Changer les énergies à l’intérieur de chez soi

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vais vous partager une astuce très simple que j’utilise depuis que je suis très jeune.
Cela consiste à changer les énergies de chez soi, ou d’une pièce de maison en particulier.

Pour cela, pas besoin de magie, pas besoin de crier à la sauge et d’enfumer toute la baraque avec des danses de sauvages. Non, restons simple.

Le secret : changer les meubles de place, et finir par un coup d’aspirateur.

Alors, on va me dire, “Cam, évidémment que ça change vu que tu bouges les meubles !”

En fait, le travail sous jacent est plus complexe et s’impacte dans l’astral.

– on force un changement pour motiver un renouveau
– on invite nos énergies à faire preuve d’adaptation
– on reprend la maitrise de notre lieu
– on facilite l’évacuation d’énergies stagnantes avec la nouvelle circulation des flux énergétiques.

L’objectif n’est pas, de volontairement mettre une disposition qui nous dérange, mais de créer une circulation différente dans l’environnement. Notre aura va s’adapter et donc chercher une manière de cohabiter avec ce changement. Il va approuver ou réprouver.

Faites l’essai en mettant une chaise en plein milieu d’une pièce. Si vous vous forcez à la laisser en place, vous devrez vous obliger à vous adapter au changement. Cela peut en amuser certains, d’autres seront nettement plus réticent au petit jeu.
Il faudra la dégager et la “ranger”. Mais ranger, cela veut dire quoi ?

On dit que chaque chose a une place, mais quand les énergies sont stagnantes et qu’on n’arrive pas à se renouveler, utiliser l’environnement de son intimité aide.

Face au changement, le cerveau crée de nouvelles connexions.

Dans un épisode de Elementary, Sherlock Holmes écoute à un moment en bruit de fond des bourdonnements d’abeilles.
Il explique très bien que pour changer sa façon de réfléchir, il place son cerveau dans une autre condition environnementale, qui le pousse à voir sa problématique de réflexion autrement. Comment ? Avec un son inhabituel.

Les énergies fonctionnent ainsi. Elles n’ont pas de raisons de changer de routes si elles sont confortablement verrouillées dans leur tracé.
Il y a la vie qui amène les éléments extérieurs, et le cycle naturel de toute chose, mais il y a aussi ce que l’on peut faire de l’intérieur.

Il est difficile de changer d’un coup tous les tracés, mais cela arrive selon la force que l’on met dans les changements.

Commençons déjà par un petit changement. Changer une chaise de place.

L’aspirateur / le balais derrière permet simplement de nettoyer les résidus et d’aplanir les nouvelles énergies et intentions émises. Il fait office de “lissage”.
On peut lisser aussi avec des senteurs à diffuser dans la maison, ou une bougie à allumer quand le changement est fait.

Ce sont des astuces simples que tout le monde, absolument tout le monde peut faire. Et c’est Gratos !

Ensuite, il faut observer comment vous vous sentez, et si vous percevez des différences dans votre manière de vous sentir chez vous.

Le changement a-t-il eu un impact ?
Est-il possible de créer un autre changement avec plus d’impacts ?
Suis-je réactif aux changements que moi j’entreprends chez moi ?
Est-ce que j’ose créer des changements chez moi ?
Qu’est-ce qui m’empêche de faire un changement ?

Allez, je dirais bien “bon ménage” à tous, mais ne nous emballons pas, bouger un tabouret de place, ça prend 3 sec…. Après, franchement, ceux qui sont motivés pour les grandes refontes énergétiques, ça marche aussi, mais restons simples aujourd’hui !
Un petit pas après l’autre.

Moi, cette semaine, j’ai essayé de mettre une plante sur ma gauche plutôt que sur ma droite sur mon bureau. Et j’ai observé mes ressentis quand j’étais assise.
Finalement, j’ai fini par changer la plante de place, mais bouger les écrans. ah… ça change touuuuut !….

Voilà, des petits changements qui font la différence alors même qu’on ne les soupçonnerait pas. Essayez aussi !

Bonne fin de semaine à tous.

4 Comments

  1. Fleur

    Coucou Camille,
    Accepter de gérer ou non son environnement physique et la manière de le faire est un apprentissage très instructif sur son état intérieur et son rapport à la vie au moment.
    Je n’ai pas compris comment gérer le partage de l’espace et de sa prise en main à 2 par contre. C’est un mystère et un challenge.
    Merci de ce rappel.
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 × quatre =

error: Content is protected !!