Nouvelle batterie énergétique à côté de Jupiter

Pendant ce temps-là, non loin de Jupiter…

« Tu as éteint le deuxième incendie en changeant toute notre météorologie, merci, Camille, merci beaucoup ! »

– Oui, c’est rien. Pas de problème. Je ne pouvais pas faire comme avec le 1er, je n’avais plus assez de réservoir pour gérer la masse de feu qui s’étendait partout. J’ai préféré opter pour une solution plus durable pour vous, tout en sachant que cela a coûté le même volume d’énergie. Vous aurez des pluies régulièrement, cela permettra d’éteindre les allumages de feu. Ça équilibrera votre météo, mais cela n’empêchera pas les départs de feu. Disons que l’élément Eau viendra compenser le Feu. Vous n’aurez pas à vous épuiser dans les extinctions à répétitions en plus de subir des pertes toujours plus lourdes. Par contre, vous n’avez pas l’habitude de la pluie, il faudra donc vous habituer à vivre avec plus régulièrement ou intensément par rapport à ce que vous avez actuellement. Il vous faudra l’accepter. Les gouttes seront plus grosses ou plus intenses dans la durée…

« C’est parfait, oui. Merci, merci beaucoup ! On est contents, le peuple est content !! Ton aide est précieuse, on te remercie d’avoir agi sur la météo, cela va changer notre quotidien ! En cadeau, on aimerait t’offrir une pile énergétique. On a vu que tu avais de grosses difficultés pour te brancher à une source d’énergie.»

– Rah grave ! Je galère de ouf ! Vous voulez me l’offrir en cadeau ? C’est tellement rare qu’on m’offre des cadeaux en remerciement pour mon aide !…Je suis vraiment contente ! ce serait génial !

« Oui, on voit que dans ta connexion, tu peines à te brancher à une source et que en plus, tu n’arrives pas à rester longtemps connectée dessus. Tu tiens 3 minutes en combat à pleine puissance avec ta connexion actuelle. Ton fil est fin, et tu as beaucoup de mal à l’emmener aussi loin et à rester calibrée dessus. Avec la batterie que nous t’offrons, tu n’auras plus besoin d’aller chercher loin ta source. Elle sera juste là, en permanence à tes côtés, à ta disposition et en libre accès. C’est une source énergétique qui est originaire d’une planète à côté de la notre. Elle t’offrira un bel ancrage. Elle te permet de passer de 3 à 10 minutes à pleine puissance. On peut te l’installer et te brancher dessus dès maintenant, si tu l’acceptes. »

– Rah ouais putaiiiiiin !! 10 Minutes ??!! Mais ouais !! Branche la sauce !! Rahh ça va me changer la life !!! Finies les chutes du Niagara qui partent en fumée trop vite !! Nan mais c’est ouf !! Enfin un réservoir à disposition ! Vas-y vas-y vas-y fais les branchements tout de suite !

« Bien ! » 

A l’intérieur de mon champs magnétique vint s’intégrer un cube rempli de lumière blanche électrisée. L’entité changea la direction maigre et biscornue de mon lien énergétique qui se perdait dans les confins de l’espace. Il le relia à la batterie qui lévitait maintenant au coeur de mes énergies. Cela fit l’effet d’un câble de court distance à charge ultra rapide branché à super générateur.

Instantanément nourrie par une source chaude, stable, et nourricière, Toutes mes cellules furent en une seconde réveillées, excitées, et stabilisées. Je me sentais à plein potentiel, bien dans mon corps et en parfaite harmonie avec chacune de mes capacités. Une immense paix m’envahit. L’ensemble de mes couches subtiles étaient enfin revigorées et nourries en énorme flux continus. Je ne me rappelais plus de la dernière fois où je m’étais sentie aussi en phase avec un flux nourricier.

