Les jeux des entités de Lumière supposés nous aider (mais qui n’aident pas)

Après avoir suivi tout un jeu de piste à s’arracher les cheveux, je finis par découvrir une pièce secrète logée dans un plafond d’un hangar. Plutôt que de tomber sur des combles, un étage entier apparut et se modélisa comme un appartement tout à fait banal de 70-80m2.

Au sol étaient étalées des milliers de pièces de puzzle éparpillées dans toutes les pièces de la maison. Une autre femme était présente et semblait être à la recherche de “l’aiguille dans la botte de foin”.

Ce genre de manigance n’était pas rare dans l’astral. C’était souvent des systèmes pour obtenir des “cadeaux”, comme des zones de tests avec des choses à gagner à la clef. C’était très courant dans l’astral, on pouvait voir cela comme des épreuves, des tests, des jeux de plateaux avec des contraintes, des pistes à suivre, des pions à bouger, des cartes, des objets ou artefacts à bouger avec toute une logique implicite. En somme, c’est un petit enseignement “offert” à travers une mise en scène.

On retrouvait toujours les mêmes notions : action => accomplissement => récompense
L’action pouvait être un effort physique : un effort d’endurance par exemple, ou mental, sur la volonté, en faisant travailler la logique, la lucidité, la réflexion…


La lumière comme l’ombre avait ce genre de jeux en place dans l’astral. Tout un tas d’entités voulait accompagner les êtres et les parcours et les jeux étaient un bon moyen pour à la fois progresser, travailler sur soi, s’amuser et gagner un cadeau pour avoir réussi. Tout le monde était gagnant. Il existait des tas de jeux différents, de configurations toutes aussi saugrenues les unes que les autres et surtout, avec plein de niveaux de difficultés différents.
Ce qui était important dans le jeu astral, était sa faisabilité, et son accessibilité. La récompense devait être en accord avec les dépenses énergétiques nécessaires à la résolution de l’énigme. Ce n’était pas non plus parce qu’un jeu était plus difficile que la récompense était énorme pour autant. Il fallait un équilibre, une raison, un sens au jeu qui rentre dans une certaine cohérence par rapport à la raison même de l’existence du jeu.

Ici, nous étions sur une zone allouée à la lumière sous l’égide d’entités lumineuses dissimulées, mais avec un niveau relativement moyen. Pas un niveau angélique, ni un niveau de guides de premiers niveaux.

La première contrainte était qu’il fallait déjà COMPRENDRE les règles du jeu pour jouer…

– C’est quoi les règles ? balançais-je à voix haute. C’est un puzzle simple ou…. Ah tiens… des objets sont aussi éparpillés partout avec des symboles dessus… aucun ne se ressemble… On dirait qu’il y a des paires cachées peut-être ?..

Je visitai l’appartement rapidement à la recherche des maitres du jeu, forcément présents la zone. J’en trouvais deux qui restaient à l’écart dans une pièce fermée. Ils ne voulaient pas ouvrir la porte mais craquèrent à force de m’entendre frapper comme un bourrin. Ils étaient en train de prendre le thé.

– Je suppose que c’est vous les maitres du jeu. (ils ne répondirent pas). C’est quoi les règles ?! Je ne comprends pas.

L’une d’elle leva les yeux, visiblement agacé d’avoir été interpellée.
– “Débrouille-toi.”
– Hein ? Débrouille-toi ?… Comment ça débrouille-toi ! Il y a un jeu en place, donc la moindre des choses, c’est de donner les règles pour jouer.
“Tu vois bien qu’il y a des pièces au sol avec des symboles. Débrouille-toi pour comprendre.”
– Super. Sympa.

La dame qui cherchait partout à quatre pattes en fouinant le sol me vit râler en revenant dans la grande pièce principale. Les deux autres m’avaient presque claqué la porte au nez.

“Tu dois trouver les mêmes objets et les rassembler tous ensemble. Quand la pile est complète, tu gagnes une phrase de la Source.” dit-elle concentrée.
– Ok… Et pourquoi on ferait pas ça ensemble, ça irait plus vite, on ramasse tout et on trie sur la table.
– “Mais… mais tu vas me piquer mes symboles… et … tu seras tentée de me voler… je ne veux pas perdre ce que j’ai déjà rassemblé…” gémit-elle confuse.
– Bah… on irait plus vite à travailler en équipe, non ? Puis je m’en fous d’avoir 3 mots. Ce n’est pas essentiel pour moi. C’est plus pour le plaisir de jouer.

