La Terre prise pour cible

En plein repérage au coeur d’une prison astrale, j’étais sur un site d’occupation encore actif. Je profitai que l’armée soit sur la gestion opérationnelle des âmes plutôt que sur la surveillance de leurs frontières.

– “Là, Camille, tu as les remparts, tu vois le niveau de sécurité sur le premier niveau ? “

– Hm, les murs sont hauts, ils ont installé des câbles de hautes tensions pour éviter de passer par au-dessus. Il y a les tours de surveillance aussi avec des charges électriques.

– “Oui, et regarde comme la structure change au niveau 2.”

– Ah, je vois, ils ont rajouté une barrière magnétique en dôme. Les enfoirés… Tu es complètement chapeauté une fois à l’intérieur. Je vois les lignes magiques, ils ont verrouillé le dôme avec de la magie.

– “Oui, une fois que tu passes ce niveau, c’est là où ils regroupent les êtres. Dans l’immeuble.”

– Je les sens en moi. Je sens le poids de chacune de leur vie en moi. A chaque étage, ils sont là, leur niveau de vie est faible, mais ils sont là. Le peuple applique un système d’alerte robotisée, ils s’appuient beaucoup sur la robotique dans leur asservissement. Ils utilisent beaucoup de robots pour faire leur sale boulot, comme celui là qui scanne chaque étage en mal de proies non repérées.

– “Ils font des expériences sur les êtres. La dernière fois que tu as été attrapée par eux… ils ont aussi fait des expériences sur toi.”

– Je m’en rappelle très bien. C’était l’horreur. Ici, là, sur tout le côté droit de mon ventre, ils m’ont charcutée comme un porc avec leurs couteaux. Ils m’ont dépecé de l’intérieur, couche par couche. Je n’ai pas oublié, j’en porte encore des séquelles. J’ai vraiment passé un sale moment. Je me demande même si les maux de ventre que j’ai dans le monde éveillé, exactement à ce même endroit, ne sont pas à cause des plaies de torture que je porte encore dans mes couches énergétiques, et qui ne sont pas encore guéries. Je les déteste. Je déteste ce peuple. Ils sont cruels.

– “Ce peuple a décidé de faire la même chose sur Terre.”

– Hein ?

– “Ils ont ciblé la Terre. Ils ont décidé de venir s’implanter sur la Terre et d’asservir les habitants. La prison que tu vois ici, ils veulent faire pareil mais chez toi, sur Terre. Ils veulent faire leurs expériences sur ta planète.”

– Ils veulent s’implanter où ?

– “En France.”

– Tiens donc ! Dans mon pays en plus, rien que ça ! Comme par hasard ! Non ? Ca s’trouve c’est à cause de moi… Ils ont tooooute la Terre comme choix, et faut que ça tombe chez moi, sur mon pays ! Et où exactement ?

– “hm…. Ici. Dans cette région. x. “

– C’est marrant de cibler le centre. Qu’est-ce qu’ils vont foutre dans le trou du cul de la France ? Y’a rien là-bas !

– “Ils ont estimé que justement, cela ferait une bonne base parce qu’il y a moins d’habitants. Ils pourront agir discrètement et de manière complètement incognito. Personne ne saura ce qu’ils font. Ils prendront une personne après l’autre, mine de rien…Au compte goutte, des gens disparaitront et comme l’endroit est moins peuplé, ils ne s’en rendront pas vraiment compte. Ils établiront leur base petit à petit et agiront en sous-marin.”

– Une bonne base ?! Mais ils rêvent ! ils se croient où ? Ils croient qu’ils peuvent venir, comme ça, sur notre territoire et établir leur base comme ça les chante ? Ils croient qu’ils vont pouvoir manipuler et utiliser les habitants de la Terre comme ça ? C’est n’importe quoi. Il est hors de question qu’ils foutent un pied sur cette planète. D’ailleurs, je te le dis, ils ne poseront même pas un pied sur ce sol. Ils ne le toucheront même pas, ils ne sauront jamais ce que ça fait de marcher ici, de respirer notre atmosphère, je vais m’en assurer. Je vais leur couper la voie aux frontières.

Il bondit et s’agita dans tous les sens.
– “C’est vrai ?! Tu vas les arrêter ? Tu vas t’en occuper ? mais-mais tu as dit que tu ne voulais plus jamais te retrouver confronter à eux. La fois dernière qu’ils t’ont attrapée, tu as dit que tu ne voulais plus avoir affaire à eux. Tu as dit que tu ne voulais plus rien savoir.”

– Oui, j’ai dit ça, c’est vrai. Mais je ne peux pas laisser passer ça. C’est trop cruel. Ce peuple n’a rien à faire sur Terre. Ce que je vois dans cette prison astrale et ce qu’ils m’ont fait vivre dans l’astral, je ne souhaite pas ça pour les habitants de la Terre.

– “tu vas te retrouver à nouveau face à eux… Tu vas devoir combattre et il y a des risques que tu sois vraiment blessée. Tu vas-tu-vas vraiment leur faire face ?”

– Oui, c’est bon, je m’occupe d’eux. Je vais agir pour la Terre.

