Ne pas accepter les guides de l’ombre

Bonjour à tous,

Ce matin, peu avant le réveil, j’étais en train de vadrouiller dans l’astral comme la plupart du temps. Puis mes énergies me téléportèrent sur le continent Africain, au côté d’une entité de l’ombre qui râlait à tout va.
J’arrivais au beau milieu d’une joute verbale, visiblement à sens unique, entre un être était entièrement fait d’énergie noire et son protégé qui ne l’écoutait pas.

L’entité qui m’avait sollicitée aujourd’hui était un guide de l’ombre, un démon qui voulait prendre soin de l’humain, mais qui en dépit de tous ses efforts, n’y arrivait pas. Et il n’était pas le seul présent. Plusieurs étaient à ses côtés, à l’encadrer et vouloir prendre soin de lui.

Énergétiquement, l’humain était relié à l’ombre, donc il n’y avait rien de surprenant quant à la nature de environnement énergétique.
Les flux étaient noirs, d’une belle pureté, et le tout très sain. On ne sentait pas le sombre présent, encore moins le Mal. Juste de l’Ombre bien affirmée.
Les démons avaient un très bon niveau de puissance, mais à les voir exaspérés dans un coin, il était évident que leur petit protégé leur en faisait voir de toutes les couleurs !

Pourtant, les entités étaient fermement motivées à prendre grand soin de lui. Ils ne le quittaient jamais. Même agacés et en retrait, ils faisaient en sorte de rester en permanence dans son champ visuel et auditif.


– “Regarde-le !” me dit l’entité le bras énervé vers son protégé. “Il n’écoute rien, il va crever et il écoute rien ce con !”

Amusée par la situation, je souris en suivant la direction indiquée par le bras. Au bout, l’homme se larmoyait avec une attitude théâtrale et chantonnante. L’intonation ressemblait à l’accent ivorien, ou congolais, dans cette partie de d’Afrique équatoriale.

– “Henn, les impôts vont me faire mouurir…. Ah ! ils auront ma peau…. Avec tout ce que je dois payer…. ha ! Je le sens en moi… ! L’argent qu’ils me demandent… Ils vont me tuer ! Les impôts vont me tu-er ! Là en moi ! C’est les impôts qui me touchhhent !”

– “Mais non !! feula l’être noir, “C’est le CANCER ! Je n’arrête pas de te le dire, c’est pas les IMPOTS, c’est le CANCER ! Tu es atteint du CANCER !!”

L’être éthéré gueulait dans la zone, il faisait tout pour être entendu. Il était là à lui tourner autour, toujours à ses côtés comme un fauve en cage avec de fortes gestuelles, une grosse voix, mais il y avait rien à faire, le protégé ne lui accordait aucune attention. Il faisait tout pour l’éviter et faire comme s’il était transparent. Pourtant les énergies des guides vrombissaient avec une telle puissance dans la pièce, c’en était fascinant. Il était évident que les êtres voulaient le protéger. Les flux noir étaient d’une maitrise incroyable. Jamais ils ne se heurtaient à l’aura du protégé. A proximité, ils s’effaçaient délicatement. C’était une belle attention. Les entités adaptaient parfaitement les énergies à l’environnement et faisaient constamment en sorte que l’aura ne soit pas dérangée de quelque façon que ce soit. Ils gardaient la densité légèrement à l’écart, là où cela leur permettait de prendre forme à ses côtés.


– “Ah, les impôts vont tout prendre de moi… ! Ah ! Tout cet argent qu’ils me prennent…. Ah ! Je me sens mal ! C’est l’Etat qui vient pour moi ! C’est l’Etat qui veut tout me prendre ! il vient voler ce qu’il y a dans mon ventre !”

– ” Mais arrête avec tes impôts, c’est le cancer, je te dis, bordel ! Tu vas crever d’un Cancer, va voir un médecin !!”

Au milieu de la scène, je passais de l’un à l’autre en pouffant. D’ordinaire, j’étais celle qui râlais auprès de mes guides et eux qui gueulaient. Là, c’était les autres. Evidemment que cela me faisait rire. Pour une fois, ce n’était pas moi !

– “C’est pas marrant ! regarde Camille, il écoute rien ce con, j’essaie de lui dire qu’il va crever d’un cancer, mais il veut rien savoir, eh bien qu’il crève !”

– Allons-allons, je vois bien que tu es agacé…

– “Il écoute rien, je lui dis pourtant, mais non ! Il reste dans son délire d’impôts ! Ca n’a rien à voir avec l’argent, il est malade ! Heyyy tu m’entends, tu es MALADE !! Tu as un cancer, c’est pour ça que tu souffres !! … Tu vois, il écoute rien ! J’en ai plus rien à foutre ! Qu’il crève alors !”

