Créer un nouveau Clan dans l’astral

Le vaisseau survolait la Terre. J’étais dans le poste de commande face à une gigantesque baie vitrée. A mes côtés, des guides en train de discuter. Je contemplai notre magnifique planète bleue quand l’un d’eux soupira lourdement.

– “J’aimerai pouvoir créer mon Clan, dit-il à son compère, j’aimerai tant, mais je n’ai pas les moyens…”
– “Désolé, je ne peux pas t’aider.” répondit l’autre.
– “Je sais bien.”
– “J’aurai voulu être celui qui rassemble et qui crée une famille tu vois… j’avais pensé à des choses pour qu’ils puissent se construire aussi… tu vois, ce genre d’activités et ils auraient pu… “
– “ah je vois, oui cela aurait été une bonne idée, mais on ne peut pas le faire sans coeur. On est coincés.”
– “hm. Je ne le ferai pas… c’est dommage… j’aurais tant voulu… je vais laisser tomber.”


Mon regard bascula furtivement sur les deux zigotos avant de se reposer sur la Terre.
– Tu veux créer ton propre Clan ? demandai-je froidement, l’oreille attentive.

Le principal concerné, d’abord surpris par mon soudain intérêt, répondit aussitôt.
– “Oui.”

Des images me traversèrent, des flashs de l’image qu’il avait de son Clan, de ses espoirs et de la vision de son encadrement et enseignement. Il voulait créer un clan petit en nombre de membres, mais où les êtres pouvaient réellement s’y épanouir et se construire individuellement. Ils s’y développaient en harmonie. Le clan était sur une évolution sombre, et pourtant, j’y percevais beaucoup de joie et de douceur.

– Qu’est-ce qui t’en empêche ?
– “Je n’ai pas accès à la matrice créatrice. Sans elle, je n’ai pas de structure sur laquelle bâtir le clan.”
– Et qu’est-ce qui t’empêche de l’obtenir ? Tu n’as qu’à la créer toi-même.
– “Princesse, je n’ai pas accès à cette magie. On ne peut bâtir de clan sans l’autorisation du corps angélique. Ce sont eux qui délivrent la matrice dans le cadre de la création d’un nouveau Clan.”

Une vision angélique me parvint, une équipe de plusieurs anges avait été envoyée pour le tester en simulation, mais la décision n’avait pas été concluante. Il avait échoué à convaincre.
– Tu l’as demandé, et tu ne l’as pas reçue. Ils ne te l’ont pas donné.
-“hm. c’est comme ça, tant pis. Je vais reprendre ce que j’ai toujours fait. Après tout, c’est peut-être que c’est là ma place. Je continuerai mon rôle de guide ici.”

Son visage se crispa. Il détourna les yeux, réellement peiné. L’autre fixa le sol, troublé lui aussi.
Je fixai à nouveau l’espace en silence. Ils reprirent leur conversation discrètement pensant que je m’étais totalement désintéressée de leurs problématiques personnelles, comme cela arrivait très souvent d’ailleurs.

Tout à coup, ils me virent ouvrir le bras, le passer au-dessous du cadran de commandes du vaisseau puis entendirent un ordre inattendu.
– Coeur matriciel. Tout de suite.

Mon torse s’illumina sur commande expresse. La magie fusa brutalement à l’intérieur du cockpit. Des rayons de lumière provenant de mon propre coeur filèrent entre mon coeur, le réseau électrique du vaisseau et ma paume de main.
En réalité, je prélevais les flux de plusieurs sources à la fois, le vaisseau m’aidant à canaliser plus facilement les flux lointains. Un peu comme une box internet en somme. En exigeant la connexion via 2 canaux en simultané, le mien et celui de mon vaisseau, je gagnais en puissance et en levier de vitesse.

Les flux s’accélèrent intuitivement rythmés par mon agacement que tout était toujours trop lent. De là, une sphère d’or scintillante d’une quinzaine de centimètre de diamètre émergea de ma chair et se cala en lévitation dans ma paume.
La puissance augmenta jusqu’à temps que la sphère dorée au coeur soit chargée et ancrée dans une matrice de création de tout un écosystème individuel. La magie provenait directement de la Source. Pure et parfaite, petite malgré tout, elle vrombissait d’une puissance incroyable. Elle ne battait pas comme un coeur physique mais c’était tout comme. Elle portait en elle la valeur de la Vie, de la Création, et d’un Tout à la fois.

