Réussir a tous les coups

Bonjour à tous,

Quand on tente quelque chose de nouveau, on aimerait pouvoir réussir à tous les coups. On aimerait que notre investissement en temps / énergie nous le rende. On aimerait pouvoir aboutir à quelque chose de satisfaisant.

Ce midi, j’ai tenté une nouvelle recette d’ailes de poulet barbecue. Alors vous allez me dire, “mais quel est le rapport Cam ? “
Bah je les ai foirées. Et ça m’agace, vous pouvez pas savoir à quel point !


Je déteste rater de nouvelles recettes. Cela n’arrive pas souvent. J’adore tester de nouvelles choses, et par période et selon les envies, j’ai envie de m’apporter dans mon assiette une qualité que je trouverai au restaurant. Mais chez moi.
J’aime bien manger. J’aime que cela soit à mon goût, pas trop sucré et succulent. Je me hâtais de m’empiffrer de mes ailes de poulet, j’vous jure ! Mais voilà, la recette était trop sucrée, c’était bon, mais beaucoup trop écoeurant. Et pas ce que j’avais en tête. J’avoue qu’en suivant les étapes, je ne pensais pas que cela deviendrait aussi écoeurant. Je ne l’ai pas vu venir du tout celle-là !

Ce décalage entre mes attentes, la recette et le résultat est décevant.
Pour autant, je n’abandonnerai pas. Parce que mon cerveau a décidé qu’il boufferait ces chicken wings croustillantes avec un goût crôquant, épicé et mariné.
Je vais donc devoir étudier plus longuement la recette et chercher une autre base sur le net.

Quand on tentons l’aventure dans l’astral ou avec les énergies, c’est pareil. On voudrait que tout marche du premier coup. Cela me rappelle des commentaires de lecteurs de mon livre qui trouvaient que mes techniques ne marchaient pas alors qu’ils l’avaient acheté 3 semaines auparavant. Qu’est-ce que j’ai ri en lisant !

Le petit prince voulait qu’en claquant des doigts, il arrive avec quelques maigres tentatives.
J’ai pu arriver certaines expériences après des dizaines de milliers de sorties. Alors je ne dis pas qu’il faille attendre 30 ans pour expérimenter. Toutefois, je pense que les petits capricieux devraient se remettre eux aussi en question.

On prépare des recettes, mais les recettes ne conviennent pas à tout le monde. Certains aiment plus sucré, plus salé, plus light, plus gras, plus… moins… avec… sans… Une technique astrale, une expérimentation, c’est la même chose. Je propose des accès parce que pour moi ils fonctionnent. J’essaie de trouver des brèches pour que d’autres y arrivent aussi, mais dans l’astral, je l’ai toujours dit, si la Volonté et la Foi ne sont pas déployés, alors les forces ne peuvent être manipulées.
Maintenant je peux transmettre des astuces et tenter de lire en l’autre pour scanner les noeuds, mais la responsabilité des forces ne me revient pas.

Je considère qu’il vaut mieux que l’autre apprenne à faire sa cuisine plutôt que je lui donne du tout-cuit.
Par contre, je peux conseiller sur les ingrédients, les associations, les forces vers lesquelles il est intéressant d’appeler et de manipuler selon les objectifs souhaités.

On pourrait penser que j’ai les recettes dans l’astral, mais c’est faux. Vous savez, mes guides ne me donnent rien de l’autre côté. En mission, en guérison, ou dans les points de situations, je dois trouver les failles et faire preuve de créativité. Vous n’imaginez pas à quel point mes guides m’énervent.

Être autant lucide dans l’astral n’est pas toujours aisé.
Parfois, souvent même, l’humanité n’est pas commune dans les dimensions où je vais, mais ma personnalité humaine qui aime foutre son grain de sel partout, a des idées qui parfois, aident à trouver une solution pour résoudre la situation.

Pour vous donner un exemple concret qu’il s’est passé il y a de cela plusieurs années, un jour, la mission était de faire fermer une exploitation d’acide sur une planète lambda. L’acide était prisé car il avait cette particularité de dissoudre à la perfection n’importe quelle entité il entrait en contact. 1 goutte suffisait à la liquidation express de l’être. A peine le liquide entrait en contact, les énergies étaient dissoute comme si elles n’avaient jamais existées !

Devant nous se trouvait un lac entier en cours d’extraction pour “revente”.

Faire fermer le site n’était pas suffisant, il fallait également détruire le contenu. Mes guides n’avaient aucune idée de comment appréhender le liquide ultra nocif. Et ils n’étaient pas contents parce que je faisais la gueule et que je n’avais pas envie de travailler. J’étais fatiguée et lucide, mais eux, ils trouvaient que je faisais encore la difficile et que je me plaignais pour rien.
Forcément, une dispute éclata entre nous alors même qu’on était cachés non loin du site. Oui… même en pleine mission, on se prenait le choux ensemble. Et ça gueulait sec.

J’avais beau leur dire que j’étais lucide et humaine, ils en avaient rien à foutre. Mes émotions s’emballèrent, mon aura fut tout secouée. Mon corps et mon mental devinrent instable. Alors qu’ils râlaient, je perdis mon ancrage au sein de la dimension. La solution devint claire.
Utiliser le même principe des émotions humaines directement au lac.
En rendant la zone instable, je pouvais manipuler les énergies depuis d’autres dimensions afin de transformer et moduler les forces. Ainsi, le liquide deviendrait autre chose sous la réaction en chaine.

Rendre une dimension entière instable n’était que la première étape, mais c’est ce qui me permit d’atteindre l’objectif souhaité par la Lumière.

