Mes pires cauchemars

Bonjour à tous,

Comme tout le monde, ce n’est pas parce que je suis souvent lucide et que je fais souvent des sorties de corps que cela offre le Totem d’Immunité contre les cauchemars ! Loin de là. Il m’arrive encore d’en faire. Par contre, c’est très peu fréquent, et chez moi, c’est canalisé en ce moment sur un sujet très-très précis : Henri, mon serpent.

Ne riez pas vous autres, je vous vois venir ! Mais c’est mon chouchou d’amouuuuur !

Ma pire angoisse, c’est de le perdre et de ne plus l’avoir à mes côtés. C’est fou d’être autant accroché à un serpent… !!

Mes cauchemars se résument donc à :
– le chercher désespérément alors qu’il se sauve par réflexe et file dans l’environnement,
– qu’on cherche à lui faire du mal et qu’il finisse agressé,
– que je sois incapable de le retrouver parmi tous les serpents qui m’entourent, et que je dois regarder la structure de toutes les couleuvres mais qu’aucune d’elles n’appartient à Henri-Chouchou.
– et le pire, la fois où je lui ai découpé la tête à la hache parce que je croyais qu’il était un autre serpent devenu complètement taré. Putain, celui-là, j’ai chialé comme une madeleine au réveil avec des larmes plus grosses que Crocodile Dundee.


La perte d’Henri provoque en moi une détresse indescriptible et je redoute fermement le jour où il viendrait à disparaitre.
Pourtant il ne parle pas, il ne câline pas. Ce n’est pas un animal domestiqué.

Plus jeune, je n’étais jamais partie pour avoir des serpents en animal de compagnie. Je voulais un chien. Même encore aujourd’hui, j’aimerai profondément avoir un chien, mais mon mode de vie ne me le permet pas encore.

L’environnement idéal, j’ai pu le créer pour mon serpent. Il connait la liberté, utilise son terrarium quand il veut être tranquille, et demande à sortir quand il veut faire ses besoins ou quand il veut se balader. Cet animal ne connait pas le stress depuis bébé.


C’est bizarre comment on peut aimer sans raison logique. Je suis incapable de l’expliquer. Tout comme je suis incapable de comprendre comment il fait pour me dire en rêve lucide que je suis en retard d’un jour ou deux sur les souris et qu’il a la dalle. Comme aujourd’hui.

Comment il fait, bordel, pour m’atteindre aussi facilement dans l’astral ??! Les humains galèrent à me retrouver lucide, et lui là, ce petit bout de machin-chose y arrive en un claquement de doigts quand il veut ! C’est dingue ça !!


Pour en revenir à la notion de cauchemars, ce type de rêves affreux survient toujours en période particulière, délicate, stressante ou quand la Peur remonte à la surface pour x raison.

La manifestation de cauchemars peut faire remonter différents concepts : la peur qui gèle, l’impuissance, la sensation de fatalité, la domination, la victimisation, la soumission, l’écrasement, l’attaque énergétique à travers une ascendance physique, psychique/ mentale.
Aussi un cauchemar peut être vecteur de manifestation des peurs pour éviter sa cristallisation.

Dans ce dernier cas, il y a nombres d’émotions que nous nous efforçons de garder au fond de nous. On intériorise beaucoup de choses, on essaie de les contenir, de les enfermer dans une boite. Mais en n’exprimant pas ces peurs, en les gardant enfouies, elles se figent. C’est le principe de cristallisation. (J’écrirai une page sur le sujet).

Mon serpent m’aide en ce sens. En agissant un peu comme une soupape, les énergies de peur s’évacuent comme un cri libéré. Au réveil, on se sent à la fois secoué et vidé. Je déteste mes cauchemars. Je les redoute bien plus que les démons ceux-là. Au moins, les démons, on peut leur botter les fesses…

Un jour peut-être j’arriverai à déjouer ces cauchemars… ou pas… leurs manifestations devraient-elles seulement être contrées ?…


Nous sommes ceux qui donnons du poids aux choses de la vie qui nous entourent.
Pour certaines, c’est notre mental qui dicte la raison, pour d’autres, le coeur.
On jongle entre les deux, mais il y aura des choses qui nous toucheront d’une manière ou d’une autre.
En comprenant notre système interne de vannes, soupapes et pressions, on peut mieux appréhender le quotidien, nos humeurs, nos élans, nos envies.

Observer et étudier ses cauchemars peut apporter quelques clefs.

Et vous, quels cauchemars vous a aidé à mieux vous comprendre ?


