La Porte des Rêves Lucides, Journal de bord 1

Couverture d’ouvrage : La Porte des Rêves Lucides, Journal de bord 1
Appartient à Journal de bord Séries :
  • La Porte des Rêves Lucides, Journal de bord 1
Éditions :Hardcover - 1ère édition - version test
ISBN : 978-1-326-57938-8
Pages : 297

 

Marre d’un livre théorique sur les rêves lucides ?

Envie de savoir concrètement la portée de ce type de rêves et comment évoluer à l’intérieur ?

La Porte des Rêves Lucides, Journal de bord 1 de Camille Darthout est réservé exclusivement à sa pratique expérimentale depuis l’âge de ses 7 ans.  Systèmes d’approches, passages dimensionnels et rencontres avec les anges et les guides, découvrez comment l’auteur a dû apprendre à gérer cette capacité seule et à l’adapter à sa personnalité face au monde qui l’entoure.

L’auteur nous rappelle que les rêves lucides sont une porte vers la découverte de Soi et une initiation au monde spirituel mais qu’elle reste une expérience personnelle adaptée à l’ouverture et l’acceptation de chacun.

Son premier tome nous livre avec simplicité le début de ses aventures tout autant surprenantes que mystérieuses et qui nous interrogent sur la signification d’être humain et notre lien à l’Univers.

Extrait :

Extrait 1 : Sortie de corps   

Lorsque j’ouvre les yeux, je suis dans mon petit appartement étudiant,  mais, pourquoi fait-il si gris ? Et puis, pourquoi est-ce que je vole ?

Mon corps monte à la verticale et moi, je suis raide, allongée. C’est très bizarre comme sensation. Je regarde autour de moi, je suis à mi-hauteur dans la pièce. Je ne peux bouger ni les bras, ni les jambes.

J’essaie de parler, mais les mots peinent à sortir de ma bouche. L’articulation est difficile à exécuter à cause de la grosse vibration qu’émet mon corps à chaque son. C’est comme si mon corps tout entier devient une bouche à lui seul. Le mot sort par chacune de mes cellules plutôt que par la vibration de mes cordes vocales. C’est une sensation très différente qui bouleverse mes habitudes. Parler ici me demande un effort.

LIRE PLUS

Je décide de décoller un peu plus pour pouvoir me redresser à la verticale et poser un pied au sol. J’y arrive par simple envie, sans difficulté notable. Par curiosité, je regarde dans la direction de mon lit et constate un corps sombre allongé là.

— Merde alors ! Putain, c’est ça une sortie de corps ?! C’est marrant ! Mais sinon, je fais quoi maintenant ?

 


 

Extrait 2 : Voyage dans l'espace

Je me souviens quitter le sol, le voyant s’éloigner de plus en plus, jusqu’à devenir ridiculement minuscule. Je suis propulsée à une vitesse extraordinaire, à tel point que, le temps de réaliser que je suis lucide, je pénètre la stratosphère pour atteindre l’espace.

Ma vitesse ne ralentit pas. Je comprends l’ampleur du voyage qu’au moment de survoler le premier trou noir proche de notre galaxie. Je dis proche parce qu’à la vitesse où je me déplace, c’est proche,  trois secondes humaines, et il défile sous mes yeux.  Je souris en le suivant du regard, ma vitesse de croisière en voyage astral bien plus rapide que toutes les technologies actuelles conçues par l’homme et ne m’offrant qu’un maigre instant furtif de béatitude face à cette immensité effrayant toutes nos chroniques.

—  Vais-je mourir ?! Vais-je pouvoir revenir ? Où est-ce que je vais comme ça ?

Rien que le voir d’aussi prêt me fait paniquer, et pourtant, je ne peux pas m’empêcher d’être admirative, le côté indescriptiblement mystérieux et fascinant de cette force en action a quelque chose de profondément captivant et envoutant.

Mon corps a la sensation d’être propulsée comme un moteur à réaction nucléaire tout en gardant une certaine stabilité vibratoire. Je sens juste le puissant ronronnement qui m’aspire vers un lieu prédéfini, sans pour autant avoir la possibilité de prendre les rênes et diriger le voyage.

J’ai l’air d’être appelée par quelque chose et comme j’ai peur, la seule chose que je puisse faire, c’est ne pas lutter et laisser mon corps me guider. De toute façon, ça dépasse déjà toute raison, alors pourquoi chercher à contrôler maintenant ?

Les quelques secondes où je réfléchis à mon désespoir de pauvre petite humaine dans l’espace, m’amène à dépasser un nombre incalculable d’étoiles, de planètes et de soleils. Tout défile à ma vitesse de pointe maintenant. Je vais en pleine ligne droite, légèrement courbée, au fin fond de l’espace.

 


Extrait 3 : Rencontre avec une Fée

Je me retrouve lucide en lisière d’une jolie forêt, appelée par une force me poussant à y rentrer. Une fois à l’intérieur et au pied d’un arbre semblant tout à fait banal, sans aucune raison apparente, une fée apparait comme par magie. Elle est entourée de trois anneaux magiques gravitant autour d’elle. En les voyants, il est clair qu’ils lui permettent la stabilité dimensionnelle. Si j’arrivais à la voir aussi clairement dans mes dimensions, c’était grâce à eux. Elle avait dû faire un effort pour se manifester de la sorte. Elle était jolie, cette petite fée lévitant à hauteur de mon visage, la peau métissée, cheveux coupés au carré et ses oreilles légèrement pointues.

Moi, je me dis que c’est super cool, vous voyez ? Dans le genre « Putain, trop cool ! Je rencontre une fée consciemment pour la première fois en face à face ! ». Mais, elle n’est pas du tout du même avis et me le fait bien savoir.

—  « Tu crois tout savoir, mais tu ne sais rien !!!! » qu’elle m’hurle dessus comme du poisson pourri, les poings fermés, sa voix bien stridente et tout son corps raidi par son niveau d’énervement.

*yeux choqués*

—  …

Elle attend clairement une réponse de ma part. Je tique et fronce les sourcils. Sympa l’accueil ici.

REGROUPER

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix + huit =