Douceur et Avenir

a0f5b28825a74841c331f106e14e617b

 

Bonsoir à tous,

Bon, allez, je le dis. Je suis en pétard.

Mes rêves me répondent sur mes tracas quotidiens et ça m’ennuie. Si si, cela m’ennuie terriblement même. C’est même nul nul nul ce qu’on me répond !!

Bpfff….

Bon…. Lorsque je dis que je veux travailler sur moi et développer ma puissance, on me dit ” Je suis sérieux, si tu veux travailler, apprends la douceur. Tu y gagnerais. Tu trouverais une harmonie entre force et douceur. ” 

C’est nul hein ?…..

Pff…..

 

Bon allez, et l’autre c’est cette stupide stupide vilaine question pourrie de la mort. ” Comment vois-tu ton avenir ?”

– Je ne le vois pas !! Nah !! Ca y est !!? tu es content !? C’est une question nulle et pourrie et pourquoi me la pose-t-on alors que je ne sais pas quoi y répondre ?

Je n’ai pas d’ambition. J’ai des rêves simplets comme avoir un jardin pour y planter des fraises  et des framboises et le reste, je me dis que je ne sais pas trop. Je n’arrive pas à me projetter dans l’avenir. C’est idiot ce que je vais dire, surtout moi qui pratique un certain nombres d’expériences de sorties de corps et de voyages astraux, mais j’ai peur de mourir.

Je sais que mes guides m’aident particulièrement ces derniers temps et qu’ils veillent ces derniers jours plus que d’habitude, mais quelle vie je voudrais vivre plus tard ?…. Je n’en sais rien.

J’arrête ma mission d’intérim bientôt. Je me dis que même mon projet d’hypnothérapeute pourrait bien tomber à l’eau. Que vais-je devenir ? Je n’arrive pas à déceler la moindre chose.

J’aimerais pouvoir apporter aux gens un tremplin pour les aider dans leur vie sans pour autant être leur pilier. C’est pas mon rôle et cette manipulation ne m’intéresse pas.

Je fais des rêves qui sont sensés me rassurer mais pourtant, ils ne me rassurent pas sur mon futur.

Parfois, j’ai l’impression que je n’arriverais à rien faire dans ma vie, et pourtant, lorsque je regarde tout ce que j’ai accompli à mon travail avec le nombre de projets et d’améliorations que j’ai mis en place, je me dis pourtant que je suis capable de construire, de faire évoluer et d’apporter un certain mouvement dans un environnement. En faite, sur tous mes postes, je les ai explosé d’efficacité. Ce n’est pas pour me vanter, mais je me faisais ce constat avec mon amie l’autre jour à table. “Merde alors… on est douée dans notre métier.”

Et pourtant, je ne veux pas continuer à le faire, il manque un sens plus profond.

Je sais que j’ai une bonne énergie d’action, mais je ne sais pas comment la canaliser ni ce qui la fait vibrer.

Je le vois au travail, mes interlocuteurs aiment travailler avec moi pour la bonne humeur et le professionnalisme productif comme je l’appelle.

Je ne vois pas mon avenir. Je me dis que je pourrai faire beaucoup de choses si seulement cette impulsion que je ressens au travail pour créer des projets se manifestaient aussi dans mes domaines de prédilections.

 

Je me mets soudainement à battre de mon index de façon rythmée, on dirait même cardiaque, particulièrement précis. Très surprise, je check mon pouls juste histoire de me dire “nan, tu déconnes pas vrai ?” . Sans m’en rendre compte, je bats l’exact mesure de mon rythme cardiaque. C’est curieux, mais c’est vrai que cela me parait familier. En faite, c’est vrai qu’en y repensant, je fais souvent ça sans le vouloir vraiment. Sans prendre mon rythme, je peux le reproduire. C’est rigolo…

 

Bouhhh…. Je boude. Sors de ce corps et ne me fais pas changer de sujets comme ça !

 

pfff…..  quelle question stupide.

