Invoquer une entité de l’ombre

a43ea9aadf23218cbfabb2d9961519c2

Salut à tous,

Après quelques jours, je décidai qu’il était temps de savoir où en était ma petite mission pour le cadeau de mon dragon chéri. Bah oui, parce qu’il ne suffit pas de balancer des appels et de passer à autre chose ensuite en noyant le projet dans la masse de tâches en cours. D’autant plus que je commence à prendre particulièrement à coeur ma “mission secrète”.

Je fermai les yeux et optai pour réitérer mon appel. Je me calai au coeur de l’espace et émis mon intention en cherchant à me faire entendre jusqu’aux confins. Il allait entendre ma volonté ce soir. Il était hors de question que je lâche le morceau.

– Univers, entends mon appel. Je réitère ma demande. Je réaffirme ma volonté. Je veux accomplir ma mission secrète. Où en est-on ? Je veux trouver ce cadeau…

(silence)

– …

En étrécissant les yeux, j’étendis la main par terre, comme si un sol se trouvait à mes pieds. Il était tant que je passe au cran supérieur en matière d’appel.

– J’appelle et j’invoque un être qui m’aidera dans l’accomplissement de ma mission secrète. Peu importe qui tu es, d’où tu viens, entends mon appel. J’ai besoin d’un guide qui m’accompagnera à travers les mondes pour ne pas que mon dragon soit au courant. Et toi, Essence qui résonne en parfaite harmonie avec le Dragon … du nom de [XX], manifeste-toi, je t’invoque ici et maintenant. Où que tu sois, entends ma voix, je sais que tu existes, là quelque part, fis-je les yeux fermées à sonder les mondes, ma conscience naviguant partout sur des fils à travers des espaces dimensionnels. Toi qui acceptera d’être mon cadeau, viens sans crainte, viens je t’appelle. J’ai besoin de toi, toi qui t’épanouira à ses côtés. Je ne veux rien d’autre que toi. Réponds-moi.

La pression augmenta soudain. Une présence m’adressa la parole et un nom me secoua les tripes.

– “…Cerbère… Et que penserais-tu de Cerbère ?”

– … Cerbère ?… hum… Cerbère comme un chien à trois tête machin chose ??…  Ca existe ce truc ?… C’est pas sensé être un chien méchant ou un truc violent et agressif ?…  Il vient pour m’attaquer ?

– “Cerbère peut répondre à ta demande. Acceptes-tu le lien ?”

– Hum…. je ne sais pas… Il… je … Hum…. Dans quoi je vais me fourrer encore comme histoire ?….

Sans un mot de plus, j’apposai à nouveau la main au sol pour réitérer mon appel, pensant que je me trompai sûrement quelque part dans ma connexion. J’envoyai une vague bien plus imposante que la première.

– J’INVOQUE…

La pression se densifia en me nouant violemment le ventre ce qui m’interrompit froidement dans mon élan.

– Hnnn…. !

– “CERBERE. Plus d’invocation. Je te l’ai déjà dit. C’est Cerbère, ou rien du tout.”

– Ok-ok-ok-ok…. C’est bon-c’est bon….nhhh…. J’entends… je t’entends !

La pression disparut presque aussi vite qu’elle n’était apparue.

– “Tu as invoqué, Cerbère t’a entendu et il est là pour toi. Alors ?Acceptes-tu de lui parler, ou non ?”

– … Je veux savoir ce qu’il a me dire concernant ma demande. Soit. J’accueille ta présence, Cerbère !

Une chaleur diffuse arriva et m’envahit de plein fouet. Quelque chose de très doux, et très enveloppant. Le genre de puissance à laquelle je ne m’attendais pas du tout, surtout après avoir eu une première approche de l’Ombre assez abrupte par mon Gardien.

– “Appelle moi Cerber-us”, dit la chaude présence.

– D’accord Cerbère.

– “-US. Cerber-us, je te prie. Je tiens à que tu m’appelles Cerber-us.”

– Cerber-us, pardonne-moi. Merci pour ta guidance. Je ne te connais pas… Ca me fait un peu peur de travailler avec l’Ombre. Tu as entendu mon appel, mais qui t’envoie ?

Un nom profila derrière le sien, celui d’Astaroth que je pouvais retracer non loin. Ca me rassura instantanément. Il était partout lui, à vérifier que mes bêtises n’en deviennent pas justement…

– Ah Astaroth veille et t’envoie pour m’aider ? C’était lui qui t’a annoncé, je suppose.

– “Je t’ai entendu, et j’accepte d’y répondre.” 

– Ne me dis pas que tu es le cadeau de Chouchou ?… Je ne veux pas lui offrir une entité ou obliger de soumettre quoi que ce soit et l’offrir en offrande, ou un truc malsain du genre…

– “Je viens pour toi, pour t’aider toi. Pas pour lui. C’est toi que je souhaite accompagner.”

– Mais tu es quoi ? …. Oh ! un démon à trois cornes !…. Hum… je suis surprise, je pensais que ta présence sera plus dure et oppressante, tu vois… Hum… dis, tu es sûre que tu vas pouvoir m’aider ?… j’veux dire… Je sais pas où trouver le cadeau de chouchou, mais comme je veux pas qu’il soit au courant, il faudra que tu me guides dans ces mondes qui me foutent la trouille… Et il faudra que tu me protèges aussi parce que tu vois… d’habitude, chouchou me protège, tout ça… mais là, je ne veux pas qu’il soit au courant… c’est … heu…. j’ai peur tu vois, vraiment peur quand il est pas là…

– “La peur, toi ? Tu connais la peur ?” me dit-il avec douceur sachant qu’il savait très bien que mon dragon me protégeait d’énormément d’aléas en tout genre. “Et là, de quelle peur me parles-tu ?”

