Mes énergies

EN BREF

 

  • Essence : Ange terrestre issue du Milieu – fait partie de la vague des Enfants Bleus
  • Tempérament : Ça dépend. Si on ne teste pas ma patience et que rien ne m’énerve en rêve lucide, je suis a-do-ra-ble ! Je vous ai dit que j’étais capricieuse et obstinée ?… et pas patiente, et n’aimais pas les « non » ? Mais  c’est pas de ma faute, quand je suis calme, ils font exprès de m’énerver et quand je suis énervée, ils font tout pour me calmer… S’ils croient que je vais me laisser amadouer aussi facilement…
  • Caractéristiques médiumniques : clairvoyante, clairsentinente, clairaudiente. Guérisseur et passeur d’âme en rêve lucide surtout, mais ça, je le vis comme une vraie corvée, alors je ne cours pas après les cas à gérer. Au final, mes actions dépendent entièrement de mes humeurs du moment. La spiritualité doit être un jeu amusant et doit être agréable pour moi sinon, j’envoie tout valdinguer sans état d’âme en fermant tous les accès. J’aime quand ma vie quotidienne reste malgré tout humaine et terrestre. C’est pour ça qu’on vient, non ? Pour être humain. Mes perceptions doivent être un atout dans ma vie humaine et pas un poids ingérable. Les informations dans mon quotidien doivent être fluides et mesurées pour que j’ai envie de rester sur terre sans me torturer. Le flot est souvent très intense en rêve lucide et se réduit au réveil pour ne pas créer un trop gros décalage avec la dimension dense de la matérialité.
  • Aptitudes principales : Râler en rêve lucide, râler, et râler. Et puis passer des appels concis et privilégier les contacts directs en face à face avec les entités, le tout conscient. Bah oui, parce que si c’est inconscient et que je ne m’en rappelle pas au réveil, c’est nul et ça ne sert à rien. En gros, s’il ne répond pas quand je l’appelle, je monte au créneau. Pourquoi ? Et bien pourquoi ils font exprès de ne pas m’entendre quand je les appelle ?… C’est fou ça ! Il n’y a rien de plus énervant, surtout quand je suis pressée et que chaque seconde compte.
  • Fréquence : Des rêves lucides ou de mon caractère tyranique dans l’astral ? Bah c’est facile, c’est la même fréquence…. Plus sérieusement, j’ai un haut débit de rêve lucide à l’année. Si je suis calme et que je maitrise bien mes émotions, je peux en avoir plusieurs par nuit. Si je vis une très mauvaise passe et que je sombre dans l’égo, le flux se réduit pour m’éviter de faire des bêtises en manipulant des énergies et faire des dégâts dans l’astral tout en me blessant au passage. C’est un moyen de protection. Depuis mes 7 ans, je crois que ma plus longue crise a été un silence de trois mois quand j’étais très jeune, et c’était au début de mon développement. J’ai atteint presque deux mois en début d’années 2016 mais à cause d’un choc émotionnel qui m’a donné envie de me couper de mes guides et du divin. Il m’avait fallu du temps pour que les portes se réouvrent sans que je ne cherche à attaquer violemment mes propres guides. Bref, tout se cale sur mes humeurs, mes disponibilités psychiques et les urgences à traiter.
  • Croyances : Vu mon approche sans prise de tête et sans chichi ni grands mots qui font intelligents et grandes manières qui font gourou, ça restreint grave ! Disons que j’ai des croyances sur mesures : Je crois que ce que je vis et expérimente. Si je ne le perçois pas ou que je ne le vis pas en sortie astral, ça ne rentre pas dans mon système de croyance. Je ne fais que partager mes expériences et mon vécu. Je n’oblige personne à me croire et à adhérer. Au contraire, je motive les gens à vivre leur vivre leurs propres expériences qui seront certainement différentes des miennes. Pourquoi ? parce que nous sommes tous différents et avons tous notre lot de richesses. Je ne suis le gourou de personne. Chacun a les moyens de retrouver son autonomie et sa liberté de penser.
  • Anges Gardiens : Ca dépend le travail en cours. Qui veut m’entendre râler ?  De toute façon, s’il ne répond pas ce que j’ai envie d’entendre, je le bouderai sans scrupule, c’est sûr ! Et après j’irai courir dans les jupons de mon dragon en pleurant misères ! Si !! Ca marche ! Déjà testé. Sinon, en général, il y a le noyau dur toutes essences confondues, Gabriel, Elémiah, Eledahiel, Mickael, Sammael, Astaroth, Kenku, Jezel, Jophiel, Raphael, et tous les autres que je croise au coup par coup.
  • Autres Guides : Vous croyez franchement que j’ai assez de doigts pour les compter ? En 25 ans de pratique, on a le temps de retrouver pas mal de liens, sans compter la création des nouveaux… Non mais vous croyiez franchement qu’on était seul au monde, livrés à nous-mêmes sur terre ? Vraiment ?… Ils sont nombreux, très nombreux. Vous n’êtes pas seuls. Ca grouille comme une fourmilière dans l’astral. Après, mon but n’est pas de les collectionner. Au contraire. Je suis plutôt du genre petit comité dans l’astral. Les guides viennent pour m’ouvrir les voies de navigations et les entrées dimensionnelles, mais après, j’aime faire le job le plus rapidement possible et rentrer à la maison, dans ma dimension principale.
  • Dimensions préférées : Je sais, je sais !!! Partout là où y’a mon dragon ! Avec lui, j’irai au bout du monde les yeux fermés !
  • Dimensions qui m’emmerdent : Bah c’est facile ! Partout là où y’a pas mon dragon !
  • Mon arme en rêve lucide : Ma volonté, si si, j’vous jure, je fais des trucs de malade avec la modélisation des énergies !
  • L’appel qui marche le mieux en rêve depuis petite : J’appelle mon guide, t’es où ??!!
  • Mon expression fétiche en rêve lucide face à mes guides : « Dépêche -toi, je n’ai plus beaucoup de temps, je vais me bientôt me réveiller. »
  • Si vous me demandez de faire des expériences avec vous dans l’astral, que ce soit en sortie de corps ou autre, c’est Non. Pourquoi ? Parce que je n’ai pas à être un objet pour vous aider à croire en quoi que ce soit. C’est à vous de faire vos expériences. En plus, je n’apprécie pas qu’on empiète dans ma bulle et je n’aime pas ressentir la bulle des autres. Ce n’est pas personnel ou dirigé contre vous. Disons que je suis du genre solitaire. Après, oui, il peut m’arriver de retrouver certains lecteurs, mais parce qu’un travail doit être fait en particulier et les guides nous accompagnent derrière.