Choix de l'incarnation par Amour

true-lovers-boy-girl-fantasy-couple-1920x1080

 

Bonjour à tous,

J’entame ma catégorie de “rêve à  1 000 000 $”, non même plus, mon dernier rêve vaut plus, mais bon. D’ailleurs cette nouvelle catégorie dépasse ma toute dernière des “rêves de la mort qui tue” que je trouvais déjà cool, contrairement à celle “des rêves les plus bizarres tu meurs” et qui me font sérieusement flipper.

Dans ces 3 catégories de rêves, ce sont des rêves qui sont tellement riches que vous n’oseriez même pas en rêver consciemment, même, nous n’avons même pas assez d’imagination pour imaginer ce qui se passe dedans.

 

Alors ma nouvelle catégorie de rêve à 1 000 000 $ , ce sont ces rêves qui contiennent des réponses que vous jugez tellement précieuses et que vous aimeriez savoir depuis des années mais que vous aviez perdu tout espoir d’en connaitre ne serait-ce qu’un soupçon d’information.

On va dire que c’est un peu comme si vous aviez gagné au LOTO et que vous jouiez toute votre vie, mais qu’un jour sans savoir pourquoi ni comment. PAF !!! vous avez les chiffres.

Mon rêve de tout à l’heure a exactement cet effet là.

 

Il est 10 heures du mat. Bien trop tôt pour se lever un dimanche matin. Elle est où ma super grasse mat ?? Je me recouche, et puis je décide de nettoyer un peu mon canal énergétique.

Je m’imagine utiliser une raclette (je crois que c’était) et de la passer sur mon canal central – ma ligne directrice (ligne verticale du bas de mes pieds au haut de ma tête).

J’imagine simplement déméler les fils et remonter comme on démelerait des cheveux. Je me souviens avoir vu des belles couleurs , vert pastel brillant et un peu d’arc en ciel. C’était joli.

A certains endroits, je sens comme un CLAC et d’un coup, j’ai l’effet d’un vertige, puis ça se calme et hop, je continue jusqu’à temps que j’arrive en haut et ne finisse mon petit nettoyage.

Certains points s’activaient légèrement, mais je ne pensais pas que j’allais sortir astralement. Loin de là.

Je ferme les yeux, trou noir et puis pouf ! Je me réveille flottant à l’horizontal dans un autre appartement.

Je dois faire vite. Je n’ai que peu de temps comme à chaque fois. Comme je ne sais pas trop quoi faire et que je suis clairement lucide, je décide d’appliquer ma propre méthode que je faisais très souvent il y a quelques années.

Je suis en face de la porte d’entrée de l’appartement prête à sortir.

Je pose ma main dessus. “J’appelle la porte de l’Âme. Tout ce qui sera derrière sera l’Univers intérieur de mon Âme.”

Il faut avoir conscience que lorsque l’on ouvre cette porte, vous ne pourrez pas remettre en question ce que vous verrez car ce sera une réponse direct à votre appel.

J’hésite, j’ai la sensation d’être nue en ouvrant la porte et je me rappelle justement de ne pas remettre en question les choses que je vois et où rencontre. Je dois avoir confiance que tout est parfait et là pour moi.

Je souffle un coup et avance. Je croise des gens.

– Je cherche ma petite fille intérieure. Peux-tu me guider ?

-“Va par là, elle est de l’autre côté.”

Je suis alors le chemin, recroise à nouveau une personne et lui repose la question. Il me fait signe d’avancer.

 

J’étais contente, j’allais la revoir. Cela faisait longtemps que je ne l’avais pas eu en face à face. Peut-être bien 3 ans. peut-être y a t il avant, car j’ai cette sensation de me tromper et d’entendre “mais non bien avant” dans ma tête, mais je ne m’en souviens plus.

Qu’importe.

J’arrive dans un petit restaurant chinois à la bonne franquette. Elle était là. Je l’ai reconnu de suite. C’est une petite fille typée asiatique. Elle me parlait tantôt en français et tantôt en chinois.

Parfois je comprenais et parfois non. Ca me fit tout de même sourire. Elle voyait que parfois je ne me souvenais plus du chinois.

Je redécouvris à nouveau son nom chinois que j’avais oublié et que j’avais d’ailleurs mélangé. lol !

Je crois que je disais Wang Bo, et qu’en fait c’était Wang xiao Bo, ou un truc du genre, mais j’ai encore oublié au réveil. Décidemment… elle ferait encore la tronche si elle le savait !! chuuuut dites rien hein !! ne caftez pas !! soyons discret !

– “Ni yao ….x…… ? (tu veux ……x – pas compris–  ……. ? )

– bu yao. (non merci. – ah ! clairement je devais avoir compris inconsciemment parce que j’ai su répondre ! – )

– “Ni yao he shenme”, qu’elle me dit. (Tu veux boire quoi ?)

– hum. he tcha ? (du thé ?)

– ok ! Tu peux lui amener du thé ? dit-elle au serveur derrière le bar.

– Rohlala… j’te jure, je ne sais pas quoi te demander ni quoi faire ici…. Je suis contente de te voir.

 

Une personne derrière moi me parle. Elle était assise à une autre table. D’un coup, je me suis retrouvée à sa table. m’étais-je levée pour s’asseoire avec elle ? Je ne sais absolument plus comment je suis arrivée en face d’elle.

Elle avait l’air sympa et très ouverte.

– tu sais, ch’sais pas, je pourrai demander à rencontrer un ange, ou des dragons tiens ? mais j’sais pas quoi leur demander. Tiens au faite, et si le passé, le présent et le futur n’existent pas, on est où ?