Il me prit dans ses bras et me balotta dans tous les sens, ses yeux luisirent de joie. Sa voix trembla.
-“Tu vas combattre, tu vas les repousser malgré ce qu’ils t’ont fait… Ils t’ont fait souffrir…et tu risques-tu-risques de-de-…”

Il resserra son embrasse.
-Hm-hm, je risque de bien morfler à nouveau, c’est vrai, mais ce n’est pas grave, je vais apprendre. Je vais combattre et je vais apprendre à devenir plus forte qu’eux. Ca va aller. Je vais en ressortir grandie et je vais faire en sorte qu’ils ne me fassent plus jamais souffrir. Ce sera une belle revanche après ce qu’ils m’ont fait subir. Leur botter le cul me servira de vengeance personnelle. Je suis ravie que la vie me donne l’opportunité de leur rendre la monnaie de leur pièce ! Être une victime une fois ne fait pas de nous des victimes à vie. Je ne serai plus leur victime et les terriens ne le deviendront pas non plus. Ce territoire est le notre. Monte-moi une équipe et j’irai.

– “Une équipe, bien sûr, je vais te trouver les membres, tout ce que tu veux !… Elle a dit oui, elle a dit oui !! Oh Camille, c’est merveilleux… c’est merveilleux si tu savais…”

– … je vais douiller, c’est sûr… trouve-moi des membres solides en plus de mon Dragon, il en faut qui puissent tenir la pression et crèvent pas en route. Une équipe plus grosse que d’habitude, je sens que ça va être coriace. Les accompagnants vont prendre un risque, tu comprends ? Même en utilisant les rayons angéliques, je ne pourrai pas gérer la sécurité de tout le monde et maintenir les barrières. Ils vont devoir se protéger eux-mêmes et m’appuyer au combat même sous les assauts répétés. Trouve-moi des “rocks”qui n’ont pas peur de crever. Je ne veux pas les voir se faire dissoudre sous mes yeux.

– “Oui Camille, je te prépare ça ! Je vais te trouver ça ! Je m’occupe de tout de te préparer ! Tu pars au combat… tu pars au combat, c’est merveilleux… on est contents…”

– Hm. On va leur rappeler que cette planète, elle est à nous. Elle est aux terriens. Et nous, on n’est pas un peuple à asservir. On n’est pas des esclaves. Cette planète est une zone protégée et on va leur faire bien comprendre. Ici, on n’entre pas comme dans un moulin. Prévois des soigneurs supplémentaires, ça va piquer. Quoi qu’il se passe au combat, ils ne seront pas permis de passer. Les dégâts risquent de monter entre 50 et 80%, si je peux réduire à 20%, ce sera déjà bien, mais je n’y crois pas vu que je centraliserai leurs attaques et encaisserai un maximum les flux avant de lancer les charges principales. Il faudra prévoir un rapatriement express et une zone de récupération accélérée. Je vais en parallèle demander à Sammael de descendre et de nous assister au combat. Il est le meilleur Chef de guerre qui soit en matière sombre. Il va nous donner l’approche pour s’en débarrasser définitivement. J’espère qu’il acceptera, sinon eh bien… euh… bah… on verra. On va prévenir la flotte aussi de nous backuper. Les humains ne sont pas des proies. On est pas des putains de proies. Il y a des règles. Il y a des territoires. Et ici, c’est chez nous, bordel.



Au réveil, plus tard dans la journée, en écrivant cet article, une présence se manifesta.

– Ah Sammael, je te sens, tu es là ? Je sens ton marqueur, je sens ta présence à mes côtés, c’est rare quand je te sens depuis le monde éveillé.

-“En effet, c’est bien moi. Bonjour Camille, je combattrai à tes côtés, bien sûr que je serai là pour toi. Gabriel, lui, sera en charge de ta guérison. C’est lui qui s’occupera de toi après le combat, lui et personne d’autre. D’accord ? Tu n’as rien à craindre, tout se passera bien. On veillera sur toi. On sait que tu n’aimes pas ce peuple, qu’il te fait peur. Ce n’est pas grave. Ne pleure pas, tes larmes montent toutes seules rien qu’à l’idée de te retrouver à nouveau face à eux, les mémoires sont encore vives en toi. Ça va aller d’accord ? On est tous là pour toi. On va t’aider.”

– Ce peuple est horrible Sammael. Il me fait vraiment très peur.

– “Tu ne seras pas seule au combat. Tu auras toute l’aide nécessaire, on va s’en assurer. Ton Lion va venir maintenant, d’accord ? Je l’ai convoqué pour toi. Il va passer un petit moment avec toi. Pour te faire du bien.”

– Hm… Sammael dis… Est-ce que… quand la brèche va s’annoncer, est-ce que tu peux venir me chercher, toi ?

– “Je t’avertirai. Je vais te laisser maintenant.”


La vision d’un homme s’éloignant se projeta dans mon esprit.
– Au revoir Sammael.

2 Comments

    1. Rêves Lucides et Spiritualité

      Hello Wille

      Oh c’est gentil ça ! Merci ♡
      Tu vas rire si je te dis que ça s’trouve je ne serai même pas lucide pour leur botter les fesses ?

      Si le bouton automatique inconscient fonctionne, cela fera des heureux !

      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six + sept =

error: Content is protected !!