Chaque parcelle de mes énergies était connectée les unes aux autres par un fil intense, épais, et gorgée de force. Cela donnait un poids certain à mes énergies mais surtout à ma conscience qui avait toujours du mal à rester concentrée. Je me sentais présente dans mon corps, toutes les couches de mon aura étaient remplies, épanouies et reliées dans la plénitude. Je me sentais bien, parfaitement bien à tous les niveaux. Je n’étais plus à sec, je n’étais plus en stress, je ne ressentais plus le manque, ni la faim, ni la soif énergétique. J’étais bien, j’étais en paix avec mon corps dans l’astral. J’eus la sensation que pour la première fois de ma vie, j’avais enfin un flux d’alimentation qui correspondait à mes véritables besoins énergétiques. 


– Heeennnnn….. C’est si chaud…. si bon…. Toutes mes corps sont enfin stables dans ces mondes… Je ressens enfin du calme, je me sens nourrie… enfin une source énergétique à disposition… C’est si bon… 

Ils sourirent tous me voyant jubiler d’extase. 

« Camille, avec ça, cela te permet maintenant 10 minutes en combat à pleine charge. Mais ça se décharge… Cela reste une pile…tu n’auras pas cette charge indéfiniment. Elle s’épuisera. »

– …Hm-hm. Ca va faire du bien… je sais pas comment j’ai pu me passer de ce réservoir aussi longtemps… C’est génial… Cette pile va me changer la life… Je le sens déjà, mon corps est solide ici, parfaitement ancrée, je ne décroche plus, j’ai toute ma vision ! Cela fait une heure que je galère avec 90° de champ de vision et là je repasse à plus de 180°, une vision parfaite !! Cette source m’offre un ancrage incroyable. 

Je quittai la pièce quelques minutes et l’un deux en profita pour interpeller celui qui m’avait fait ce joli cadeau. 

« Et qu’est-ce que tu vas faire quand la Princesse reviendra avec la pile à vide et qu’elle voudra la recharger ? Parce que ça va arriver très vite… Elle reviendra. Et elle sera à sec. Elle aura utilisé toute la charge. Elle voudra qu’on la lui remplisse à nouveau, mais on ne peut pas le faire ! On a aucun moyen de recharger la pile. Et on en a qu’une, celle que tu lui as donnée. On n’en a pas d’autres ! Tu feras quoi alors quand elle se pointera avec sa requête que tu ne peux remplir ?… Tu lui diras quoi alors, hein ? Tu arriveras à lui dire que que tu ne peux rien faire pour elle alors que la pile, c’était ton idée ? Tu lui diras Non ? Tu crois qu’on peut rejeter ses demandes ?… Si tu crois vraiment qu’il est possible pour la Princesse d’accepter que ses requêtes ne soient pas exécutées, tu rêves ! Tu seras celui qui l’accueillera quand elle reviendra. Tu devras gérer sa demande et tu seras porté comme responsable des conséquences. Tu devras assumer tous les dégâts qui en découleront.»

– Tsk. On verra quand on y sera… En attendant, regarde-la, elle est si contente de l’avoir… Elle aime son cadeau…Elle dit que cela lui fait du bien…


Je revins les voir, consciente du futur problème de rechargement.

– D’où vient la charge ?

« D’une planète à côté de la nôtre, Princesse. C’est de l’énergie brute qui a en été extrait.»

– Hm… si cela a été extrait une fois, cela veut dire que je pourrai en extraire à nouveau et me brancher dessus ?…

« Hm.. en fait, on ne l’a pas obtenu aussi facilement et… euhm… hm… C’est pas aussi simple, Princesse…»

– Vous êtes localisé où dans l’espace ?

« Comment ça ? »

– Vous faites partis de quelle constellation ?

« Constellation ? ça veut dire quoi ?… on ne comprend pas ce mot, Princesse. »

– Je suis dans le système Solaire, basée sur Terre. On a pris le Soleil comme référence. Autour de nous, on a cartographié selon des groupes et amas, c’est ce que les terriens appellent des constellations. Montrez-moi votre carte de l’espace.