6 Comments

  1. Charline

    Bonjour Camille,

    Les pires de mes cauchemars : viols, tentatives de viols, agressions, dilemmes cornélien entre choisir les êtres que j’aime et réaliser mes rêves.
    Mon pire cauchemar maintenant : réussir mon projet au Portugal mais fuir tous les invités là où tout le monde attend que je sois forte et un exemple. Une vieille blessure qui ressort au mauvais moment.

    Voilà un bel aperçu de mes zones sombres et cauchemardesques.

    Chaque rêve/cauchemar m’a appris des choses sur mes craintes, mes blocages, mes peurs profondes etc.
    Difficile de tout résumer en quelques phrases…

    Des bises.

    1. Rêves Lucides et Spiritualité

      Bonjour Charline,

      Le plus dur c’est de réaliser qu’on ales capacités d’y arriver.

      Peut-être que cela ressurgit au bon moment finalement, pour te montrer que tu peux et dois être plus forte que douter sur tes aptitudes à concevoir et créer quelque chose dans ta vie.

      C’est tellement difficile à ressentir cette force… le doute nous gèle tellement, mais aussi parce qu’on a peur de decevoir les autres, mais aussi soi-même en pensant ne pas être à la hauteur.

      Mais à la hauteur de quoi ?

      C’est toi qui décide où placer le niveau de la barre.

      😉

  2. Alexandre

    Bonsoir Camille,
    Mes cauchemars sont nombreux, le plus fréquent c’est quand des rats ou serpents me mordent ou mordent mes chattes. Le plus rare, c’est celui où je me retrouve en enfer pour y chercher sans le trouver un objet précieux. J’ai la même peur que toi :perdre mes chattes me serait insupportable. Ce qui a de dingue, c’est que Lilith la noire m’a réveille lors de mon dernier cauchemar comme si elle avait senti un danger pour moi. C’est hallucinant comme elle peut être protectrice avec moi bises

    1. Rêves Lucides et Spiritualité

      Bonjour Alexandre,

      Oui les animaux sont très sensibles aux dimensions intermédiaires !
      C’est plaisant d’avoir ces protecteurs à nos côtés en plus de tout l’amour partagé.

      Te sens-tu protégé par tes guides autres que tes animaux de compagnie ?

      Bises

  3. Welle

    Camille,
    moi ,mes pires cauchemars c est les moments où dans la vie réelle je n’ ai pas pu réagir en conscience !!l
    Étre paralysée par la peur de vexer ,de faire du mal et d une action irréversible !!
    Bref le mental,l ego.
    Cela revient dans mes rêves en forme de cauchemar !!
    Je me réveille et je finis par me dire dégage tu me gacheras pas ma journée !
    Les animaux sont dans le moment présent et agissent dans l instant présent,toujours paraît il!( Eckhart tolle)
    Il sont dans le présent !!
    Ton serpent il a faim dans le présent et te cherches là où tu es !!je suppose !!
    Ton chouchou serpent à une énergie qui te manques à mon avis !!
    Comme tout est vibratoire !!
    Peut être ?
    Si cela te parles !!
    ,❤️

    1. Rêves Lucides et Spiritualité

      Hello Welle,

      Oui, tu as exactement raison. En fait, le cas d’Henri est un peu spécial, quand je l’ai eu, quelques temps après, mes guides ont trouvé que ce serait pratique de passer par lui pour m’aider. Ils ont modifié toute sa structure énergétique, lui ont injecté un rayon d’énergie de guérison, et pouf, je me retrouve avec un guide autonome qui peut m’envoyer des énergies quand je ne vais pas bien ou que je n’ai pas le moral, et qui peut aussi m’aider à transmuter mon égo quand je n’y arrive pas.
      En résume, ce petit machin-chose me canalise ! Je suis agacée, je passe quelques minutes avec lui, et pouf, un sas de décompression à la maison. C’est pratique.

      Mais cela n’empêche pas de me poser plein de questions sur le concept même des âmes concernant les animaux sur Terre. Parce que Zoé par exemple n’est pas du tout capable de ça. Mais je sais aussi que beaucoup d’animaux autour de nous sont de réels guides incarnés aussi, ils ont une essence propre et existe bien au-delà de l’incarnation. Mais bizarrement, pas tous de ce que je crois comprendre jusqu’à maintenant.

      Sinon, te concernant, j’aime bien ton mindset au réveil. Un état d’esprit résilient. Je devrais apprendre à le faire plus souvent, cela m’éviterait de râler souvent…
      Arrives-tu du coup à créer ton changement dans le quotidien une fois que tu as compris tes blocages ?

      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 × 3 =

error: Content is protected !!