Sous la joute d’un Seigneur sombre

Pendant ce temps-là, dans une dimension alternative,

– Camille, tiens, une mission pour toi.
– Elle est où ?
– Sur Terre.
Il pianotait sur son ordinateur. Je voyais tout un tas de fiches-résumés défiler sur l’écran.
– Et c’est quoi tout ça ?
– Toutes les missions sur lesquelles on aimerait te demander de l’aide. Plein de dimensions qu’on aimerait que tu traites. Celles-ci sont toutes rattachées à la Terre.
– Tout ça ?!…. La Terre est toujours une niche à problèmes ! Bon… classe-moi tout ça par catégorie et par état critique. Catégories genre Labo, Esclavagisme, Torture, Soumission sexuelle, Soumission basique, tu vois, ce genre de titres… Puis rajoute un niveau de difficulté de 1 à 5, 5 étoiles étant les causes désespérées. Ensuite, tu les mets tous les uns à la suite des autres dans une seule liste ou un seul paquet. Tu me prépares tout ça, et après, je laisserai ma part angélique faire une gestion automatique. Elle s’activera pour choisir les cas les plus urgents en premier. Ok ? Tu me fais un gros tas préclassifié, mes énergies s’occuperont de la gestion du flux en fonction des masses qu’elles peuvent traiter à l’instant T. Celui que tu viens de me donner, c’est quelle catégorie et combien d’étoiles ?
– 5 étoiles, soumission basique.
– Evidemment 5 étoiles !… à quoi je m’attendais d’autre… je parie que tu as que des 4 ou 5 étoiles dans tes listes.
– On ne te fait intervenir que sur des situations critiques…
– Evidemment… Bon, celle-là, c’est quoi le problème ? si c’est une soumission basique, cela reste classique comme cas, pourquoi me faire intervenir moi ?
– C’est à cause de l’Enclave du Seigneur sombre, les disciples sont en train de préparer quelque chose, le Seigneur cherche à étendre son territoire avec des nouveaux membres. Il est sur un coup. On a besoin que tu t’en occupes et que tu stoppes ses projets…
– Ok, j’y vais. Auras-tu fini de me préparer la liste quand j’aurais fini avec cette dimension ? Si tu as fini de la préparer en mon absence, envoie-moi la sur un support type clef USB, je la téléchargerai et ferai le tri sur ta classification.
– Ok, je te prépare ça.

En tournant les talons, les portes dimensionnelles s’ouvrirent. A peine quelques pas plus tard, j’entrais dans la dimension correspondante, et la fiche que je tenais dans la main s’évapora comme par magie.

L’entité dite en charge me sentit entrer dans le territoire. Elle se manifesta presque aussitôt. Je découvris non sans amusement sa forme sombre, un rat qui avait 3 paires d’ailes sombres ressemblant à celles de chauves-souries. Il feula à tout va depuis un perchoir imaginaire qu’il ne quittait pas. Il prenait tout le monde de haut.

– Tu es sur mon territoire…blablabla….. Tu dois te plier à ma loi… Le chef ici c’est moi….

Tout ce qu’il disait rentrait par une oreille et ressortait par l’autre. Ce qui m’attira par contre était une zone en particulier dans le ciel un peu à l’écart de l’entrée du territoire. Pouf, d’un coup la dissimulation de la zone capota. Un nuage noir intense était logé à cet endroit. C’était la forme désincarnée d’une entité très puissante, le maitre des lieux. Je lui souris de loin et fis un geste de main courtois.

– Ah, Seigneur, vous êtes le Maitre ici, je suis sur votre territoire, je vous salue.

Des yeux apparurent depuis le nuage noir, des yeux rouges vifs et jaune solaires en leur centre. Ils se braquèrent sur moi. Une légère forme de visage se distingua dans le nuage noir. Le Rat lui, continuait en parallèle son spectacle qui servait en réalité à convaincre ceux qui n’avaient pas la puissance pour déceler les véritables énergies en place.