Elle fit une petite moue désespérée.

– Y’a combien d’unités par même objet ?
“Ca dépend de l’objet.”
– Quoi ?! Et tu fais comment pour savoir si t’es loin du compte ou pas ? Comment tu sais combien y’en a par objet ?
– “Tu sais pas. Tu sais seulement que tu as le compte quand tous les objets rassemblés se transforment en lumière et que la phrase t’apparait.”
– Mais c’est débile ! Donc celui là, y’en a peut-être 10 pareils, et celui-à 7 et celui-là 2 ?…. C’est quoi ce jeu à la con ? Donc tu cherches comme un con sans jamais savoir quand tu vas atteindre ou non le compte ?! Et y’a des milliers et des milliers de pièces ici !!

Je vérifiais la zone et il y en avait même sous les lits. Partout… J’en pris quelque uns et les étalais sur la grande table du salon. Bracelets, cubes, pièce de puzzle, pierre taillée, demi arceau… il y en avait pour tous les goûts, toutes les formes, toutes les tailles… Certaines formes s’emboitaient, d’autres se ressemblaient étrangement…

– C’est quoi ces conneries… c’est pas gérable… On va pas passer des heures à chercher dans le vent pour rien… Tu as pu obtenir une phrase, toi ?
“3 mots alignés”.
– 3 mots ???! Tu te fais chier comme ça pour 3 mots sur un putain bout de papier ?! Et ça fait longtemps que tu es là à racler le sol ?
– “ça fait deux fois et j’y passe des heures… Ils disent qu’il faut venir au moins 5 fois pour obtenir quelque chose d’intéressant… “

Elle fouilla le sol, anxieuse et soupira lourdement. Mon air se durcit.

– Ah mais moi je ne vais pas revenir 5 fois, j’te le dis direct ! C’est n’importe quoi. Ce jeu est un calvaire. On peut pas dépenser autant d’énergie juste pour si peu en récompense, sans compter le stress que cela génère. Ce n’est pas rentable. Ça suffit. Je le dissous.

La dame se redressa avec son paquet de formes dans les mains.
– “Tu…tu vas faire disparaitre le jeu ?”
– Tu trouves que c’est un jeu, toi ? Tu es contente des mots que tu as eu ? Ca vaut le coup tu crois ?
-“Mais-mais si je complète d’autres familles de symboles, je pourrais avoir d’autres mots…”
– Dans combien de temps ? Ce jeu est naze. Y’a aucun plaisir à jouer. Je le supprime totalement.

J’ouvris mes bras en grand et commençais à préparer les incantations. Les deux maitres du jeu déboulèrent dans l’urgence.

– “Tu vas quand même pas dissoudre toutes les pièces du puzzle ?!!”
– Ah si. Ah si-si-si.
“Mais…”
– T’as envie de te crever le cul pour 3 pauvres mots, toi ? En plus de te sentir aussi mal en jouant ?… Regarde la dame qui est là, tu la vois galérer, tu trouves ça normal qu’elle se mette dans un tel état de stress alors que soi-disant, votre jeu est sensé l’aider ?… C’est pas un jeu, c’est réservé pour une élite. Combien d’efforts cela nous demande-t-il pour les obtenir ? J’ai galéré à déjà trouver cette pièce, il m’a fallu plusieurs heures d’errance, ensuite il faut garder la lucidité pour vérifier l’état des symboles, les rassembler, tout fouiner. Cela prend des heures et des heures, sans compter qu’on n’y arrive jamais en un coup. Déjà que pour moi c’était dur, mais pour les autres alors ?… C’est littéralement impossible votre truc, à part pour quelques rares individus. En plus, cela oblige à revenir encore et encore, ET si entre temps, d’autres ne volent pas les pièces. Regardez elle, là, elle est désespérée. Elle a peur qu’on lui vole le peu qu’elle a pu rassembler. Sa peur, son désespoir, son stress, c’est aider ça ?!!?… Ce jeu est complètement débile ! Tout ça pour 3 mots, c’est pire que le parcours du combattant votre truc. Terminé.
– “On gagne des phrases. On gagne quand même quelque chose !”
– Non, vous gagnez peut-être, rarement. Et quelques mots. Qui je suis certaine, sont des phrases à la con et totalement vaseuses. Donc ça oblige à revenir encore et encore pour en obtenir d’autres pour avoir quelque chose de sensé. Ce jeu n’est pas une aide ! Si vous voulez vraiment aider les gens, faites des jeux accessibles qui aident vraiment, avec de vrais messages, des vraies phrases bordel !! Un minimum sensé !!

