arrivé à son niveau, le petit garçon s’exclama et semblait comblé. Visiblement, il appréciait son nouveau allié, et c’était tant mieux.

-Si un jour tu veux développer ta voie sombre, annonçai-je à l’enfant, demande-lui de te guider. Il sera ton allié et sera chargé de ton enseignement, si tel est ton choix, fais-en simplement la demande quand tu seras prêt.

Peut-être m’avait-il entendu, ou non. Mais quelque part dans sa conscience, les choses étaient dites. Si un jour l’appel se faisait ressentir, les choses se mettraient en place, même inconsciemment. Et quand bien même il refusait, cela était loin d’être un problème. Rien ne l’obligeait à vivre cet appel. C’était son choix, uniquement son choix. Je n’avais fait que proposer un encadrement en vue d’une hypothétique situation.

Me voyant prendre le large, l’animal força l’enfant à se retirer en le bousculant délicatement de manière à revenir sur ses pas. En l’espace de quelques secondes, sa promesse était engagée. L’enfant avait rejoint une zone parfaitement sécurisée et lui restait désormais à ses côtés.

Le phacochère ne se retourna point, mais je savais ce qu’il pensait. Il honorerait sa mission, et une fois celle-ci terminée, il reviendrait à mes côtés. Je n’allais plus le revoir avant quelques longues années, mais ce n’était pas grave. Les esprits animaux étaient de fidèles alliés, chacun avec leurs caractères et leurs aptitudes, et, eux aussi avaient leurs petites préférences. J’étais déjà heureuse de voir que ceux qui répondaient à mon appel étaient prêts à faire ce genre de chose pour moi. Car prendre le développement d’une âme à charge n’était pas sans responsabilité. C’était même une lourde charge. J’étais simplement reconnaissante de sa dévotion. Mais quand même, le petit garçon avait de la chance. Cet animal était doux, mais douuuux, mais douuuuuuuux… C’était fou l’amour qu’on pouvait ressentir d’une entité sombre… Cela m’étonnait à chaque fois.

Dans notre inconscient, le sombre voulait dire le mal. Et pourtant, même encore là, en écrivant, je peux encore sentir la douceur de son pelage caresser ma main, et l’amour qu’il dégageait à mon égard… Que savions-nous vraiment du sombre ?… pas grand chose en réalité…

7 Comments

  1. Alexandre

    Bonsoir Camille,
    Merci beaucoup pour ton article très intéressant. Je viens de demander a samlael pourquoi je étais confronté depuis quelques années a des personnes du signe astrologiques du Scorpion et la un Scorpion noir est apparu pour me guider. Je vais aller sur le blog de Sylvie pour avoir plus d’nfos. Il m a fait cadeau d’une perle de son venin en me disant que je pourrais anihiler les personnes avides de pouvoir. Je t avoue que je nage un peu en ce moment et que je ne m attendais pas a ça mais je m accroche bises

    1. Spiritual Flower

      Bonjour Alexandre,
      Annihiler les personnes de pouvoir, c’est très agressif comme approche.
      Ce qui serait intéressant, serait de voir pourquoi tu attires des personnes qui ont besoin de démontrer leur ascendance sur toi, et pourquoi cela te met dans des états pareils.
      Sinon, moi aussi j’ai un scorpion ! J’adore ses énergies, toutes douces et parfaitement ajustées aux miennes.
      Ils sont forts ces alliés !

      Bises

  2. Alexandre

    Bonsoir camille,
    le scorpion noir m adit que j avais une faille en moi, mes emotions. Mais, paradoxalement, ce qui represente une faille a leurs yeux est ma plus grande force .Elle permettrait d anihiler ces personnes. Ces emotions provoquent aussi cet etat de stress car je n ai pas encore appris a les gerer totalement… suis donc en cours d’apprentissage en fait. Il est vrai que ma magie depend de mes emotions donc c est un ooint a developper bises

  3. Fleur

    Bonjour Camille,

    Je veux un phacochère tout doux moi aussi ! Sérieusement, en te lisant je ressentais cette douceur. Merci ! Quant à l’amour dont tu parles, je ne sais pas trop.
    La photo que tu as mis est trop chou !
    Pour ton jeu de cartes, tu avances ? où as-tu acheté (si ce n’est pas un secret) les cartes blanches avec ce dos ? il est beau.


    (je n’ai toujours pas “IMG”)

    Bises

    1. Spiritual Flower

      Bonjour Fleur,

      Il faut que tu rajoutes des balises html dans le texte. (je sais, ce n’est pas intuitif, je n’ai pas fini de remettre d’aplombs mon wordpress)
      Pour les cartes, c’est moi qui ais fabriqué le dos et collé dessus. (j’ai utilisé des moules et des presses pour le relief)
      Sinon, j’ai arrêté, parce que c’était vraiment trop petit. Je suis repassée sur les toiles.

      Bises

  4. Fleur

    Bonjour Camille,

    Ah ok je n’avais pas compris pour les images. je connais les balises html.
    Je te remercie pour ta réponse pour les cartes. C’est vraiment chouette comme résultat !
    Pour la taille je comprends. La plupart des jeux sont des impressions d’illustrations sur formats plus grands.

    Bises et merci pour tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *