Lire ou écrire en rêve lucide, mythe ou réalité

Salut à tous,

Bon, à force de lire des conneries sur le net à ce sujet, je me décide de faire un article. Vous ne le voyez pas, mais je n’arrête pas de rouler les yeux au ciel en lisant les trucs farfelus…

Pour faire taire les mauvaises langues, sachez que je parle avec une expérience de plusieurs dizaines de milliers de rêves lucides à mon actif. Donc, bon… j’dis ça, j’dis rien.

Répondons une bonne fois pour toute à ces questions :

– Est-ce que quand on arrive à lire dans un rêve lucide, cela veut dire qu’on est lucide ?

La réponse est NON, ça ne détermine en aucun cas, votre état conscient. Ceux qui vous disent que vous n’êtes pas lucide si vous ne savez pas lire, vous induisent en erreur. Par contre, pouvoir lire indique la stabilité et l’ajustement énergétique du corps mental dans la dimension (qui représente 1 seul des corps énergétiques que vous avons).

-> Plus on sollicite une couche énergétique de nos énergies en particulier, plus sa fréquence originelle va impacter tout l’ensemble. Ainsi, l’ancrage est secoué. Le truc est donc de trouver le fin équilibre entre sollicitation et ancrage maintenu.

– Est-ce que savoir lire en rêve lucide, est utile ?

OUI et NON. Cela peut servir quand on accède à des documents ou des messages écrits de la part des êtres qui composent l’environnement. Mais est-ce nécessaire de s’attarder dessus ? A vous de voir.

– Quel est le risque de lire en rêve lucide ?

Réactiver le mental humain et donc, l’ancrage à notre dimension terrestre. -> rapatriement dans le lit.

– Que dois-je faire quand un message écrit apparait ?

Vous pouvez essayer de lire, mais plus vous activez votre système de réflexion logique, plus vous réactivez le mental humain.

Plusieurs astuces sont accessibles, mais difficiles malgré tout :

  • lire en diagonale
  • lire 1 mot sur deux
  • lire sans mentaliser -> lire sans réfléchir. Le principe : lire le plus rapidement possible sans chercher à comprendre ce qu’on lit. Un peu comme quand on cherche les fautes d’orthographes, sauf que là, on ne cherche rien. On lit ET on fait le VIDE.
  • Demander à ce que le texte soit lu à voix haute pour éviter de lire
  • Si vous avez de grandes pages à lire -> lisez en diagonal / feuilletez que les images / ou faites de la lecture hyper rapide (1 mot sur 4)
  • Ne pas s’accrocher au sens des mots. Articulez bien, parlez à voix haute, et parlez fort. Vous ferez appel au réveil à vos souvenirs sensoriels mis en avant ici : l’ouïe.

– Faire le vide en lisant, ça veut dire quoi ?

Cela signifie de ne pas s’attarder à la signification du mot en tant que tel. C’est lire pour lire. Et non lire pour comprendre. C’est lire sans penser à rien. Juste lire et ne pas s’accrocher à quoi que ce soit. C’est tirer un fil et aller au bout.

– Que faire pour retrouver la lucidité en pleine rebascule quand je lis en rêve lucide ?

Honnêtement, c’est très compliqué. Souvent, quand ça décroche, c’est foutu. Le chemin retour est déjà bien lancé vers son lit. On décolle, on perd la vision, et ensuite, on se sent partir, le paysage disparait totalement, on retrouve une zone neutre, ou directement, on ouvre les yeux au plafond.
Un bon moyen est d’arrêter la lecture aux premières sensations de départ, et de remettre du poids dans la dimension en question par tous les moyens. Il faut ramener vos énergies et les “forcer” à se rebrancher à ce monde.



La perte de la lucidité se compte en secondes. Tout va vite, très très vite.

Rappelez-vous aussi, si vous pouvez lire tranquille tant mieux, sinon TANT PIS. Laissez tomber et Passez à autre chose. Ne passez pas à côté d’une opportunité d’exploration à vous obstiner sur 1 petite bride d’information. Il y a plein de manière de récupérer l’information inscrite sur ce fichu bout de papier !

Sachez que si vraiment le message doit vous être parvenu, d’une manière ou d’une autre, vous finirez par comprendre. Même si ça doit passer finalement par votre inconscient.


Je rappelle qu’il y a deux corps astraux qui sont particulièrement proches de notre corps physiques : Le corps EMOTIONNEL et le corps MENTAL.
Dans le cas d’une activation massive et brutale de l’un des deux, le retour dans son lit est quasi garanti.

Pourquoi ?

Parce que ce sont des corps qui en terme énergétiques, sont au plus proches de notre corps physique. Ils vibrent certes à différentes fréquences, mais ils sont si proches que notre humanité fonctionne en résonance.

Notre esprit mental a été fait pour évoluer avec son corps humain. Tout comme les émotions rattachées à notre égo. En cas de manifestation, si elles ne sont pas stabilisées, l’oscillation dans les énergies défait l’ancrage temporaire, ce qui provoque un basculement. -> la conscience est rapatriée dans son corps.