D’un coup, elle se lève en tapant des bras sur la table et me dit :

-” Je sais !! Et si nous allions voir P. ? Vite !! Il faut faire vite !! Il est entrain de partir pour l’incarnation !!”

Je suis très suprise.

– éh ?!! On parle du même P. d’il y a plusieurs années où on m’a parlé de lui comme réponse à mes questions sur ma recherche de ma Flamme (en amour) et qu’on me répondait que je n’étais pas prête ?

– “Viens !! Suis-moi !! Il faut faire très vite, le train va partir et il est dedans !! “

Nous arrivions à la “gare” d’où partait toutes les âmes pour l’incarnation. C’était impressionant.

P. était dans le prochain départ. Nous n’avions que quelques minutes pour monter sur le quai.

Je n’en croyais pas ce que je vivais. J’avais une chance de le voir, maintenant, là, de rencontrer celui qui était pour moi, mon Amour, mon Autre.

Je stressais, le temps filait vite et le train allait partir. Nous avions du avoir un “ticket” pour passer les barrières et arriver le quai.

– “Il est là !! Prends le 1er quai ” qu’elle me disait, “le train est là et va partir ! Dépêche-toi !”

Je cours, m’essoufle. Il était hors de question que je foire mon unique chance de le croiser après toutes ces années de recherches et d’appel pour Lui.

je réalisais en même temps que je pouvais toujours le chercher longtemps sur Terre vu qu’il n’était pas encore incarné….. ah c’est sur… Je pouvais chercher longtemps…

J’arrive sur le quai, le train était parti à grande vitesse à peine un millième de seconde avant de poser le pas sur le quai.

Je tourne ma tête en désespoir et vois un autre train là, sur ma gauche. 

-“Il est là, je le sens, c’est celui là ! Appelons-le !! Il faut le trouver, il est forcément là !” qu’elle me dit.

Nous crions corps et âme à travers les waggons qui étaient ouverts. Ils n’avaient pas vraiment de portes ni étaient enfermés. C’était comme un transporteur énergétique super hightech ouvert avec des couchettes.

– “Il est là ! Il est là, c’est lui ! Viens, je l’ai trouvé !” me dit-elle. Il était plutôt au début du train dirions nous.

J’arrive à son niveau, et l’appelle. Il était dans une couchette inférieure, au milieu de toutes ces affaires. Je penche la tête et lui dit :

– P. ? Viens voir.

– “hum ? ” dit-il en tournant la tête vers moi, complètement affalé entrain de comater sur sa couchette.

– Tu ne veux pas rater cette Chance, je lui dis. Viens.

Il sort du train et je le découvre. Bien musclé au torse, tatoué, il avait pas un magnifique visage sexy, mais qu’importe, c’était Lui. Je le découvrais comme il se présentait à moi, en toute simplicité.

– Je te vois enfin, je lui dis.

Il me regarde d’un regard tendre et doux.  Je me rapproche de lui.

– Alors ca y est ? Ca veut dire qu’on va enfin pouvoir être ensemble ?

– Tu n’es pas encore prête.

(bouh !!!)

Je soupire.

– Hum…. Pourquoi tu t’incarnes alors ?

– Pour être avec toi. 

– et comment vais-te reconnaitre ?

Il enlève son tee-shirt et me montre son dos. je découvrais un texte avec des caractères et un dessin à côté.

Instinctivement, je me rapproche et pose ma main sur son dos, la laissant retomber d’une longue caresse tendre qui l’a parcouru de haut en bas. Sa peau était douce. Dans ma tête, je pensais simplement à le toucher, enfin le toucher, le sentir et lui, me sentir sur sa peau. C’était particulier, de toucher celui qui nous aime et qui vous est destiné, comme un jeu où l’on sait ce que représente l’autre.

Il se mit à frémir, se délectant de ce court moment intense. Il me regarde et sourit tendrement.

– Tu sais, tu t’incarnes, mais c’est la galère, j’te préviens !! On oublie tout tout tout !! C’est la merde pour se rappeler ! Tu peux pas imaginer !

Il sourit.

– Ca veut dire que toi et moi, on est quoi ? Tu es ma Flamme c’est ça ?

Il ne répondit pas.

– Puis tu sais, je suis difficile à vivre hein, dis-je en me retournant.

Il se rapprocha de moi et me prit dans ses bras.

Il ne dit rien, son premier bras m’enveloppa tendrement la tête, quant au deuxième, il posa sa main chaude sur mes côtes. Il me serra tendrement de ses bras musclés et j’ouvris les yeux avec encore la chaleur de sa main encore sur mes côtes.

 

Merde. Fais chier. Je vais encore devoir attendre plusieurs années à tous les coups.

Pitié P. !! Trouves un corps pas trop loin !! Débrouilles toi ! C’est pas mon problème ! Mais j’te préviens, me fait pas le coup de te réincarner en plante pour être avec moi, ca va pas l’faire. Trouves un corps dans le Coma, ch’sais pas moi … Comment ca fonctionne l’habilitation des Corps ? Mais j’habite Paris hein. Pas l’autre bout de la Terre. Vise bien à l’atterissage.

J’vais te bouder sérieux si t’attéris trop loin.

Bon… soyons positif… au moins, tu attéris.

T’inquiètes pas va…. j’vais t’appeler et si tu sais pas me retrouver, moi j’te retrouverais.

 

Enregistrer


Source: Rencontres d’entités 4

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × cinq =