– Allons-allons, tu veux l’aider, tu n’y arrives pas, je comprends. Il ne t’écoute pas alors que tu veux l’accompagner et être là pour lui. Je vais essayer, moi, de lui dire. Peut-être a-t-il du mal avec la guidance de l’ombre et la rejette. Peut-être a-t-il quelque chose contre les énergies noires et il pense que ça lui veut du Mal. On va essayer avec la guidance lumineuse.


Je me tournai vers l’homme assis dans son salon qui mettait en scène son propre mal-être. Je l’enveloppai d’énergie lumineuse. Il était comme logé au coeur d’une sphère blanche.

– Euh Monsieur ? .. Monsieur ? Vous allez crever d’un cancer, c’est pas les impôts. Vous devriez aller voir le médecin le plus rapidement possible. Allez voir le docteur vite !

Il m’ignora et bondit de sa chaise. Il accourut interpeller ses proches qui semblaient lui donner toute l’attention recherchée.
– “Ah les impôts, je vous le dis, ils vont m’avoir… ils me prendront touuuut ! Ma douleur, là, c’est tout l’ar-gent qui sort de mon ventre ! ”

– Môooosieur ???! Allooooo ! On essaie de vous aider là… Allez voir le médeciiiiin, vous avez le cancer !!! Allez à l’hopitaaaaal bon sang !!!

– “Ahh je sens la douleur là, la douleur là, c’est l’argent qui est vidé de moi ! Ahhh c’est le prix de l’impôt !! Ahh la souffrance de payer et donner de l’argent ! A chaque fois que j’ai mal, c’est de l’argent qui s’envole et qu’on me prend ! C’est la faute des impôts, c’est eux le Mal qui me pique là partout ! …”

– “Mais non, c’est le CANCER bordel !” feula le guide exaspéré.

Je me retournai vers l’être noir et ris de nouveau.

— Tu avais raison, il écoute personne ! Il s’entête ce con, il va vraiment crever vite à cause de ses conneries d’impôts !

“Vas-y laaaa…. Ce n’est plus mon problème ! Tant pis, il crève et puis c’est tout.” Il soupira lourdement en s’asseyant sur une chaise apparue sur un claquement de doigts.

– Bah qu’il crève alors. Ce n’est pas faute d’avoir essayé de l’aider. Il en a plus pour longtemps à ce rythme-là. C’est dommage mais c’est comme ça. Ombre comme lumière, on ne peut pas forcer les gens à accepter de l’aide. C’est bien, tu auras au moins essayé. On ne peut plus rien pour lui. Il sera bientôt mort.

Visage renfrogné, le guide ne dit plus un mot. Les autres à côté non plus. Ils semblaient défaitistes et il y avait de quoi. Ils voulaient sincèrement l’aider mais le protégé refusait toute aide apportée. Il était sacrément obstiné à rester dans son délire.



Même profondément agacés, que l’on soit de l’ombre comme de la lumière, les principaux guides ne quittaient pas leur protégé. Seulement, arrive un moment où on a beau proposer de l’aide, on ne peut plus rien faire si l’autre décide de ne pas la prendre en considération. On n’a pas d’autre choix que de le laisser foncer dans le mur, et dans le cas d’aujourd’hui, de le regarder mourrir.

Les guides font de leur mieux pour protéger. Ils font de leur mieux pour accompagner. Et bien qu’ils m’ont fait venir pour demander de l’aide, je ne vais pas me tuer à la tâche pour aider un humain qui refuse d’entendre ce qui lui est littéralement gueulé dans les oreilles par l’ombre ET la lumière.
Des gens qui vont bientôt mourrir, on en croise pas mal dans l’astral, cela fait partie de la dure réalité. On ne peut pas sauver tout le monde, encore moins ceux qui refusent d’être aidés.

Il a déjà beaucoup de chance d’avoir des guides qui se démènent pour lui, en dépit des peaux de saucissons dans les yeux et les oreilles.

Par ailleurs, il convient de rappeler que la guidance de l’Ombre ne fonctionne pas tout à fait comme la Lumière. Il aurait pu avoir des guides de l’Ombre nettement plus rudes que ceux qui l’entourent actuellement. Eux étaient vraiment impliqués. On sentait leur tendresse et leur bienveillance, leur douceur aussi.

Oui, même dans l’Ombre on est capable de beaucoup de douceur et d’amour. C’est juste que cela ne porte pas l’énergie de la même manière. Ils auraient pu être plus sévères, ou faire preuve de sombre en attaquant pour lui faire l’effet d’un retour de baffes, comme un “réveille-toi” un peu brutal, mais non, là aussi, ils ne le font pas. Ils pourraient le secouer dans tous les sens ou lui balancer un parpaing en plein tronche, là encore, ils ne le font pas.

