Les pulsions sexuelles

On ne peut nier que la sexualité est une part de nous. Certains ressentent le besoin de l’exprimer et d’autres moins, voire pas du tout. Il n’y a pas un modèle unique possible. Cela dépend de vos énergies, des forces qui vous animent. Ce qui est important est de sentir son équilibre intérieur et une paix entre ce qui est en soi, et ce qui est véhiculé à travers soi.

Pour ma part, j’utilise énormément l’astral pour l’expression de ma sexualité, et surtout, j’utilise mes guides comme réservoir énergétique et libération d’énergies sombres qui, me concernant, vivent à travers mes forces sombres.
Je profite alors de mes sorties de corps pour faire baisser ma pression interne et me recharger.

La sexualité dans l’astral est une approche que je pratique depuis mon adolescence. Avec les années, j’ai réalisé peu à peu que les “personnages” de mes sorties de corps, encaissaient parfois des vagues très intenses et qu’ils faisaient du mieux qu’ils pouvaient pour encaisser et gérer les flux que je ne traitais absolument pas.
C’est avec des phrases dites à la sauvette, des expressions de visages pendant les actes, ou des pics envoyés qu’ils m’ont aidées à comprendre qu’ils n’étaient pas une simple projection mais bien des êtres à part entière.


Le guide malheureux qui se retrouva dans mon périmètre le comprit en moins de 2 secondes. Comme on dit très souvent, “au moment endroit, au mauvais moment”.

Durant l’acte, ma compassion s’activa en le voyant en difficulté. J’arrêtai tout immédiatement, non sans difficulté. C’était toujours délicat de contrôler des flux magiques qui s’exprimaient en masse après avoir ouvert une vanne intérieure sous pression. Je voulus quitter rapidement les lieux. Une brèche lumineuse s’ouvrit sur un nouvel appartement. Je passai la porte magique et lançai un nouvel appel à la volée.

– J’appelle le guide le plus proche et accessible actuellement, trouve un moyen pour descendre. Viens me voir ici et matérialise-toi. Faut qu’on parle sexualité.

Depuis l’entrée, je vis une lueur s’illuminer en haut d’un escalier qui donnait sur un étage fictif à peine créé. Une voix retentit de là-haut.


– “Camille, je suis celui qui est le plus proche actuellement, mais mon système interne ne me permet pas de descendre comme ça, facilement dans tes énergies. Si je veux être à ton niveau, je dois venir avec une autre entité qui m’aidera à me matérialiser et à me maintenir auprès de toi. Je suis désolé, mais je ne peux pas faire autrement. Seul, ce n’est pas possible pour moi. Acceptes-tu qu’il descende avec moi ? Acceptes-tu une 2eme présence à tes côtés au lieu de moi tout seul ? “
– Ouais. Du moment que tu ramènes tes fesses, ça me va.

Un rayon lumineux descendit en trombe. De la lumière naquit un vulgaire petit robot en un seul bloc rectangulaire qui ne faisait pas plus de 50 centimètres. Un deuxième apparut. Le même. Le premier tourna son cadran pour me faire face.

-“Camille, je suis obligée de passer par son système pour arriver à m’ancrer à tes côtés. Pardonne-moi pour ce désagrément. Je n’ai pas trouvé d’autres solutions pour le moment.”

Ma main claqua le haut du R2D2 #2 qui n’arrêtait pas d’émettre des petits bruits de calculs.

– Et il sait parler l’humain, ce machin ou pas du tout ? Parce qu’on y comprend que dalle à son langage !

-“Il est uniquement présent pour me fournir son système. Rien de plus. Sa présence ne sert que pour moi. Il ne te parlera pas et il ne t’ennuiera pas. Il ne se mêlera pas de notre conversation.”
-Bien. Tant mieux. Bon sinon… tu as du voir mais avant de t’appeler, mes énergies sexuelles sont un peu…. comment dire… tu sais comment mes pulsions peuvent être… j’veux dire… c’est euh…. intense… cette semaine je galère un peu et ça retombe toujours sur vous… et pas toujours bien… l’autre avant, il a failli morfler… et j’essaie de faire attention…

Le robot à qui je m’adressais tourna son buste rectangulaire vers son compère. Ils se parlèrent en bruits bizarres.