Les mots magiques sortirent de ma bouche. Chaque pièce de puzzle se mit à scintiller. La magie contenue à l’intérieur de chaque objet lévita dans les airs, et quand elles se retrouvèrent toutes sur une même ligne horizontale, plus ou moins toutes au même niveau, l’incantation fut complétée par les derniers mots. Les milliers de lumières disparurent aspirées par les cieux.
En reposant les yeux sur le salon, on voyait le sol. Plus aucun objet, plus aucune pièce ne trainait par terre.

Les entités me regardèrent bouche-bées.

– Si vous voulez vraiment aider, faites quelque chose de bien, de cohérent et d’accessible à tous. Sinon ne le faites pas. Les gens ne méritent pas de se crever le cul pour 3 pauvres mots perdus en plus de nourrir leurs angoisses. C’est vampirisant et chronophage. Il n’y a rien de rentable avec des jeux pareils. Faites des jeux avec des vrais messages et arrêtez de nous prendre pour des cons.

Ils crispèrent leur mâchoire, tournèrent les talons et claquèrent la porte derrière eux. La dame semblait déçue, l’air perdue dans le vide.

– Ce n’est pas le seul jeu qui existe, tu en trouveras d’autres qui en valent vraiment la peine, Ok ?… (je sondais partout autour de moi) Bon… qui a eu l’idée de créer un jeu aussi con ?

En général, des actions magiques laissaient des traces dans la zone, il suffisait de rendre ses marques visibles et de les suivre comme une piste. Là, un léger chemin phosphorescent apparut. Il fuitait vers le plafond.

– Ah ? Un autre étage caché. Voyons où ça mène.

La dame partit de son côté, et moi, dans l’énième entrée secrète planquée entre deux murs.


Je n’étais pas contre les jeux. Au contraire, j’adorais ça. Je trouvais le principe génial, et l’apprentissage ludique. J’en faisais de temps à autre dans l’astral.
C’était très sympa et gratifiant. Mais il fallait aussi reconnaitre que certains jeux n’étaient tout simplement pas réellement adaptés à la raison pour laquelle le jeu existait à la base. De très nombreuses entités lumineuses avaient des idées pour aider et accompagner les êtres. Toutefois, tout n’était pas toujours bien exécuté, et je n’avais pas peur de les mettre face à leurs incohérences quand j’en avais sous les yeux.

Ce n’était pas parce que les êtres travaillaient dans la lumière que tout était toujours parfait. Ils avaient plein de projets, ils créaient plein de choses, certaines idées étaient géniales, et d’autres plus bancales. Comme nous au final. Parfois, on créait des supers trucs et parfois, on avait des “fausses bonnes idées”, des idées foireuses, ou bien sur papier, mais dans le concret, le rendu ne donnait pas aussi bien que ce que l’on pensait…
Dans ce cas, dans l’astral, il valait mieux y mettre un terme. Cela évitait de faire plus de mal que de bien, surtout lorsque le déséquilibre d’un jeu était trop grand…




2 Comments

  1. Charline

    Hello Camille,

    Ton article me fait penser à la série “The Good Place” sur Netflix.
    Je te la recommande pour te détendre ou si tu t’ennuies.
    C’est plus caricatural que la réalité mais ça vaut largement le détour.

    Belle semaine à toi.
    Bises.

    1. Rêves Lucides et Spiritualité

      Hello Charline,
      Tu vas rire si je dis que j’ai détesté cette série, je n’ai pas tenu plus de 2 épisodes et encore, j’ai lutté !

      Mais heureusement, il en faut pour tous les goûts !
      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix-sept − dix-sept =

error: Content is protected !!