Le cerveau primaire animal


J’avais croisé Henri dans l’astral (mon serpent de 7 ans), mais jamais Zoé, mon petit bébé mâle de 3 ans. Je ne comprenais pas pourquoi une telle différence. En plus, ces derniers temps, je regardais beaucoup Henri sniffer les odeurs à travers toute la maison quand je le sortais de son terrarium. Pourquoi avais-je pu parler à Henri et pas à Zoé ? C’était pourtant deux serpents tous les deux… Et pourquoi je n’arrivais pas à établir le contact avec Zoé ?…

Dans la dimension visitée, je m’amusais simplement à présenter Zoé à des amis qui n’avaient jamais manipulé des serpents. C’était toujours un bon catalyseur de manipuler des animaux. Cela travaillait sur les émotions, le stress, et pour d’autres, les phobies. Une personne vint à ma rencontre et m’envoya un sketch synthétique par télépathie pour illustrer ses dires. Cela faisait l’effet d’avoir un 2ème écran d’ordinateur affiché devant soi. Comme un pop-up.

“Camille, il ne ressent pas d’émotions, son cerveau primaire ne lui permet pas de percevoir des émotions telles que tu les perçois. La détection de phéromones Femelle est son unique objectif. Tout ce qu’il sent, toutes les odeurs qu’il capte, il les compare à la signature d’un phéromone femelle qu’il porte en lui. Si cela ne correspond pas, il continue sa recherche. Toute sa vie, il la passera ainsi, à chercher inlassablement une Femelle pour se reproduire. Il n’a pas d’autres capacités. Il n’a pas d’autres désirs, pas d’autres objectifs.” 

Je pris ma petite moue de bébé peiné en regardant les flèches sur le dessin apparaitre avec la simulation d’odeurs captées.
– mais-mais Zoe est un bébé encore et-et Henri, Henri il…  

– “Ne sois pas triste, il n’en est pas au même développement que d’autres animaux pourraient l’être. Parce qu’il a un cerveau primaire. Son cerveau n’est pas doté de la capacité à avoir des émotions. Ce n’est pas qu’il ne veut pas ressentir, mais simplement que cela n’existe pas dans son monde. Il ne peut pas te reconnaitre et associer ton odeur à des sentiments. Tu comprends ? La seule chose qu’il peut faire, c’est de savoir associer une odeur au phéromone Femelle par un système binaire. Oui et il cherche à se reproduire, non et il continue sa recherche. Tu n’y es pour rien, il est créé ainsi.” 

Ma mine se renfrogna tandis qu’on me replaça Zoé dans mes mains.
Plus tard, au levé, je me dirigeai vers mes deux terrariums en verre et observai tristement mes serpents. Pourquoi avais-je pu parler à Henri alors ? Etait-il possible qu’une identité/âme ou essence soit implantée dans un cerveau primaire selon des cas individuels et spécifiques ?…
Pour le coup, j’étais inondée d’un flot d’émotions, de la déception et surtout une très grande tristesse. Oui, j’étais déçue et très très triste. C’était plus fort que moi. Peut-être aurais-je préféré que mon guide ne me dise rien.

Je les regardais sortir leurs langues pour capter les odeurs. Ils pouvaient chercher longtemps, je n’avais aucune femelle à la maison. Leur processus analytique ne serait jamais accompli. Ils étaient voués à chercher sans jamais trouver.

Peut-être étaient-ils comme nous finalement, à chercher le bonheur comme eux cherchaient les femelles…


Pour ceux qui se demandent comment est Zoé, le voici :

2 Comments

  1. Fleur

    Bonsoir Camille,
    Il est tout mignon Zoé.
    Henri t’as dit qu’il se sentait seul alors que tu étais en vacances, et t’as aussi dit quand il avait faim.
    Voilà c’est tout.
    Beau week-end de Pâques.

Répondre à Fleur Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

19 − 11 =

error: Content is protected !!