Certains guides n’hésiteraient pas à émettre un petit revers glaçant pour inviter le protégé à se remettre en question. D’autres, le regarderait mourrir sans dire un mot. Il ne serait rabroué qu’une fois mort, de l’autre côté, quand les guides lui feraient l’état de la situation et des échecs traversés.

L’ombre est très compétitive. Elle est aussi extrêmement rigoureuse et exigeante en matière d’enseignements. Mais ses guides à lui, sont vraiment tendres. Ils n’avaient que de la douceur. Ils ne voulaient pas le secouer. Ils voulaient utiliser les méthodes douces et accessibles pour lui. Ils s’adaptaient parfaitement à lui et géraient tout son environnement énergétique. C’est une belle guidance et très précieuse. Tous les humains reliés à l’ombre ne bénéficiaient pas de cette qualité énergétique à leurs côtés.


Ce qu’on ne réalise pas, c’est que la plupart du temps, les guides sentent et voient les galères venir, notamment à cause des impacts subis en amont par nos corps subtiles. Ils tentent alors de nous accompagner au mieux avec notre Ego, nos limites et nos aspirations. Et je ne parle pas là des accidents de la vie, mais plutôt des conséquences suite à des prises de décisions que les guides peuvent anticiper, justement parce qu’ils ont une vision à large spectre.


Il n’en reste pas moins que le travail en tant que guide est loin d’être facile.
Dans l’ombre comme dans la lumière, de nombreux guides n’en sont pas encore au stade au-delà de la dualité. Ils ont leur lot d’émotions et connaissent alors la frustration, l’agacement, l’exaspération aussi. Accompagner les humains est difficile. L’Ego est dans sa bulle. Il aime se compliquer la vie et n’en fait souvent qu’à sa tête. En plus, avec les barrières liées à l’incarnation terrestre, il est parfois très difficile pour les guides d’arriver à se faire entendre. Mais quand on a des guides de cette telle qualité, c’est dommage de ne pas les considérer à leur juste valeur.

Et parfois, il suffit simplement de fermer sa gueule et d’écouter sa voix intérieure. Juste fermer sa gueule, oui. Se taire. Respirer et éteindre son mental. Laissez tomber l’Ego deux minutes, et écouter si une autre petite voix intérieure dit un autre son de cloche.

Cela ne coute rien d’écouter d’autres sons de cloches. Juste un peu de temps, d’attention et de considération.

Les guides ne demandent pas des choses extraordinaires, ils veulent pouvoir faire leur travail convenablement et nous aider. Et c’est dur quand l’Ego se tire lui-même une balle dans le pied.

Essayons de leur offrir quelques minutes de notre temps à l’occasion. Sait-on jamais.















2 Comments

  1. Charline Barnabé

    Hello Camille !

    Qu’appelles-tu des guides de qualité ? Tous les guides ne se démènent-ils pas pour leur protégé ? L’entourage astral de tout le monde n’était-il pas sain de base ? Quand tu parles de qualité énergétique, ça signifie quoi exactement ?

    De mon expérience personnelle, j’ai des guides essentiellement doux et délicats, bien qu’ils puissent être sévères par moments et me remettre dans le droit chemin avec rigueur en disant les choses sans détour, avec une franchise transparente et juste.
    Comme tout Ego, je râle et je n’écoute pas toujours. Mais je sais me remettre en question.

    1. Rêves Lucides et Spiritualité

      Charline,

      Tous les gens qui travaillent dans une entreprise se démènent-ils et donnent-ils le meilleur d’eux-mêmes à la cause ? Et tout le monde devrait se conformer à ton petit idéal ?

      Je crois que ça résumera très bien mon opinion sur le sujet.

      Et de base… de base… hm.

      De base, tu pourrais avoir réponse à tes questions. Tu es un ange terrestre, donc tu as les moyens de te débrouiller.

      Tu vois, le problème avec “de base” ?
      Ils sont très jolis. Mais dans le concret, les choses prennent très vite une autre tournure.

      Quand à la qualité énergétique, fais l’expérience, demande par exemple à 10 de tes proches de te rendre un service ou de faire une action basique pour toi. Il y aura 10 façons de faire, toute de qualité différente en terme de résultat.

      Et tu crois que ces 10 personnes vont se démener jusqu’à donner tous 100% dans la tache ?

      Vraiment ? Fais le test avec un passage d’aspirateur. Tu vas voir qui te fournit l’excellence gratuitement. Et à quel niveau se situe l’échange et le montant énergétique offert (temps / énergie / et Kcal dépensées / rendu)

      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − 7 =

error: Content is protected !!