Les animaux et les brèches dimensionnelles

cat magic

Bonjour  à tous,

Il arrive que nos animaux de compagnie aient ce que je nomme des moments tarés, vous savez, ces instants où les animaux deviennent complètement fous pendant 10, 15, 30 minutes, voire 1 heure dans la journée. Ils deviennent comme hyperactif, délirant complètement pris dans leur délire et on ne peut rien dire ou faire pour les en empêcher. Bref, comme s’ils étaient sous acide. Leur moment taré quoi.

Ma mère a une chatte adorable. Lorsque je dors dans le salon, la nuit elle, veut jouer. Evidemment, nous avons un rapport assez intime. Le plus bizarre, c’est lorsque je fais une sortie de corps et qu’elle vit un moment taré au même moment. C’est là où on se rend compte que les animaux, dans leur quart d’heure de folie ressentent bien plus qu’ils n’y paraissent aux premiers abords.

J’avoue que c’est la première fois que ça arrive. Et surtout, qu’elle soit près de moi au moment où les énergies s’entrechoquent.

Je me sens partir. Mon corps devient lourd, tellement lourd qu’une partie n’est plus rattachée à la chair. Je sens la chatte jouer avec mes mains, et moi jouer avec elle. Je la sens me mordiller les doigts et m’empêcher de dormir paisiblement. Je réalise à cet instant qu’en réalité, alors qu’elle gesticule partout autour de moi, mon bras physique n’avait toujours pas bougé et était sous la couette. Le chat était en train de délirer avec mes énergies. Sur le moment, je n’y croyais pas, c’est lorsque je suis revenue totalement à mon corps puis que j’ai refermé les yeux à nouveau en me ressentant rebasculer que le chat s’est à nouveau mis à sauter partout près de ma tête et de mon buste. A nouveau, elle m’attrapait les doigts et rejouaient avec. Elle était obsessionelle avec, n’arrivait pas à les lâcher et ne pouvait pas s’emêcher de les triturer comme si elle était complètement dingue. J’ai décidé de rebasculer totalement en retombant dans la pièce hors du corps. J’ai donc finalisé le processus de sortie de me libérant totalement et arrêtant ainsi de jouer avec elle.

Lorsque j’ai posé le pied dans le salon après léviter au plafond, il faisait noir, mais j’étais bien à la maison, chez maman mais encore dans une dimension autre que celle de tout à l’heure quand je jouais avec le chat.

J’ai appelé mes guides, et dans une des pieces, je me suis amusée à faire un peu de magie parce que la Lumière m’avait appelé. Rapidement, j’ai été intriguée par les souvenirs incorporés dans les murs de la maison. Je suis descendue au sous-sol, happée par les bruits de ma tante plus jeune et de nos voix quand nous étions tous ici enfants. Ca m’a fait drôle de nous rentendre à nouveau. Nous avions peut-être 7, 8 ans à l’époque. Je revoyais les scènes comme des fantômes qui traversaient les couloirs et les pieces avec chacun qui vivait son moment. C’était le passé qui était là.

Ici, personne ne me voyait, personne, sauf ce gros matou posé là qui appartenait à l’autre monde. Lorsqu’il a plongé dans mon regard, j’ai su qu’il me voyait, j’ai su que les chats percevaient d’autres vibrations énergétiques des dimensions proches. D’où le fait que juste avant, la chatte jouait avec mon corps énergétique et c’était ce qui l’amusait et l’attirait.

J’ai compris dans les yeux de ce chat qu’ils étaient des êtres hypersensible et que leurs moments tarés n’étaient qu’une brèche de ce qu’ils percevaient qui venaient d’ailleurs. Je l’avais bien vu avant avec la chienne de papa qu’elle courait après quelque chose qui la narguait sans pour autant être visible par les humains, mais de le vivre moi avec l’animal, c’était différent. Cela prend une autre ampleur. Comme une réalité que l’on vit enfin.

C’était sympa, et drôle comme expérience.

Comme mon gardien n’a pas répondu tout de suite, je ne me souviens plus de ce que j’ai fait après. J’ai bien tenté de l’appeler plusieurs fois, mais mon esprit est parti ailleurs (pour changer) Et va savoir où. Je me souviens simplement me réveiller après avoir parlé gâteau à un mage proche de moi. (ouais hein… faut pas s’prendre trop la tête dans la vie haha).

