Marques énergétiques et Tatouage

Bonjour à tous,

En commentaire sur un autre poste, @Alone a posé la question suivante :  est-ce que les symboles que l’on se fait tatouer peuvent avoir un impact positif ou négatif au niveau énergétique ?

Plutôt que de lui répondre directement, j’ai pensé que ce sujet pourrait intéresser tout le monde. Nous sommes de plus en plus nombreux à être tatoués, je le suis moi-même et réfléchis d’ailleurs à m’en faire un 3ème. Mais d’un point de vue astral, et au niveau de l’aura, tout n’est pas aussi anodin qu’on pourrait le penser. Car même si notre aura n’est pas perceptible d’un point de vue humain, en terme énergétique, un marquage est fait pour marquer, et donc …. ça marque à tous les niveaux, mes petits chats !…. (phrase qui tue, pas taper je sors ! -> )


Même si le marquage s’effectue dans les couches superficielles de la peau (derme), cela n’en reste pas moins une perforation de la peau agressive.
Quand bien même nos énergies dépassent l’enveloppe du corps charnelle, notre aura englobe la totalité de nos corps énergétiques, le corps physique y compris. Les multiples perforations sont considérées comme des micro lésions qui demanderont un temps de cicatrisation à différentes strates.

Pourquoi se marquer ? Et de quoi ? Qu’est-ce qui peut bien nous motiver à vouloir garder de façon permanente un dessin/ symbole ?

Le tatouage est un type de marquage, visible, accessible. C’est une marque d’appartenance et/ou de reliance à une énergie X, que l’on aura pré-déterminée, consciemment ou inconsciemment – au travers d’un dessin/ symbole choisi.

Que l’on choisisse directement ou qu’on se laisse porter par l’inspiration du tatoueur, cela reste une attraction des forces.
En le portant sur soi, on accepte de l’incarner d’une certaine manière (à moins d’y être forcé, mais ça c’est un autre problème…)

Symbole de force, courage, souvenirs, signe de mémoire, d’arts décoratifs, amusement, excès de folie, ou sens profond, les raisons de se faire tatouer peuvent être multiples et sont propres d’un individu à l’autre.

Les intentions prennent vie, ici et ailleurs. C’est la manière de manifester notre volonté en vue de créer.
Il y a une différence entre laisser le tatoueur dessiner son intention communiquée et avoir confiance en ses aptitudes, et le laisser créer de toute pièce.
Déléguer cette intention initiale et la confier à d’autre, revient à leur donner le pouvoir de créer pour nous, en nous.

La limite à la liberté octroyée est propre à chacun.
Si on considère le corps humain comme une oeuvre et un support à part entière, c’est à chacun de choisir le Medium qui le tatouera.
Comment l’autre résonne-t-il avec soi, et en quoi peut-il répondre à l’intention initiale ?
Entre maintien du contrôle, lâcher prise et insouciance, la ligne est parfois fine.

Choisir son tatoueur, c’est choisir la personne que vous jugerez compétente pour canaliser l’intention. C’est elle qui vous aidera à la matérialiser.
Elle est la personne qui va écouter vos besoins, y ajouter ses compétences, et canaliser le tout pour en faire une oeuvre finale.
Elle sera votre intermédiaire dans la matière entre conception et marquage des intentions.

  • compétences techniques -> approche du corps et de l’acte et maturité professionnelle (valeurs professionnelles, éthiques, morales)
  • compétences artistiques -> la vision de l’art, du Beau et de la création de l’oeuvre
  • approche holistique -> considérer le corps dans son ensemble -> qui est l’autre et que recherche-t-il ? Quelles sont ses besoins
  • approche énergétique -> manifestation et incarnations des énergies

Nous sommes tous Médium, nous sommes tous émetteur et récepteur de forces qui nous traversent. Le tatoueur également. La considération de ses énergies est donc un point à ne pas négliger. Certains canalisent bien au-delà d’un simple tracé de lignes.L’oeuvre incarne “quelque chose”. C’est ce petit quelque chose qui change la donne.

Tout type de forces peut être incorporé à un tatouage. Cela dépend du demandeur et du tatoueur. Oui, c’est vague, mais cela reste une rencontre de deux êtres qui co-créent ensemble. Chacun apporte ce qu’il est. La nature des intentions est déterminante, tout comme l’incarnation de chacun, avec sa richesse personnelle, et son parcours spirituel.

Il est possible de retrouver dans le tatouage les forces suivantes :

  • énergies lumineuses
  • énergies de l’ombre
  • énergies sombres
  • énergies neutres


Plus on choisit un tatoueur “connecté”, plus la canalisation est claire dans le processus de marquage (et ce, peu importe la polarité finale).
Toutefois, cela ne sert à rien de trop mentaliser ce point. Si notre intention est posée au départ, la rencontre se fait naturellement par résonance.

Eh bien cela dépend des intentions et de ce qu’on en fait.
Que veut-on exprimer à travers cette marque ?

Si on veut créer une porte vers le Mal et l’incarner, c’est possible. Tout comme créer une porte vers Bien l’est.
-> En savoir plus sur les marques d’entités néfastes, j’ai écrit une Page ici.

En soi, tout est possible en manifestation. Le corps étant un support, ce qu’on est fait est un choix.

2 Comments

  1. Alone

    Bonsoir, déjà je te remercie d’en avoir fait un article je ne m’y attendais pas 🙂 Surtout aussi rapidement. Ensuite ça m’amène à d’autres questions par rapport aux autres liens vers lequel tu renvoie pour avoir une meilleure compréhension.

    Si par exemple une personne fait un tatouage d’un pentagramme démoniaque (je prends un exemple extrême) est-ce que ça aura forcément des effets négatifs sur elle ? Parce que son intention ça aura seulement été de retranscrire une image qui lui a semblé cool.

    L’intention je trouve ça plutôt vaste. Je comprends l’impact qu’un tatouage peut avoir mais j’ai du mal à le retranscrire d’un point de vue concret.

    On peut se faire tatouer un personnage préféré mais je ne vois pas quel type d’impact ça peut avoir concrètement.

    1. Rêves Lucides et Spiritualité

      Salut Alone,

      Ah Ok je vois tes questions. Je vais faire une dernière page complémentaire alors ! Cela fait sens. Je vais réfléchir à comment tourner les éléments pour les rendre concrètement parlant.

      A très vite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 − cinq =

error: Content is protected !!