L’importance du nettoyage de fin pour clôturer

Bonjour à tous,

Les idées, c’est bien. Les projets, c’est bien. Les faire, c’est encore mieux. Et quand on y arrive, on n’oublie pas de s’accorder un temps de transition avant de passer à une nouvelle page à écrire.

Il ne suffit pas de faire et de passer à autre chose pour que tout se passe dans la fluidité.
Nos énergies, une fois sollicitées, ont besoin de stabiliser l’action et le cadre qui évolue en conséquence.
Ce changement interne implique de notre part une réadaptation au nouvel environnement intérieur qui inclut ces “nouvelles datas”.

On n’intègre pas dans l’aura comme ça en un claquement de doigts. L’information est d’abord intégrée, stockée à une place qui permet la transmission des informations et la prise en considération de cette “plus-value”.
Agir, oui, mais l’étape de la clôture est très importante énergétiquement parlant. Elle offre stabilité et ancrage.

Pour vous donner un exemple, j’ai fini un gros projet audiovisuel cette semaine, mon plus gros jamais pris. J’aurais pu tout laisser en état après l’envoi des films montés, mais j’ai voulu préparer le terrain et faire un reset pour repartir à neuf.

Je voulais me sentir clean de corps et d’esprit. J’ai donc opté pour ranger tous les fichiers sur mon ordinateur, faire de la place et préparer mes sauvegardes de projets pour transfert pour quand j’aurai un nouveau disque dur. J’ai découvert au passage plein d’aberrations dans ma gestion de mes disques durs.
Bizarrement quand tout a été rangé, je me suis sentie immédiatement plus en paix. Cela m’a pris 5 heures quand même, mais cela en valait largement la peine.
Tout était clair, je retrouvais facilement les chemins d’accès, mon dossier de prod était complet, les rushs, les projets adobe, les exports, tout était bien nommé. C’était la première fois où je créais une telle fluidité dans l’information. Même en y revenant des années plus tard, tout sera parfaitement clair et accessible.

Notre aura fonctionne un peu pareil qu’un ordinateur.
Ranger pour repartir proprement, et se remercier de tout le travail qu’on a produit, de toute cette énergie que nous avons investi.
Il est important de faire un bilan, de voir nos difficultés, mais aussi de comprendre qu’on mérite cet instant de reconnaissance.
C’est en réalité un ensemble de petites actions en guise de clôture qui me permet de passer à autre chose en paix.

En rangeant la maison, j’ai la sensation d’aplanir toutes les forces de mon environnement interne. Je repars sur une base propre, rangée où chaque chose est à sa place. Je range inconsciemment le chaos et l’éparpillement généré lors de mes moments créatifs et toutes les choses que j’ai délaissées à côté.

En prenant un temps pour moi, c’est la phase de reconnaissance.
Merci d’avoir essayé et travailler dur, merci d’avoir créé quelque chose en dépit de toutes les difficultés rencontrées, on y va ensemble, on essaie, on s’encourage mutuellement dans ce qu’on entreprend.

Moi je dis plutôt à moi-même “on a galéré meuf ! mais t’as vu, j’ai appris des trucs ! je m’améliore ! Merci de m’avoir fait tenir les nuits à 4h et 1 mois et demi à 70heures de taf par semaine ! Maintenant on va les faire ces grass-mats ! et la fois prochaine, on va optimiser les process !”

Notre Ego et nos énergies, notre âme, notre essence, on travaille tous ensemble dans l’action.

Certains ont besoin de quelques jours de transition, mais cela passe par un nettoyage mental, physique et psychique.
Cette étape est indispensable si on veut éviter plus tard d’avoir à gérer des sensations d’étouffements, de burnout ou de perditions sans savoir comment on a fait pour en arriver là.


Le chaos des projets, c’est bien, cela créé le changement, le renouveau, mais notre aura est une intelligence extrêmement structurée. Lui offrir un espace de rangement pour avoir un peu de clarté pour respirer et ranger correctement les données, c’est bien. Quand bien même elle effectue déjà un énorme tri durant le sommeil, le corps physique a besoin lui aussi d’un espace tampon la journée pour relâcher la pression, le stress, et les charges physiques et mentales.

N’oubliez donc pas de prendre ce temps pour vous avant de repartir à l’aventure.
Un point de rangement, un point pour le bilan. Et après, on repart en préparation de renouveau.

Le temps que vous prendrez entre deux projets correspond au temps que vous aurez besoin pour intégrer les informations et vous sentir prêt au renouveau.
Chaque personne a ses propres besoins selon leur métabolisme et leur système d’intégration, leur aura, leur fonctionnement interne.
Ne vous comparez pas trop aux autres et acceptez simplement vos besoins.

A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

12 − onze =

error: Content is protected !!