– Bah oui Seigneur, voyons, j’ai bien vu que le Rat n’était que votre disciple, quand même ! Le vrai Seigneur ici, c’est vous. Vous êtes le Seigneur de l’Enclave, nul doute là dessus. Je suis de passage sur votre territoire. Je vous remercie de m’accueillir dans votre lieu. Je vais me balader chez vous !

La lumière de ses yeux s’intensifia mais il ne bougea pas. Il ne voyait pas ma présence sur ses terres du bon oeil. Encore moins le fait que ses tours de passe-passe ne marche pas sur moi. Toutefois, j’avais été respectueuse et jusqu’à présent, aucun de nous n’avait de raison valable d’engager le combat. Mon objectif pour le moment était de m’infiltrer au sein de l’Enclave. Je devais donc les retrouver, et me faire passer pour un moine dévoué à la cause.

Il était évident qu’en m’ayant annoncée auprès du Seigneur, il allait me surveiller de loin. Son énergie ne me dérangeait pas. Sa puissance non plus. Je ne la sous-estimais pas, mais j’avais tellement l’habitude de côtoyer tout type de force sombre, que cela me semblait être comme un “lundi”. Toutefois, il ne fallait pas se dire que les Seigneurs étaient des entités “banales”.

Le titre de “Seigneur” ne s’obtenait pas avec des bonbons. Cela signifiait que l’entité avait un territoire, une vision de développement pour lui et ses “objectifs”, des serviteurs, et des disciples. En plus, il pouvait avoir une armée plus ou moins grande, rattachée à un ou plusieurs clans selon sa puissance. C’était donc une entité avec suffisamment de force pour implorer le respect et la soumission d’un grand nombre d’entités, incarnées ou non. Pour se frotter à un Seigneur, il fallait vraiment savoir dans quoi on mettait les pieds.

Je n’avais rien contre l’évolution dans l’ombre, ni sur le statut de Seigneur en tant que tel. Je n’avais aucun problème avec leurs objectifs du moment que les lois et les territoires étaient respectés. Les tensions arrivaient lorsque les débordements empiétaient sur le reste. Encore fallait-il le prouver et comprendre ce qu’il se passait réellement sur place. On ne pouvait pas agir par simple présomption. J’allais donc sur site en infiltration.

Dans cet univers, rien ne laissait croire que la dimension était rattachée à la dimension terrestre, tout semblait appartenir à un autre monde. Même les petits êtres qui le composaient. En m’avançant sur une jolie petite allée à peine terrassée, je vis une drôle de petite boule de poils sur le bas côté. C’était une tête poilue avec une paire d’yeux ronds, et une bouche remplie de dents acérées aussi tranchantes que des aiguilles. Cette grosse bouloche n’avait que deux pieds pour marcher. Intriguée, j’allais à sa rencontre.

– Oh ! Quel joli petit être sombre tu es, toi ! Tu as l’air tout doux dis-donc !
-.. ?!

Il regarda un peu partout autour de lui. Il semblait surpris que je m’adresse à lui.

– Oui, c’est à toi que je parle !

Je lui tendis la main.

– Tu ne vas pas me mordre si je te tends la main ? Mais tu as l’air siiii douuuuuux, je vois tes dents, j’te jure que j’ai pas envie que tu me croques la main !.. mais tu as l’air tout doux comme tout ! Ton poil est si joli… ! Il est tricolore… il a l’air si soyeux et voluptueux ! Tu accepterais que je te touche ?

Il regarda le ciel et grelotta.

– Ne t’inquiète pas pour le Seigneur. Je sais qu’il est là, et qu’il est ton Maitre. Il sait que je suis là. J’ai bien compris que vous étiez tous sous sa joute. Je ne te veux pas de mal, d’accord ? Tu ne crains rien d’accord ? Je ne te demande rien, je veux juste te caresser, c’est tout.

Il me fit les yeux du chat botté dans Shrek. C’était trop craquant.

