Changer instantanément l’aura des gens

Peu avant le réveil, en sortie de corps…

– “Est-ce que tu savais, Camille, que quand tu rentres dans une pièce au bureau, tes énergies changent toute l’énergie présente ?

– bah… c’est le cas pour  tout le monde, non ? Chaque personne change la dynamique rien que de par leur simple présence. 

– “Non Camille, pas comme toi. Toi quand tu rentres dans une pièce, toutes les auras savent immédiatement que c’est toi.  Sans même avoir à te regarder, les auras savent pertinemment que c’est toi qui est présente parce qu’elles sont traversées de part en part par tes énergies à la seconde même où tu passes la porte. 

Tes énergies balayent tout l’espace, elles ne s’arrêtent devant rien, pas même les auras, peu importe qui elles sont ou ce qu’elles veulent. Tes flux traquent le sombre présent, et tout ce qui peut être pris en charge en un seul passage est alors absorbé et transmuté directement à travers tes énergies. Rien que par ta présence, tu changes les auras des gens. Elles changent de teinte. Si leur aura est plombée et dense parce qu’ils sont contrariés ou pris dans du sombre, tes énergies l’absorbent et transcendent instantanément les flux, comme une énorme coup de balais. Tes énergies fonctionnent naturellement ainsi. Sans rien faire, l’énergie entière de la pièce et les teintes des auras changent juste par ta simple présence. C’est difficile pour les personnes qui ont besoin de l’attention des gens présents ou qui ont besoin de rester dans leurs énergies concentrés car les auras sont happées par le changement que tu provoques en elles. Elles se sentent plus légères et veulent surfer sur cette sensation agréable et joyeuse générée en eux. 

Sois attentive à ces personnes-là, c’est très dur de faire front à tes énergies et de recapter l’attention des personnes avec lesquelles elles avaient besoin d’échanger. Sois compatissante envers elles. La pièce est fortement marquée par tes énergies, les auras aussi, elles peuvent se sentir frustrées de ne pas arriver à leurs fins en ta présence.” 

– Je vois. D’accord. Pas de problème. Je ferai attention. 



Concrètement, temporiser mes énergies demande un effort conscient non négligeable. Au quotidien, cela signifie que je dois lire la situation à chaque rencontre ou présence croisée, m’adapter aux attitudes, aux expressions corporelles et émotionnelles, et en fonction, me “mettre dans une boite” ou réduire tous “les tuyaux d’énergies” dans l’air de la pièce qui m’appartiennent. Et selon le besoin, faire les deux.
Une alternative peut être également d’activer la dissimulation ou encore de forcer la neutralité de mes flux pour les rendre comme “transparents” dans la pièce. Mais tout cela fonctionne en y pensant et en maintenant les flux.
Par exemple, si la personne reste 30 minutes à côté de moi, je dois lisser pendant 30 minutes, ou forcer la diminution de mon aura dans une plus petite sphère neutre.

Tout ça n’est pas automatique… Pour moi, c’est un réel effort à fournir au premier “red flag” capté chez l’autre, parce que je n’ai pas pour habitude de me formater sur le plan énergétique. D’ordinaire, je m’adapte dans le monde physique, et laisse mes énergies vaquer à leurs affaires depuis leurs univers. Là, on me demande de lisser de l’autre côté, ce n’est donc pas quelque chose d’habituel. Mais dans le fond, ce que j’aime au bureau, c’est que les gens se sentent bien. Quitte à m’effacer ou à neutraliser mes énergies quelques minutes ici et là.

S’il y avait une chose que j’appréciais par-dessous tout, c’était la bienveillance qu’on faisait preuve à mon égard. On m’offrait un environnement de travail très confortable, aussi bien de la part des équipes que des membres de la direction. Je me sentais libre d’être avec ma personnalité, alors oui, de la compassion, j’en aurai, même si cela me demanderai un effort. Ce qui compte finalement, c’est que tout le monde se sente bien et qu’on vive tous une collaboration agréable le temps que cela durera.

Se respecter soi, c’est bien, mais on ne peut pas empiéter sur le respect des autres sous prétexte que nos énergies sont ce qu’elles sont. Il faut apprendre à cohabiter en harmonie en fonction des possibilités de chacun.
Si dans ces moments-là la compassion nous aide, c’est parce qu’elle permet de comprendre le ressenti de l’autre avec son lot de difficultés.
On aura pas toujours envie de faire preuve de compassion, on aura pas toujours envie de faire des efforts, malgré tout, il ne faut pas oublier que nous sommes responsables de nos propres énergies et des impacts que nous créons face au clash des énergies entre elles.
Et le fait que les énergies fonctionnent en automatique ne sont pas une excuse. Ce n’est pas une raison pour se dédouaner de sa part de responsabilité.
On aimerait que l’autre nous accepte comme on est, mais l’autre est pareil finalement, lui aussi aimerait qu’on l’accepte comme il est, avec ses sensibilités. Chacun doit faire un pas, et si ce n’est pas possible pour l’un, l’autre peut le faire. Car en terme énergétique, tout n’est pas question de 50-50. Chacun fait aussi comme il peut en fonction de ce qu’il est possible de gérer.

Dans l’astral, en réalité, il est très courant que les énergies abaissent leurs niveaux énergétiques pour se rendre accessibles aux dimensions inférieures.
Si je prends l’exemple de mes anges gardiens, rien que pour venir me voir en rêves lucides ou sortie de corps, certains doivent descendre de 6 voire 7 niveaux.
Ils pourraient très bien me dire de faire des efforts, mais tiennent compte de mes sensibilités et difficultés rencontrés pour faire face à leurs énergies. C’est trop dur pour moi de les atteindre, alors ils descendent selon leurs possibilités.

Chacun peut faire un pas, certes, mais le pas n’est pas toujours de la même taille, de la même couleur ou de la même forme. Il ne faut pas demander aux autres de pouvoir offrir la même chose que ce qu’on est capables d’offrir en retour. Chacun fait ce qu’il peut, en fonction de ce qu’il est capable de faire sur le moment.

Le respect, c’est aussi de comprendre et d’accepter les limites de chacun.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − deux =

error: Content is protected !!