Guérison contre travail sur soi

ca8fe138dd5c679f5a709dfeabecca0a

 

Alors qu’on est gentiment guidé dans un nouvel espace dimensionnel en rêve lucide ouvert juste pour nous deux, [X] m’interpelle.

– “Bon d’accord, je veux bien t’aider pour la Guérison, mais il faut que tu travailles ton Sombre, au moins 15 minutes par jour. J’vais arriver et j’ai besoin de savoir un peu plus dans quoi je vais mettre les pieds.”

(*m’envoie une vision d’un temps reculé, de ma part sombre incarné en un tyran colosse de 2m20, sombre, tenant un fouet dans une main et prêt à blesser quelqu’un*)

A moitié choquée, je restais bouche-bée devant ce qui était tout ce que je n’avais absolument pas envie, ni de voir, ni de savoir me concernant.

*boude*

Je me réveillai en grommelant.

– Naaan…. Nan-nan-nan … C’est nul, c’est-nul-c’est-nul-c’est-nul… Veux-pas-veux-pas-veux-pas. Tu veux savoir dans quoi tu mets les pieds ? Bah c’est facile, pas besoin de 15 min par jour pour te dire que t’es dans la merde mon pote. Et-jusqu’au-cou. Tu savais très que j’avais un putain de tyran en moi, hein ?! C’est pas comme si j’te l’avais pas dit que c’était sombre, vraiment sombre, vicieux et destructeur, une véritable furie… C’est à la merde à gérer…  M’en fous ! J’l’ferai pas !

*boude*

– Mais… Euh…. C’est que… Bon… J’veux l’accès à la guérison quand même… Ca m’intéresse ça… Et..Euh…. Hm… Et si je ne le fais pas… euh… enfin tu vois… j’veux dire… la guérison, je veux les accès quand même… hum… (*gros yeux de chaton*)… Hum… hein ?…. Dis… non ?… J’veux dire… On peut se faire des bisous. Hein, dis, tu pourrais m’faire des bisous et calmer mon tyran ? Hein ?… Oh oui, j’aime bien ça… Viens Peau Douce, viens calmer ma p’tite sauvageonne intérieure (*pisse du nez*) Viens mater mon tyran ! … T’façon t’as le bouton magique pour m’calmer en un clic !…. Tu pourras très bien m’gérer, j’en suis sûre !

*sifflote*

– Bon… Ca valait le coup de tenter quand même… Pff….

*soupire*

– Pff… La contre partie me coûte cher. La guérison me coûte cher. Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour avoir des accès sympas et des énergies intéressantes à manipuler… Pfff…. M’énerve…. Si déjà j’arrive à faire 5min par semaine, ce sera un miracle… J’sais pas comment j’vais faire… Ce truc me fout tellement les j’tons… Chouchou, vas-y… Allez quoi… C’est nul…

 

Enregistrer

15 Comments

  1. Cel

    Coucou,

    Ton partage me touche Camille, je le trouve courageux… et il fait écho en moi sur plein de points.

    Alors c’est pour ça que j’ai un si gros problème avec la notion de plaisir ? Il y a cette peur derrière, comme si je me l’interdisais. Peut être parce que dans mes vies sombres, cela était synonyme de trucs pas jolis jolis et que je me trimballe encore une certaine culpabilité inconsciente…

    “Je ne me sens pas encore bien ancrée dans la lumière.” Cela me parle. Parfois j’ai besoin d’un objet physique ou symbolique, pour me rappeler, que je ne suis pas les émotions qui me traversent, les mémoires qui peuvent me hanter et plein d’autres choses… Après l’autre jour, celui où j’ai pris de plein fouets les vagues astrales d’entités m’encourageant au suicide, après avoir sombré si profondément dans mon sombre, j’ai vu cette bague en passant devant la bijouterie. Elle a brillé et m’a tapé dans l’oeil, et j’ai eu l’envie de me l’offrir pour me rappeler que même dans les ténèbres, je peux choisir d’amener de la lumière. Pourtant, d’habitude, je déteste les zircon et je n’en ai jamais acheté un seul avant. Mais c’était ce qui était à ma portée pour l’instant, et cela faisait sens…

    Bises

    1. Spiritual Flower

      Salut Camille,

      Il arrive très souvent qu’on ait des gros noeuds internes et qu’on refuse tout simplement le bonheur. On fait tout pour y arriver, mais pourtant, on ne peut pas le vivre. Parce qu’on se l’interdit comme tu le dis très justement.

      J’avais le même problème mais j’ai dû faire une manipulation énergétique dans l’astral avec de l’aide pour m’en sortir tant de moi-même, cela m’était impossible à transmuter.

      Et je te parle de ça, mais ça date d’il y a quinze jours, alors tu vois ?… on croit que tout va mieux, mais en fait, on se trouve toujours une merde quelque part lol !

      Les vagues de poussées au suicide, je ne sais pas comment expliquer, mais je le comprends. Peut-être est-ce parce que j’ai vu un jour un démon vicelard faire la même a son hôte… Je suis heureuse de savoir que tu n’as pas cédé et que tu as maintenu ton cap malgré les difficultés que cela représente. C’est cela se battre. Ne pas céder. Etre plus fort et décider pour soi.

      C’est un beau cadeau que tu t’es fait. C’est bien de se bichonner, de suivre ses envies quand il nous passe sous le nez. C’est l’essentiel. Et tu comprends ça. Tu sais le reconnaitre. Ca va aller ma belle. Ca va aller. Toi aussi tu peux t’en sortir.

       

      Bises

  2. Cel

    Coucou,

    “Les vagues de poussées au suicide, je ne sais pas comment expliquer, mais je le comprends. Peut-être est-ce parce que j’ai vu un jour un démon vicelard faire la même a son hôte…”

    Ahah, je ne pensais pas, mais ça fait du bien de le lire ! De lire que d’autres aussi connaissent cette réalité et qu’elle existe.

    Merci pour tes mots et tes encouragements. Merci pour tout ce que tu m’inspires ! Tu es une fille géniale Camille. Et je sais que tu vas y arriver toi aussi. Et j’espère bien qu’un jour j’aurais l’occasion de rencontrer ton choupinet pendu à ton bras 😉

    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × trois =