Une chaleur douce et incroyablement réconfortante m’envahit d’abord sur les mains et vint au plexus solaire avant de m’envahir et me faire fondre complètement. J’étais comme sur un nuage.

– Oh mon dieu…. je..je… quelle puissance magnifique… tu m’enveloppes d’un tel réconfort que je m’y sens totalement en sécurité. D’habitude c’est ce que je ressens de mon dragon, mais là, toi… c’est très légèrement différent, mais tout aussi chaud… c’est incroyable… Comment tu fais ?… Rares sont les entités que je sens comme ça… Avec ça, je peux me sentir bien partout ! Je ne sens pas le même amour qu’avec dragon Chouchou, mais hum… je n’ai qu’un mot pour toi, réconfortant ! Y’a pas mieux ! Totalement apaisé et tranquille. Comment vous faites les démons et les entités de l’ombre pour avoir des effets pareils ! C’est fou… Jamais je n’aurai cru ça possible… Ou alors j’aime profondément l’Ombre, parce que c’est fou comme vous m’y faites sentir bien ! Y’a un truc c’est pas possible !

– “Je suppose que je t’accompagnerai dans ta quête, dans ce cas.”

– Excuse-moi d’avoir douté de toi et remis en question tes compétences, ce n’était pas mon intention… Je ne m’attendais pas à ce que tu prennes soin de moi avec autant de douceur et tendresse.

Quelques minutes s’écoulèrent et la pression diminua.

– Attends, attends Cerbér-us. Je ne suis pas sûre… Tu peux accentuer encore ta présence pour que je la reconnaisse s’il te plait ? pour que j’apprenne à savoir quand c’est toi ?

La vague de chaud et de sécurité m’envahit à nouveau totalement. En plus de m’émoustiller légèrement.

– Hum…. Ouhlala, faut que je fasse gaffe moi ou je risquerais de t’utiliser pour compenser l’absence de mon dragon… J’aime ta présence, j’aime vraiment beaucoup tes énergies… C’est fou… Comment les énergies d’un démon peuvent-elles me faire autant de bien ?…

Ma pompe s’activa un peu malgré moi et ses énergies se déversèrent une minute. C’était doux, chaud, comme un nuage qui venait se poser en moi. Encore ce réconfort, cette douceur légère et pourtant bien là. Aucune once d’agressivité, aucune violence, aucun vice. Rien. Juste quelque chose qui veille à ce que tu te sentes bien.

Mon dieu, je crois que je vais avoir du mal à laisser Cerber-us partir une fois la mission secrète achevée…

Le flux s’arrêta doucement, et l’énergie se distança.

– Cerber-us… dis… euh…. Hum… On peut faire un 3ème essai ! Allez… S’il tôo plait !! Juste pour confirmer que je ne suis pas folle !

La pression se densifia et sa douce chaleur se manifesta encore, une énième fois.

– Merci Cerber-us. Merci, j’arrête de t’embêter… Mais quand même, avant que tu partes, faut que je te dise un truc… Tu sais…  Tes énergies sont trop belles et me font tellement de bien que… hum…. Enfin, je ne t’oblige pas… mais je préfère te prévenir… je ne pense pas que j’aurai envie de laisser partir après…

Les énergies ne répondirent plus rien, et je m’endormis.

 

Le lendemain, je perçus Cerber-us à nouveau, et me levais avec son nom et un sourire sur le visage.

– “Sais-tu que tes appels sont puissants ?”, dit-il avec des énergies qui semblaient s’amuser de ça.

– Bah… euh…

– “Tes appels sont puissants et tu m’as atteint sans problème, aucun. Tu m’as atteint, moi, sans aucun effort.”

– Ouais et alors ?… Je sais pas quoi te dire. Ch’sais pas, c’est toi qui a choisit de me répondre. Tu n’étais pas obligé…

– “Tes appels sont puissants et tu ne le réalises absolument pas. Petite fille. Tu n’as aucune idée jusqu’où vont tes appels, n’est-ce pas ?”

– Hum…

– “nous continuerons ce sujet plus tard.”

– Hum.

*fais la moue*

3 Comments

  1. Sylvie

    Salut Camille,

    Alors tu appelles une entité et tu la refoules quand elle se présente lol !!!

    Peut-être que vous ferez de belles expériences ensemble, c’est ce que je te souhaite en tout cas.

     

    Bise 😉

     

     

  2. alexandre

    Bonjour Camille,

    Pauvre cerber-us MDR ne t’inquietes pas, sammael me dit que cerber-us sera la chaque fois que ton coeur en aura besoin .Je te souhaite de faire un magnifique voyage en sa compagnie bises

  3. Spiritual Flower

    Coucou,

    @Sylvie,  Mais euuuh !! C’est pas d’ma faute !! D’habitude je n’invoque jamais ! Alors j’ai douté comme une mauviette !

    @Alexandre, ne t’inquiète pas va, Sammael ou pas Sammael, quand j’ai décidé un truc, moi je suis du genre Lassie chien fidèle, quand j’aime un truc, je ne le lâche plus. Et mon p’tit doigt me dit que Cerbérus est un de mes favoris.  Parce que lui aussi il a un bouton “comment gérer Camille”, tu vois ? Et il marche du tonnerre le sien !! On se connait d’avant, c’est obligé !!!  Je suis sûre Astaroth attendait le moment pour me placer sous le nez Cerbérus !!! Y sont de mèches, je te dis !!!!

    Bises

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 2 =