– Rohh, t’es trop mignon… diis, tu accepterais que je te caresse ?… hein??? diiiis…..

Il semblait hésiter un peu. J’avançai doucement la main, il se retrancha sur lui-même et grogna un peu.

– Ok ok, je ne m’avance pas, mais tu sais, tu es vraiment trop mignon… oui, je sais, je trouve ce qui est sombre mignon. Je sais que je suis une cause perdue ! Mais regarde ton poil… j’aimerai vraiment le caresser, je suis sûre que tu dois être si douuuux… !

Il baissa un peu la tête, s’affaissa sur une de ses pattes et tendit timidement son autre patte. Il la plaça délicatement sur la bordure. C’était comme voir la patoune d’un chat se poser délicatement. Centimètre par centimètre ma dernière phalange se déplaça avec beaucoup de délicatesse et mon doigt s’enfonça enfin dans son poil duveteux. Je fis quelques aller-retours.

– Rooh, je le savais ! T’es vraiment cute et qu’est-ce que tu es douuux !! Tu es vraiment un petit être sombre tout mignon ! Tu es à croquer !

Ses yeux s’étirèrent vers le ciel et il retira vite sa patte.

– Ok ok, je n’insiste pas, je sais que tu es son disciple, mais franchement, t’es vraiment mignon ! J’avoue quand même que cette bouche-là, personne a envie de finir dedans ! haha Bon je file, je te remercie de m’avoir laissé te découvrir et te toucher. C’est gentil de ta part. Tu n’étais pas obligé.

Il émit un petit son aigu satisfait et docile puis reprit sa besogne.
Je marchais le sourire aux lèvres, toujours aussi émerveillée par la richesse et la beauté des mondes sombres. Il y avait tant d’êtres à découvrir dont nous ne connaissions absolument rien. Mais il fallait bien admettre que pour arpenter ses mondes, il fallait être capable de se défendre car tout pouvait devenir une arme qui se retournait contre soi.

Visiter un monde sombre est possible pour n’importe qui, mais il vaut toujours mieux être préparé et accompagné. Les mauvaises surprises peuvent arriver à n’importe quel moment et dans n’importe quelle circonstance… Et ce n’est pas parce qu’on a auprès de soi des Seigneurs sombres qu’on est soumis à eux. Il arrive que des Seigneurs soient liés à des incarnés. Pour certains à mauvais escient, et pour d’autres, simplement du fait de leur reliance et des clans d’appartenance.
Mais encore une fois, comme je ne cesse de le dire, ce n’est pas parce qu’on est affilié et qu’on a des guides sombres de tout niveau, que cela justifie nos choix dans cette vie-là. On peut être accompagné de guides sombres, et choisir d’avoir une pratique des énergies saine.
Là encore, on en revient à la notion d’objectifs. Il faut comprendre où se trouve l’équilibre dans le lien.

De moi-même, je n’aurais aucune raison d’aller sur leurs territoires. Si j’avais un conseil à donner à tous les curieux, c’est de rester sur la réserve. Le sombre est très fort pour se dissimuler. Il ne faut jamais se fier aux apparences et tout peut se retourner contre soi. Il faut savoir assumer la conséquence de ses choix. Si on y va, il faut être capable de s’extraire tout en évitant les dégâts. Et pour éviter les dégâts, il faut être soit accompagné de protecteur ou être accueilli dans la zone, soit être sûr de ses capacités personnelles tout en ayant la capacité d’évaluer les forces présentes.

La curiosité, c’est bien, mais toujours être protégé, c’est mieux. Les meilleurs entités pour accompagner ceux qui veulent visiter sont les Veilleurs, des entités de haut rang rattachés au sombre ou à l’Ombre. Comme leur nom indique, ils veilleront sur vous. Ils seront vos protecteurs et guides au travers de ces univers.
N’importe qui peut faire appel à eux.
Avant de visiter ces mondes, apprenez à contacter vos protecteurs et vous familiariser avec leurs énergies.






One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 + deux =

error: Content is protected !!