Je la tendis immédiatement à mon Guide qui lui, en l’espace de 5 secondes, a vu l’impensable naître à partir de rien. Tous les espoirs, tous les rêves qu’il avait, reposaient sur cette petite boule de magie. C’était un réel cadeau qui touchait le plus profond de son existence.

– Tiens. Un tout nouveau coeur à structure matricielle pour toi.

Yeux écarquillés, bouches ouvertes, les deux croyaient tout bonnement rêver. C’est à cet instant précis qu’ils comprirent que dans l’astral, il y avait deux sons de cloches parmi les Anges. Ceux qui décidaient d’un truc ensemble, et ceux qui en avaient rien à foutre de l’avis des autres. Le tout était finalement de miser sur le bon cheval. Et j’aimais rappeler à mes guides que j’étais un putain de bon cheval. Un jour, ils obtenaient un retour sur investissement pour tout le dur labeur effectué. Et ce jour valait tout l’or du monde pour eux.

La sphère luisait devant le regard de tous. Elle représentait le socle des Bâtisseurs de Clans. Là, dans une vulgaire paume de mains, prête à être intégrée par la Régence du chef de Clan en devenir. Fallait-il accepter ce qui était offert sur un plateau d’argent ? Les deux étaient figés, tétanisés par ce tout nouveau coeur-cadeau créé tout spécialement pour l’occasion.

– Alors, tu prends ou pas ? C’est le moment de savoir ce que tu veux vraiment dans ta vie. C’est pas ce que tu as dit que tu voulais, bâtir ton propre Clan ?
– “Si-si mais.
– Voilà. Avec ça, tu peux. Va. Construis ce que tu veux pour toi.
“Je… tu es sûre ?… je ne m’y attendais pas… je ne voulais pas que… tu me donnes vraiment ce coeur ? Il est vraiment pour moi ?”
– Ne reste pas mon Guide si tu aspires à plus. Si tu espères vraiment devenir chef et diriger ton clan, qui suis-je pour t’en empêcher ? Moi, j’ai déjà tout. D’autres méritent aussi de se construire comme moi j’ai pu un jour. Bâtis ton clan, créé toi une armée aussi, grandis entouré et deviens un bon dirigeant. Tu as maintenant tout ce qu’il te faut pour construire tes rêves. Epanouis-toi. Sois heureux.


Sur une légère pulsation de doigt, je libérai la sphère. Elle décolla jusqu’à lui. Des vents doux et blanc dorés l’enveloppaient comme un feu presque palpable. A l’intérieur de la sphère, on aurait dit de l’or solide, et pourtant ce n’était qu’énergie pur. Parfaitement stabilisé et opérationnel, c’était sur ce même type de structure que les plus grands Clans avaient été bâtis. Des mains tremblantes l’accueillirent comme le Graal tant recherché. Des larmes coulèrent le long de ses joues.

– “Oh-mon dieu… oh mon dieu… ça se passe vraiment… j’ai un coeur… j’ai un coeur… tu me donnes un tout nouveau coeur… je vais pouvoir me créer une famille…”
– Allez-allez, maintenant, plus d’excuse. Dégage de là. Va t’occuper de tes affaires. Reste dans l’Alliance ou pars, fais comme bon te semble. Tu es libre. Si tu veux créer ton Clan en parallèle tout en restant relié au Clan, je te le permets aussi, tu pourras bénéficier de ma structure et de ma protection. Et si tu veux être totalement indépendant et choisis de sortir du Lien, aucun problème. Je te souhaite bonne route à toi et à ton Clan. J’espère que nous nous recroiserons. Mais pas pour te combattre.


Un cadeau après l’autre, je leur rappelais qu’eux aussi méritaient d’être heureux. En dépit de toute ma dureté et de la pression écrasante au sein du clan, je respectais leurs efforts et leurs investissements au fil des millénaires.
Mes rêves et mes aspirations n’étaient pas les leurs. Eux aussi avaient leur chemin personnel à faire. Ils avaient tous une volonté personnelle, des rêves, des envies.


Il allait me remercier mais hocha simplement la tête, ému. Le regard à nouveau épris par la majestuosité de l’espace, mon esprit vagabondait déjà sur d’autres sujets.


On ne pouvait diriger un Clan sans être capable de porter et lier la différence dans la complémentarité de l’Unité. C’était aussi ça le rôle d’un coeur matriciel, un pilier, un liant sur lequel tout pouvait s’imbriquer et se relier en se développant les uns avec les autres en dépit de leur différence au sein des multiples possibilités structurelles énergétiques.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

15 + six =

error: Content is protected !!