D’ailleurs, vous constaterez aisément que dans ce type de retour au lit, que votre cerveau est actif à la réflexion et tourne déjà plus vite que lors d’un réveil ordinaire.


Je rappelle que les corps qui sont directement rattachés à notre humanité, sont à la base fait pour vivre ici, dans ce monde. A partir du moment où nous changeons de dimensions, si nous souhaitons manifester ces corps, manifester nos émotions humaines, manifester notre réflexion et notre logique d’humain, nos corps doivent d’abord 1. s’adapter à la dimension d’accueil, et 2. s’ajuster et s’ancrer.

On peut être choqué, rire, pleurer, réfléchir, faire de la stratégie et toute ce que vous voulez, à partir du moment où votre poids dans la dimension vous offre la stabilité.

Si l’activation de votre mental vous déstabilise, cela ne signifie en aucun cas que vous n’êtes pas lucide. Cela signifie par contre, que votre système mental humain n’arrive pas à trouver un ancrage suffisamment puissant pour à la fois tourner à plein régime dans cette dimension et en même temps, manier les autres énergies.
En gros, il considère que c’est soit l’un soit l’autre, un peu comme si c’était une appli qui fonctionnait sur un autre système d’exploitation. Dans l’astral, quand on essaie alors de faire fonctionner les deux systèmes à la fois, il y a des conflits d’ajustements à cause des différentes fréquences énergétiques. L’apprentissage se situe à ce niveau : comment faire fonctionner et stabiliser les deux systèmes à la fois sur la même fréquence sans contraintes.

Il faudra alors travailler sur cet ajustement : j’active doucement le mental, j’observe ce qu’il se passe quand il s’active, et est-ce que je peux retrouver l’ancrage si j’arrête à temps de l’utiliser ? -> inverser le processus de rapatriement en cours suite à la réactivation du mental.

Chaque personne sera différente sur ce point. Nous n’avons pas tous le même ancrage, ni le même contrôle sur ses énergies. Et très sincèrement, même avec du temps et des tentatives, certaines choses seront difficiles pour certains d’entre nous et pas pour d’autres.

Vous savez, moi, je ne m’attarde pas sur la lecture d’éléments. Maintenant un peu plus qu’avant, mais je ne tiens jamais très longtemps. J’essaie de trouver des astuces, mais en dépit de mes très nombreuses expériences, je peux vous dire simplement que l’acharnement n’aide pas, et que l’équilibre et l’ancrage avec le mental activé est super dur.

Je tiens malgré tout à insister sur le fait que savoir lire n’a jamais été ma priorité. Cela était une curiosité et ne pas y arriver m’a par contre beaucoup agacée et frustrée. Il y a des jours où je peux lire des trucs, et d’autres non. En toute sincérité, je fais tout pour éviter de lire sauf quand je suis obligée. Pour moi, c’est un facteur risque qui se met en travers de ma route. Je le fais par ci par là, mais très très rarement dans l’année. C’est pour dire tant ça m’énerve.

A quoi sert de lire si on ne se rappelle pas de ce qui est lu ? Pour moi, la lecture amène trop de problèmes à gérer.
– Des astuces pour arriver à lire,
– comprendre la moitié des informations voir moins
– des mémo techniques pour se rappeler des mots ou des termes inconnus au bataillon,
– pendant tout ça, il faut garder le contrôle sur son ancrage et la gestion de la fluctuation énergétique.
– et en plus le stocker pour s’en rappeler pendant le reste de la sortie astrale / OU forcer le réveil pour le noter de suite sur un cahier à porté.

Ou alors, on peut s’en foutre, et passer à une autre découverte… *rires*

Essayez quand vous avez envie d’essayer, mais sachez aussi vous offrir la liberté d’explorer au-delà. Ne vous arrêtez pas sur un détail.
Aujourd’hui vous n’y arrivez pas, mais peut-être une autre fois, dans un an, dans 10 ans, dans 20 ans… est-ce la priorité de savoir lire dans l’astral ? Je ne le pense pas. Mais chacun place ses priorités comme il l’entend.

Oui, savoir lire peut vous apporter quelque chose, mais ce qu’il contient comme information peut être acquis de bien des manières. Dans l’astral, l’énergie est modulable, on peut faire tant de choses, de plein de manières différentes. S’il n’y a un moyen qui ne fonctionne pas ou qui vous déstabilise, oui bien sûr vous pouvez apprendre à le gérer, mais ne vous mettez pas la pression pour y arriver d’un coup de suite.

On peut commencer par un mot, une phrase, puis des paragraphes, puis des pages…
Perso, je trouve ça plus chouette de parler à des entités en direct plutôt que de me taper de la lecture de l’autre côté ! -_- … mais bon, il en faut pour tous les goûts !


La lucidité, ce n’est pas savoir tout contrôler, mais arriver à se frayer un chemin au milieu des contraintes.
Suivez vos désirs d’explorations, si quelque chose est bloquant ou ne fonctionne pas, regardez ailleurs.

Je vous souhaite de belles expérimentations lucides, et surtout, sachez rester observateur de vous-même. Vous êtes votre propre professeur.
Bonne soirée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 × cinq =

error: Content is protected !!