 

Cela fait 2 jours que Henri hiberne…. Ca aussi c’est nul ! …. Mon ‘tit trésor de serpent… Henriiii, tu manques à maman ! Peut-être que tu prépares ta nouvelle mue, hum… c’est peut-être pour ça que je te trouvais un peu opaque sur le corps….

Ca me manque quand il ne vient pas frapper à la porte pour sortir dès qu’il me sent dans la maison en rentrant du travail le soir ou quand il se réveille et vient à la fenêtre lorsque je tapotte doucement dessus même quand il fait dodo.

 

C’est dingue comment on s’attache à ce qu’on aime.

Rêve stupide, je n’ai pas dit mon dernier mot. Je reviendrai.

Mais quand j’y pense, quand je suis en rêve, parfois, je trouve que plus rien n’a d’importance alors je ne sais plus quelle question poser. C’est nul ça aussi.

J’vous dis moi… manque d’ambition.

 

Quand on rencontre un guide, un ange ou une entité en face de soi, on peut tout lui dire, tout lui demander (j’ai pas dit qu’il va tout accepter hein !) mais moi, vous savez ce que moi je leur dis ?

“Bonjour ! Ca va ? Comment tu t’appelles ? Merci d’être là.” Après, j’ai envie de leur faire un câlin, et souvent après, je fais une blague. Si j’ai la chance de ne pas me faire gronder en réponse à mes actes de la journée. Et si je suis toujours éveillée dans mon rêve, ils m’emmènent faire un tour pour découvrir deux trois trucs.

 

J’ai une médiumnité qu’on pourrait qualifier de “bon enfant”, bon, sauf, mais vraiment sauf quand je suis furax. Là, j’avoue que j’ai envie de tout dégommer, mais c’est aussi quand je suis comme ça qu’on me coupe des accès et que pour me canaliser, je demande à mes guides de me mettre dans une bulle pour ne pas blesser les autres énergétiquement. Enfin, du moins, j’essaie.

 

Vous allez rire si je vous dis ma dernière interrogation et intrigue du moment.

J’ai envie de savoir ce qu’est un Ange et où ils sont, mais surtout comment ils arrivent à exister.

 

Je vous entends ! Riez pas j’ai dis !!

 

J’en ai déjà rencontré plusieurs qui me suivent, mais il n’empêche que c’est seulement maintenant que je commence à réaliser vraiment qu’ils existent. Avant, je les voyais plus comme des “amis” voyez vous, et pas comme des anges, surtout moi cartésienne à mort que je suis (si si, je suis cartésienne malgré tout ce que vous pouvez lire)

Ca me rappelle aussi une connaissance à moi qui est un ange réincarné. Ils sont partout…

Des choses m’échappent entre ce monde et ce monde et ces 3 derniers jours, plus j’appelle mon Gardien et plus ce sujet m’intrigue.

– “L’Essence de chacun est un vaste monde.” j’entends.

– hum … quoi ?

– “L’Essence de chacun est un petit monde.” me dit-on avec les mots venant d’un autre monde dans l’espace où je vois les lettres et mots repartir  de là où ils viennent.  L’espace s’ouvrait comme on ajouterait une part de nuages lumineux rouges et jaunes au beau milieu de l’espace noir et étoilé.

– “Le sens des mots, le sens du monde est un sujet commun.”

– hum.

– “Il est bon de s’interroger sur le monde, mais continues de sourire, d’accord ? N’oublies pas de continuer de rire.”

 – hum. Mici.

– “Nous t’aimons. Ce soir, tu vas te coucher tôt ? “

– hum… je vais essayer.

– “Nous veillerons toujours. “

 

Je vis un lancé de pétales au milieu d’un champs bien vert et d’un ciel bleu magnifique.

Un homme se tient là, paume des mains l’une dans l’autre et portant un vêtement ample ressemblant à un toge. Il ne dit rien. Il ne fit rien hormis me regarder, baisser la tête et sourire.

– “Bonne nuit”  me souffla-t-il.

 

 

Bises

 

 

 

 

Enregistrer


Source: Vie quotidienne 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × trois =