Dommage que la chatte m’ait réveillée ensuite… Je n’ai pas eu le temps de lui demander la nature de notre lien… Mais j’aimais les gâteaux qu’il me faisait manger de l’autre côté…..  Bouuuuuh !

Et puis flute, j’ai envie de sucre maintenant ! …

 

Bises
 


Source: Les animaux

4 Comments

  1. Alone

    Bonsoir, 🙂

    Dis j’aimerais savoir est ce que c’est une simple coïncidence que parfois des animaux ait le même caractère que leur maître ? Tel chat tel maître comme on dit. Selon toi qu’est-ce qui serait à l’origine de cela ?

    Sinon j’espère que tu supportes bien la chaleur. Il me semble qu’à Paris il y a toujours comme une bulle de chaleur alors j’espère que tu t’hydrate bien étant donné comment la chaleur est assommante en ce moment…..

    1. Spiritual Flower

      Bonjour Alone,
      Lorsque nous choisissons un compagnon, les énergies s’attirent en fonction de ce que l’on émet.
      On se retrouve alors souvent avec un animal qui ressemble à son maitre.
      On dit même qu’il “choisit”son maitre.

      Quand j’ai choisi mon serpent, j’ai trainé longtemps dans les allées. Je ne voulais pas le premier venu, mais un qui acceptait ma présence, et qui était calme.
      Henri était le plus calme que j’ai rencontré. Il bougeait peu malgré le stress de la situation ambiante. Aujourd’hui il est toujours aussi posé. Et cela me fait un bien fou.
      Quant à Zoé, mon autre petit mâle, je ne l’ai pas choisi pour son tempérament, mais pour sa robe. Il était d’une race particulierement belle.
      Il est plus speed, nettzment plus speed, et à mon avis, il ne ralentira pas beaucoup avec les années, parce qu’il est comme ça depuis bébé.

      Les animaux sentent si on les accepte ou non. Et j’aime croire qu’il percoive aussi la manière dont nous nourissons le lien.

      Bises

  2. Y’a pas de se crée…

    Good Morning There,
    Waky,Waky,Camille …

    J’aimerais également relater ici un passage de ma vie,une anecdote qui m’a paru complètement incroyable.

    J’aime appelé cela une anectidote lol…
    Ce mot n’existe pas,il signifie pour une anecdote antidote hihi !!!
    Vous saviez que Lewis Caroll,l’auteur de Alice aux pays des merveilles avait inventé une langue ?!

    Alors voilà,j’avais 19 ans.
    Je venais de passer mon bac.Je n’avais absolument aucune vocation ni aucune idée sur quelles études faire.Comme la plupart de mes amis de lycée qui ont aujourd’hui des métiers intéressants voir à responsabilité dans la recherche.
    J’avais surtout besoin de fuir,sûrement des états d’âmes en moi qui me dévoraient.

    Ainsi j’ai pris la décision de partir en Angleterre prendre une année sabbatique apprendre l’anglais.
    Pour info cette année sabbatique dura quatre ans (Mdrrr…) avec parfois des aller-retour en la France et l’England.Au gré de mes licenciements ou changement de ville et boulot !
    Après tout, j’avais réussi la seule imposition de mes parents,celle d’avoir mon bac.J’étais libre !
    Pas au sens où je le suis aujourd’hui mais disons un peu plus décisionnaire de mes choix.

    Il me fallait un petit boulot pour vivre évidemment et être indépendant.
    Quel était le secteur qui recrutait sans expérience,ni diplôme à ce moment là ?
    L’hôtellerie est apparu comme une évidence.
    Ainsi j’envoya des simples lettres de motivation en candidature spontanée présentant mon projet de m’immerger dans ce pays pour en apprendre la langue.Peut-être une vingtaine.Hôtels choisis à partir d’un livre les référençant.

    Aussi je reçu,une réponse positive d’un hôtel qui se nommait « Foxhills » à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de Londres.
    En traduction littérale,cela signifie « la colline des renards ».

    Ni une ni deux,me voila décollant vers cette nouvelle aventure qui me réjouissait et curieusement je m’en sentais happé sans préavis de peur.

    Ils agissait d’un hôtel de luxe.Un vieux manoir du 16eme siècle réhabilité en hôtel.Magnifique !
    Accompagné d’un parcours de golf très entretenu,hyper sélect,des membres triés sur le volet…Un club très privé.À savoir que le golf en Angleterre est une quasi religion autour de codes bien précis.
    Un sorte de business club également.