« Ah, le système solaire, oui, on connait ! Voici notre carte. »

Un amas étoilé apparut dans des nuages de gaz rouge.

– Hm… je ne vois pas notre Soleil. Hm… Si je te dis… « Jupiter, la planète Jupiter du système Solaire », vous connaissez ? C’est loin de votre planète ? C’est localisé à disons, la moitié de notre système solaire à peu près. La Terre est plus proche du Soleil, Jupiter à la moitié et Pluton est la dernière en limitrophe.

J’envoyai par télépathie toutes les planètes de notre système, les dernières images de Hubble prise de Jupiter que j’avais vu passer sur le net, et en plus, des images de ma dernière sortie astrale sur Jupiter.

– « ah Jupiter ? Oui ! On connait cette planète ! »

– Ok, tu peux placer Jupiter sur ta carte ?

« oui-oui ! Là ! Jupiter est ici ! » 

Jupiter était en dehors, la carte fut dézoomée afin de pouvoir l’intégrer. Jupiter était en bas à droite, le nuage de gaz rouge prenait toute la moitié gauche du cadre. Leur planète était dans le 1er tiers inférieur.

– Ah! … pas loin de Jupiter, c’est trop cool ! Je n’arrive pas à déterminer la distance entre votre planète et Jupiter, vous êtes à combien de temps ?

« 21 jours ! »

– Aaaah ça vaaaa !! Bon bah on est voisins quoi ! Ça va être facile de revenir. La Terre et vous, on est juste à côté ! A peine le temps de décoller qu’on arrive chez vous. Quand j’aurai besoin de recharger, je passerai vous voir.

« Princesse, les accès sont compliqués vers Jupiter… Pour recharger la batterie, la planète est contrôlée par ces peuples. Ils les bloquent exprès… ils placent des gardes à tous les niveaux du tunnel et ils créent un mur avec leur propre corps. Le tunnel est rempli de murs !! »

– T’inquiète, ils peuvent bloquer comme ils veulent, ça ne ralentira pas ma trajectoire. Si je veux passer, je passerais. Je ferai des trous dans la raquette ! Ils n’auront qu’à se faire dégommer et reboucher les trous derrière moi si ça les amuse. Hihi


Ils s’étonnèrent de mes propos tandis que moi, je gloussais comme un dindon. 

Ce n’était pas un tunnel rempli de gardes qui allait m’empêcher de jouir de mon si beau cadeau. Cette nouvelle batterie était une véritable bénédiction. Je comptais bien l’utiliser sans restriction.
Ce sera donc « Bowling party » dans les tunnels vers Jupiter.

L’armée sur place n’allait vraiment pas être contente. Ils allaient tous me sentir passer. Le commandant et les généraux en charge allaient vraiment gueuler.
Est-ce que je risquais de me mettre à dos une armée entière juste pour une pile ? 
Oh que oui. Et ça ne me faisait ni chaud ni froid.

Je n’étais pas réputée dans l’astral pour négocier.
Et très franchement, ils avaient plus à gagner en me laissant passer et en me permettant de recharger peinard, plutôt que de subir la cessation du contrôle des voies d’accès en forçant l’ouverture des frontières, avec pour prétexte, la neutralité de la planète et l’accès à l’échange des ressources naturelles. 


Déjà de base, je ne comprenais même pas comment ils pouvaient interdire les accès à d’autres peuples alors que la Planète ne leur appartenait pas…

Le compromis à trouver n’était donc pas avec le peuple oppresseur, mais avec la planète en direct.  Et si jamais la forme-pensée de la Planète souhaitait échanger avec d’autres peuples que les oppresseurs… ah bah là… J’y pouvais rien… y fallait bien accompagner son choix, non ?… *sifflote*




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

16 + dix =

error: Content is protected !!