6 secondes

Dans l’astral, en 6 secondes, il s’en passe des choses. 


En ouvrant les yeux, je découvris que lévitais au coeur de l’espace. Devant moi une planète. Tout était vide, et calme, d’un calme profond, presque inhabituel. Aucune population au sol. La seule présence à terre, un vaisseau qui allume ses réacteurs. L’action motive ma conscience humaine à aller encore plus vite. D’abord, comprendre ce qu’il se passe, après on agit. Mais tout va si vite quand on réfléchit… très vite…


Un….

Le vaisseau décolle du sol, pointe le bec vers l’espace et tire une charge de missile.
-> Ah ?… tu t’trompes de sens mon coco. tu tires dans l’vent là.


La dernière fois que j’avais activé mes énergies à la première seconde en voyant un acte de guerre, je m’étais planté de cible, hors de question de refaire la même erreur. Attendons de voir ce qu’il se passe.

Deux….

Le missile traverse toutes les couches de l’atmosphère.
->Ah patate le petit missile, on dirait pas comme ça, petite charge mais costaud ! Mais pourquoi tirer… ? c’est quoi le but ?…

Trois… 

Le missile arrive à la limite du champ gravitationnel, sa trajectoire se courbe et pique vers le sol. 
-> Aaaah c’est dommage, t’y étais presque ! mais non.

Quatre…

Le vaisseau le dépasse et continue sa route hors du champs.
-> Évidemment, vaut mieux pas être là quand ça va péter. Ca s’barre vite ces petits vaisseaux ! Je dois l’en empêcher ? ou contrer le missile ?…

Cinq…

Le missile pénètre l’atmosphère, le vaisseau continue son extraction à pleine vitesse.
-> baaf… autant laisser filer. ça laissera un cratère. ça laissera une marque au sol. Au pire un gros trou.

Six…

Le missile touche le sol. Un rayon de lumière s’enfonce vers le coeur de la planète. Elle explose en centaines de milliers de gros morceaux éjectés à travers l’espace.
-> Bah c’est plus un cratère ça !!! gros-GROS missile en fait ! c’est une cartouche de nettoyage ce truc ! je l’ai pas vu venir celle-là ! Petite torpille mais efficace !

Je roulais les yeux au ciel face au débris, lévitant au coeur de la matière noire. La liquidation avait été parfaitement exécutée. Très nette. Un tir parfait. Ce n’était pas comme si on pouvait changer la finalité maintenant. Autant faire avec. 


– Nan mais 6 secondes les gars, ça va trop vite. Si jamais vous auriez voulu que j’agisse, c’est ballot. Qu’est-ce que t’veux que je fasse en 6 secondes ? Déjà le temps que j’analyse la scène ! Donnez moi plus de marge aussi, ch’sais pas, au moins 10-15 secondes… Bon bah l’endroit est nettoyé. y’a un emplacement de libre maintenant. Si y’en a qui veulent prendre la place pour un projet, c’est dispo. Y’a un slot.


Des pixels de mémoires remontèrent à ma conscience sous forme de flashs tandis que j’observais les morceaux s’entrechoquer dans tous les sens, la moitié en feu ardent.
En fait, il s’avérait que la planète avait été évacuée entièrement. Toute sa population avait été prise en charge et sciemment déplacée. En voyant le trou béant devant moi où lévitaient des restes de terre en fusion, je soupçonnais la mise à mort de la planète à cause de son instabilité énergétique. Mais à quoi bon s’attarder sur le pourquoi du comment ? Cela ne changeait pas la finalité : la planète n’existait plus. Elle avait été rasée définitivement de la carte et il y avait maintenant un terrain inoccupé.
Sa destruction était un choix étudié et visiblement validé vu toute l’organisation mise en place en amont.

Dans l’astral, il n’y avait pas dix mille raisons pour raser totalement une planète.

S’il s’agissait d’un développement sombre

On assistait alors à un acte de guerre.  Mais dans ce cas-là, les trois procédures les plus courantes étaient :

  • l’asservissement du peuple sur place avec en se réappropriant le territoire. -> gain territorial de l’ascendance sombre
  • la destruction complète (territoire et populations) -> liquidation complète
  • le vol et l’esclavagisme de masses avec le vol des populations, puis la destruction de leurs origines. -> pas de terres où revenir. -> le territoire ne s’étend pas, mais le clan sombre gagne en main d’oeuvres et donc en puissance à l’intérieur de leur territoire.
  • la destruction pouvant être aussi les conséquences d’un contrat / accord sombre qui n’aurait pas été respecté par les habitants. 



Concernant le développement lumineux 

On pouvait retrouver différents cas astraux :

  • la mise en place d’un tout nouveau projet sur le terrain. -> on attendait la fin de vie de la planète OU on la programmait.
  • la dissolution volontaire d’un projet de Lumière afin que celle-ci ne tombe pas dans une évolution sombre en cas d’invasions de territoires -> on choisit de s’en séparer plutôt que cela tombe aux mains de l’ennemi. -> un « sacrifice stratégique. »
  • La dissolution d’un projet à cause de son instabilité et du danger qu’elle représente pour les alentours -> ses dégâts représenteraient plus encore que sa dissolution. Ils sont regrettables, mais assumés pour protéger les alentours.
  • la contre partie dans le cas d’accord Ombre/Lumière -> la Lumière peut céder un espace stellaire en échange d’un retour à la hauteur de sa perte dans une autre partie galactique OU en échange d’un « accord de paix » avec les clans qui posent problèmes OU tolérer certains coûts définis à hauteur des accords de paix.