    Ne parlant que l’anglais scolaire et n’étant pas familiarisé aussi avec l’accent qui change beaucoup dans l’écoute d’une langue étrangère à ta langue maternelle,je démarrais simplement portier du manoir.
    Manquant également de confiance en moi.
    Simplement accueillir les clients avec un sourire français hihi…
    Puis rapidement,mes progrès en anglais aidant ,j’accompagnais les clients jusqu’à leur chambre en portant leurs valises et leur présentant l’hôtel et ses prestations.
    Puis je finis réceptionniste de nuit en duo avec un collègue issue des Caraïbes.
    Ce poste était fascinant pour moi à mon âge.Nous avions accès au manoir en étant seul au monde,à la cave à cigare lol…Les cuisines et leur frigos,le salon feutré quasi désert chaque nuit et l’ensemble des tableaux et décoration qui ornaient les murs.Oui subjuguant pour moi,je dois avouer.

    L’ensemble du staff,vivait tous ensemble dans un staff bloc plus ou moins à l’abri des regards dans un coin du domaine.
    Nous étions des jeunes du monde entier,âgés entre 18 et 30 ans.Sud africains (blancs),polonais,allemands,espagnols,français etc…Très,très enrichissant de partager nos cultures et faire aussi la fête ensemble parfois.
    Les anglais n’aimaient pas ces jobs qu’ils considèrent presque comme ingrats.D’où ce recrutement ci particulier des hôtels.
    Nous étions,jardiniers,serveurs,cuisiniers,réceptionnistes etc…

    Venons en au fait.
    Je réalisais à ce moment là,après 6/7 mois depuis mon arrivée…que les gens qui ont beaucoup d’argent,énormément d’argent,trop d’argent…Bref N’imp et inutile quelque part !
    Peuvent tout s’acheter sauf des relations humaines qui sortent de l’ordinaire et cherchent à vivre des événements hors du commun.
    Nous étions le 31 décembre 2000.
    Le club house du golf qui possédait un restaurant en plus de celui du manoir,organisait un réveillon très sélect pour des clients ou membres fidèles et désireux de passer leur réveillon en ce lieu.
    J’étais OFF ce soir là,autrement dit je travaillais pas pour cette soirée,ni au bar,ni a l’accueil,ni au service.

    Quelque part j’étais frustré de cela…
    Le restaurant se situait au premier étage avec une baie vitrée qui longeait l’immense terrasse vue sur le parcours de golf.
    A ce moment,je jonglais avec le feu…Un hobby qui me plaisait,je faisais des cordes de feu exactement.Il s’agit de deux cordes dont tu enflammes la longueur que tu souhaites avec de l’essence jusqu’au mains si tu le souhaites.
    Cela produit des disques de feu autour de toi en faisant tourner avec des axes différents et vitesse au gré de ton jonglage.

    Là il me vient,l’idée saugrenue,par jeunesse,manque de maturité…D’aller en faire sur la terrasse du club house sans demande d’autorisation préalable vers les minuit,1h du mat…Après les vœux de ses clients fortunés pour cette nouvelle année qui commençait.

    Le lendemain j’étais licencié,évidemment….

    Et bien l’anectidote est là.
    Mes cordes allumées,un responsable de l’hôtel est venu me voir directement sur la terrasse me demandant d’éteindre celles ci et de retourner de suite au staff bloc.
    Sans aucune agressivité,je m’exécutais.Je ne suis pas un méchant mec !!!!

    Sur le trajet retour,du club house au staff bloc,VÉRIDIQUE…En 6 mois de travail je n’avais vu aucun renard à Foxhills.
    Là il en sortait plusieurs,de derrière les arbres,des bosquets me fixant avec des yeux brillants…Comme pour me dire aurevoir !
    Je suis certain de ne pas avoir halluciné !
    C’était M.A.G.I.Q.U.E ………….

    Après ce licenciement,je rentrais rapidement en France puis repartir avec la même démarche mais cette fois ci dans les Cornwall..La Bretagne anglaise.
    Où les choses se sont également déroulées de façon particulière !

    Enjoy your saturday !

    Oui bon Ça Me Dit ✍️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix-huit − 12 =

error: Content is protected !!