L’instabilité peut aussi être un outil. Mes échecs d’états et de maitrises émotionnelles humaines peuvent devenir des atouts. Sur Terre, on appelle ça le détournement d’objects ou de compétences. A la base, on utilise une capacité dans un but précis, mais il faut savoir utiliser également ses échecs et appliquer peu importe la leçon au problème qui est soumis. On peut voir cela comme une sorte de créativité.

Les échecs sont des leviers.

Si dans l’astral j’avais toujours une maitrise parfaite de mes émotions humaines, je n’aurais pas fait un quart de toutes mes aventures les plus tarées. (en plus de me faire chier à mourir et d’avoir la sensation de devenir la boniche de mes guides (-_- ). )

J’accepte difficilement de rater, mais au milieu de l’expérience, je me rappelle ce que j’ai aimé, ce que je n’ai pas aimé et je construis dans ma tête un schéma d’apprentissage.

C’est ce même schéma d’apprentissage que nous travaillons dans l’astral.
Je ne compte pas le nombre de fois où mes guides eux-mêmes m’ont dit “Camille, ce n’est pas possible, tu n’y arriveras pas. Tu n’as pas la puissance pour y arriver.”

Il y a ceux qui s’arrêtent et il y a ceux qui deviennent créatifs et qui tentent. Ai-je toujours un plan ? Non. Et bien souvent, j’en ai rien à foutre de ce que mes guides me disent. Il y a ce qu’ils pensent, et il y a ce que j’ai envie d’accomplir. Par envie. ou parce que je trouve que c’est ce qui est juste de faire.

Est-ce que j’ai tout réussi dans l’astral ? Loin de là. Il y a un nombre incalculable de râté, de morts, et de dégâts incommensurables sur mon passage. Les 2 camps prennent cher, très cher. Mais comme sur Terre, ce sont des dommages collatéraux tolérées par les partis. Triste et pourtant réel. Pourquoi acceptent-ils les pertes ? Parce que c’est le risque à prendre pour obtenir un gain.
Pour l’Ombre comme pour la Lumière, il faut essayer. Il faut tenter. Il faut oser. Sans se lancer, rien ne change. Les mondes n’évoluent pas. Les mondes ne grandissent pas.

Ayez envie de tenter. Ayez envie de ne pas vous arrêter sur un échec. N’abandonnez pas parce que tout ne va pas comme vous voulez. Continuez. Ne lâchez rien. Et TENTEZ.

Ratez, chutez, perdez. Et recommencez. ENCORE et ENCORE.

2 Comments

  1. Charline

    Salut Camille !

    Moi aussi je fais des gaffes, et pas des moindres !
    Maintenant que je suis de plus en plus lucide en rêve (c’est très progressif et ça varie selon les nuits, bref !), je suis aussi plus consciente de mes actions et de ses répercussions.

    Il y a trois nuits de ça, je devais me débrouiller pour détruire (ou désamorcer) un livre hyper hypnotique. Ce dernier, en plus d’envoûter, créait du chocolat (du vrai !) qui tombait par terre et formait des friandises en forme d’animaux ou autres. En gros, plus tu en manges, plus tu es envoûtés.
    Moi-même, j’ai été prise au “jeu”, sans aller jusqu’à manger le chocolat. Je me suis dit qu’en me laissant faire, ça me permettrait de comprendre comment il marche de l’intérieur. Je me souviens d’avoir penser simplement à le détruire, comme ma volonté résistait au sort constant lié au livre. On dirait que j’ai une sorte de protection naturelle contre les envoûtements. Je sens la pression mais ça ne marche pas sur moi.

    Bon, apparemment, j’ai réussi mon objectif car la nuit suivante, le propriétaire du livre (j’ai compris que c’était lui, et il n’était vraiment pas content !) m’a fait boire une potion sensée m’aider (pourquoi ais-je accepté en mode semi-automatique ? argh ! c’était stupide !). Je sentais qu’il me voulait sous son emprise. J’étais à moitié dans les pommes et à moitié vive d’esprit et prête à en découdre (j’arrivais seulement à me déplacer en rampant, c’est dire !). Il se moquait de moi, fier de lui, en plus !

    Au bout d’un certain temps, un guide me dit d’utiliser ma magie personnelle. (Personne ne s’est pointé pour m’aider !). Je m’exécute.
    J’ai posé une intention de destruction pure pour détruire la structure énergétique arborescente qui grandissait dans mon corps pour me contrôler. Elle a éclaté et s’est dissoute sans me faire mal. Et j’ai utilisé la magie des sceaux instinctivement, mélange de purification et de destruction pour finir le boulot et récupérer suffisamment d’énergies pour me réveiller. Les sceaux étaient en version mini sur pleins de parties de mon corps.

    Un exemple de tenter le coup, même si la situation semble désespérée ! 🙂

    Miam des ailes de poulet barbecue, ça doit être trop bon ! 😀 Tu me donnes envie de tenter la recette aussi… (Rrrraaa mon côté gourmand refait surface !) 🙂

    Bisous.

    1. Rêves Lucides et Spiritualité

      Wow Charline, tu es Badass !!
      Le mode semi-automatique parfois nous fait faire le grand huit avec nos conneries haha
      Tu gères comme une chef maintenant 😀

      Sinon… c’est moi qui suis tombée dans le chocolat… une grosse boite de chez Ducasse offerte par ma soeur. Putaing.
      Chocolats au petit déj, chocolat en entrée, chocolat en dessert, au gouter, j’en peux plus !!

      Tu viens me sauver ??!!! Ouin ouin
      Vivement la boite terminée !

      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix-sept + sept =

error: Content is protected !!