– Bon allo ?! Wall-E, tu m’écoutes ? Je te parle de sexualité là ! Ma sexualité est parfois… intense, et je me disais que cela devait être dur pour vous autres… je veux dire, vous êtes en premières lignes et …
– “la sexualité… hm…. cela fait si longtemps pour moi… cela remonte à si loin… tu sais, je suis si vieux…”
– Je ne te parle pas de ta sexualité mais de la mienne…

Les deux robots discutèrent en bruits bizarres. Je soupirai lourdement.

– bon, en fait vous vous en foutez, c’est ça ? Super, mes guides s’en foutent de mes problèmes de cul !… du coup… je suppose que je n’ai plus besoin de stresser sur le sujet ? Plus besoin de me retenir du coup ?

Ils me virent rouler les yeux au ciel, tourner les talons et m’éloigner en râlant.

– Je vois pas pourquoi je me fais chier à me contenir si au final, la sexualité, ils s’en branlent !
– “Camille, je suis désolé, j’ai de grosses difficultés à me maintenir à ton niveau. Je-je… je n’y arrive pas.”

Je me retournai grossièrement et pointai le 2ème robot du doigt.

– Bah tu ne l’as pas fait descendre pour ça, l’autre ?… Il te sert à rien en fait, un boulet quoi. Inefficace le machin !
– “Hm… c’est plus complexe de ce que j’avais pensé”.
– pas grave. Gère tes problèmes et moi les miens.
-“je vais chercher une autre solution pour la prochaine fois. Je veux pouvoir descendre à tes côtés…”
– Hmhm. Bah à la prochaine ! Moi je vais surtout arrêter de me faire chier pour ma sexualité et faire tout comme j’ai envie. Voilà. Salut !

De dos, je tendis deux doigts de côté en guise de salutation rapide. Il me regarda passer une nouvelle porte dimensionnelle.

Mes guides le savaient tous très bien. Tout devait aller très vite dans l’astral. Je n’avais pas le temps d’attendre que mes guides soient prêts. Tout devait être opérationnel et fonctionnel, sinon cela m’agaçait et je me barrais sans aucun état d’âme.

Il était certain que l’incarnation était une réelle contrainte pour les entités désincarnées, mais s’ils voulaient vraiment aider les humains, à un moment, il fallait accepter de changer et revoir leurs systèmes internes, parce que vu comment va le monde, on ne peut pas dire que la communication soit claire et fluide…

Il fallait pouvoir créer une nouvelle infrastructure plus fluide, plus directe et plus efficace. Voilà aussi un très gros point de discorde entre eux et moi, et je ne manquais pas une occasion de leur rappeler, et ce, à tous les niveaux de la hiérarchie.

Ce que j’arrivais à faire avec eux, je voulais que tous les humains puissent y arriver, mais tel que le système était actuellement, c’était réellement dur. Alors non, ce qu’ils faisaient n’était pas suffisant. Et je n’avais ni peur, ni honte de leur demander l’excellence, pas seulement pour moi, mais pour tous. Je n’avais aucun problème à rappeler les nécessités de la Terre et des terriens quand ils faisaient des trucs borderlines.

Quand on travaille pour la Terre dans l’astral, on fait des choses pour soi, certes, mais on n’oublie pas les objectifs principaux.


Non mais franchement, qu’est-ce qu’ils peuvent être boulets parfois !… *sifflote*
AH si, mais si, faut le dire ! Quoi ? Je vais me faire engueuler ? Oui bah j’en ai rien à foutre ! De toutes façons, on se crêpe toujours le chignon.
Ils peuvent faire des trucs cools, mais parfois…. parfois…. qu’est-ce qu’ils m’énervent à faire les boulets ! Ou à faire semblant de pas comprendre alors qu’ils voient bien qu’il y a un problème. Ils le voient pourtant, non ? Ils voient bien que ça marche pas leur truc ! Roooh c’est dingue ça ! Et après ils s’étonnent que je râle….

Fff… quelle équipe, j’vous jure….

Bon allez pas taper. Mes guides sont aussi sous pression. Mais des fois.. des fois….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 + 5 =

error: Content is protected !!