Travaille sans attendre des autres

– “Tes objectifs sont hauts, le travail est à fournir. Avance sans te soucier de ce que les gens penseront de toi. Ils ont leur vie à gérer, leurs rêves à accepter, leur propre volonté à déployer. Tu aimes quand cela bouge, alors bouge. Tu aimes quand cela pulse, alors pulse. Mais rappelle-toi que tant que tu fais ce qu’il plait, alors le reste suivra.”

-Je suis frustrée quand je ne produis pas.

-“Tes amis te l’ont dit hier, ton planning est extrêmement chargée, mais tu ne le réalises pas. “

-Bah… dans le fond, il n’y a pas beaucoup de cases à remplir par jour !

-“Chaque carré à remplir te prend entre 2, 3 ou 4 heures pour l’exécution. Et tu n’as pas encore rajouté ton nouveau board pour la création de ton nouveau projet avec ton cousin. Celui-là va corser la donne. Tu devras revoir tes priorités.”

-T’es pas marrant quant tu t’y mets, Elémiah. Sois mignon. Dis-moi que je suis Superwoman, et hop ! On s’arrête là ! Ecoute, que veux-tu que je te dise… il y a notamment un projet que j’aurais dû finir il y a plusieurs années de cela. Je te jure que celui-là, je veux le voir clos. Je veux pouvoir passer à autre chose sans regret. Alors soit vous m’aidez à me canaliser le temps que ça dure et tous les jours je peste pour le finir et on en parle plus, ou vous me dites que je vise haut et cela ne fera pas avancer le Schmilblick. Avec mes petits carrés de merde, je m’en bouffe pour 3 semaines, voire 4 parce que je vais pester comme une dingue. Juste aidez-moi à tenir, et après, on passe aux projets vraiment fun !

-“Etre productif. Qu’est-ce que cela représente pour toi ?”

-Me sentir être “capable de” ! Je veux pouvoir agir dans mon univers. Je veux pouvoir me dire que mon existence peut apporter un changement et agir dans mon environnement. Si un jour je ne fais rien de la journée, je trouve le moyen de malgré tout glisser un truc à faire avant de me coucher, même s’il est 2 ou 3 heures du matin. Parce que je veux avoir la sensation que ma journée n’a pas été vaine.

-” Tu fais donc quelque chose tous les jours ?”

-Je fais quelque chose qui pour moi, compte. Quelque chose que je vois et où je me dis “là, je peux agir maintenant”. Alors j’ai ma petite liste en tête, et quand je sens que j’ai envie d’être dans l’accomplissement de Soi, je le fais. Certaines petites choses sont des rien-du-tout, comme ranger la cuisine, ou aller à la poste. Ah ! La Poste, oui, je lui ai dit hier que j’enverrai des docs.

Je sentis Elémiah sourire.

– “Tu n’aimes pas rien faire.”

-Si j’adore ça, j’adore penser et créer des délires dans ma tête pendant des heures en regardant le plafond ou en me retournant dans le lit, mais quand j’ai envie que ça bouge, faut que ça bouge ! Et là… Tu sais… Je sens qu’il y a un truc à faire… Je sens qu’il y a un potentiel projet… J’ai envie de creuser cette graine, tu comprends ? Je sens quelque chose… tu comprends ? Je sens que j’ai envie de créer avec lui, tu comprends ?

– “Suis tes envies Camille. Suis les. C’est parfait ainsi. Tu es parfaite comme tu es.”

-Merci Elémiah ! Tu es gentil ! Allez, maintenant, je ne vais pas sortir en pyjama !…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × cinq =

error: Content is protected !!