La planète Terre par exemple, a dû payer une contre partie pour maintenir son emplacement face à l’arrivée d’Andromède. (la Terre était sur sa trajectoire…c’était ballot aussi ça.) Ainsi, elle s’assure un avenir dans la nouvelle implantation et évite la Guerre avec les peuples présents au sein de la Constellation qui n’étaient vraiment pas accueillants…

-> Une planète peut donc subir des contraintes énormes en échange d’une jouissance territoriale stellaire.

*****

Il est utopique de croire que sous prétexte le camp est la Lumière, ils ne détruisent pas.
La destruction n’est pas nécessairement synonyme de Mal ou de décisions néfastes. Il faut voir cela selon les enjeux à très très grandes échelles. Tout comme il est important de rappeler que dans le Bas (dans la Matière), c’est la Dualité : l’Ombre évolue donc en équilibre avec la Lumière. Ils doivent cohabiter sur le même terrain, et c’est loin d’être simple. Car les deux camps veulent s’étendre. Et bien souvent, la Lumière doit faire face aux assauts répétés et incessants du sombre… donc c’est la gue-guerre permanente.
Dans l’absolu, il existait un grand nombre de raisons pour lesquelles une planète pouvait devenir instable, autant en terme physique qu’énergétique. Les composants, les manipulations, les magies ou les technologies. Il se pouvait que le coeur s’effondre sur lui-même et créé plus de dégâts encore, jusqu’à venir impacter un très large périmètre spatial.

Avant que les éléments ne se transforment avec les mélanges, il arrive que sa destruction soit programmée.

Dans ce cas précis, tout un protocole est mis en place pour la prise en charge du déplacement de masse. Il fallait trouver une terre d’accueil, une planète qui accepte la nouvelle population et qui évolue dans les mêmes énergies. Puis enfin, il fallait solliciter des flottes pour le déplacement de toutes les espèces. C’est souvent le moment où d’autres clans affiliés rentraient en action.

Les alliances étaient sollicitées pour porter assistance. On assistait alors à la mise à profit de paquebots stellaires qui énergétiquement, pouvaient accueillir d’énormes masses de voyageurs.  Il fallait alors s’assurer du transfert, et surtout, que les espèces soient bien encadrés pour le déplacement. Des portes de téléportation pouvaient être créées, mais là aussi, les technologies n’étaient pas toujours accessibles, et coûteuses en matière de ressources énergétiques.


Le réel problème était les délais.

Selon l’urgence et le timing de prise en charge, on avait le temps d’agir dans des bonnes conditions. Sinon, il fallait limiter la casse au maximum. Et la casse n’était pas toujours évitable.

Cela dépendait des armées disponibles, des anges disponibles, des ressources, des technologies, des alliances… tant de facteurs qui contribuaient et qui aboutissaient sur des conséquences diamétralement opposées.


La Lumière ne réussissait pas toujours à réaliser ses projets et ses désirs d’assistance. Tout comme l’Ombre n’arrivait pas toujours à ses fins… Et puis en cours de route, il y avait aussi les facteurs indéterminés et instables. Comme les accidents et les improbables impossibles qui devenaient possibles à cause d’un tout petit et ridicule grain de sable dans l’océan. 

C’était ça aussi la magie de la vie.

De la destruction, de la vie, le tout en continu. 

4 Comments

  1. Charline

    Bonjour Camille,
    Pourquoi utiliser un missile au lieu d’un être capable de détruire la planète d’une simple intention ?
    Ce serait plus simple non ?

    A côté ma capacité de destruction est un bébé et j’ai conscience que je dois avoir des autorisations pour l’utiliser même à mon niveau. Et je comprends aussi son utilité. Je vois les magies de création _ modification_destruction comme un cycle régénérateur (dans le meilleur des cas).

    Pour faire référence à la nature, ça se rapproche du rôle de certains champignons qui permettent un renouvellement de la terre afin que de nouvelles graines puissent pousser. Ils sont des reclycleurs. Ils détruisent et modifient leur environnement pour le rendre à nouveau viable.

    C’était l’instant culture !

    Bisous.

    1. Rêves Lucides et Spiritualité

      Hello Charline,

      Pourquoi se faire chier quand un missile fait très bien le job ?
      Plus sérieusement, ton commentaire m’a fait réfléchir.

      Pour avoir la puissance nécessaire pour faire péter une planète en un clin d’oeil, il faut avoir les responsabilités qui vont de paires.
      Donc je m’interroge : Que viendrait foutre une entité qui en éternuant (pas taper) viendrait raser un pan de l’espace ?
      Hahaha

      Nan mais ça porte à réflexions!…

      J’aime bien ce que tu dis sur les champignons, ça me rappelle des documentaires que j’avais vu dessus.
      Très important à tout l’écosystème. C’est un doux rappel.

      Bisous !

  2. Aluna

    Hello!

    “La planète Terre par exemple, a dû payer une contre partie pour maintenir son emplacement face à l’arrivée d’Andromède”.
    Tiens t’as des infos sur le prix de cette contrepartie? ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

15 − 6 =

error: Content is protected !!