Les étoiles des Hommes

This image of Abell 1689 is a composite of data from the Chandra X-ray Observatory (purple) and the Hubble Space Telescope (yellow). Abell 1689 is a massive cluster of galaxies that shows signs of merging activity. The long arcs in the optical image, the largest system of such arcs ever found, are caused by gravitational lensing of the background galaxies by matter in the galaxy cluster. Further studies of this cluster are needed to explain the lack of agreement between mass estimates based on the X-ray data and on the gravitational lensing.

Bonjour à tous,

Il y a des choses qui me rappellent l’incommensurable immensité de ce monde, comme lorsqu’on m’impose une méditation guidée en rêve et que je me retrouve face aux Etoiles contenues dans chaque coeur d’être humain.

Un chemin s’est ouvert à nous ouvrant sur une nouvelle dimension, une jolie porte des étoiles avec cet univers grand ouvert. A peine apparue, l’effroi et la peur s’emparent de moi mais mon corps n’a pas su reculé. Peut-être parce qu’il y avait une part de Beauté et de magnificence dans tout ça.

Lorsque j’ai traversé le passage, tout m’a enveloppé comme une bulle, comme si la porte s’était refermée derrière moi et m’avait laissé là, au milieu du confins.

A la place de voir les corps des personnes, il y a avait un groupe de galaxies qui émanaient de leurs essences, leurs origines célestes qu’ils portaient en eux. Il y en avait des milliards autour de moi tandis que je me tenais là, à me perdre dans les effluves de cette matière noire.

Il n’y avait plus de sol sous mes pieds, plus rien. J’étais au milieu de mondes et de mondes à l’infini qui m’englobaient de part et d’autres et pourtant tout autour de moi, ce n’était que des humains. Je le savais, je pouvais le sentir dans la délimitation des mondes qui s’entrechoquaient.

Je ne pouvais pas gérer un tel univers où autant d’univers séparés étaient autant entre-mêlés. Je m’y perdais totalement dedans, physiquement et psychiquement. Plus je regardais et plus les êtres apparaissaient,  leur corps disparaissant aussitôt pour ne révéler que les Etoiles qu’ils contenaient.

C’est un profond désarroi qui m’envahit en premier puis suivie la folie et enfin la perdition totale.

J’avais juste envie de pleurer. Je suffoquais. Il n’y a plus rien d’humains ici. Et pourtant, cette galaxie là, c’est une personne, et celle là, et toutes les autres… Tant d’autres là, qui m’entourent … 

Je regardais tout autour de moi. D’une personne à l’autre, leurs galaxies ne devraient pas être l’une à côté de l’autre, les distances, l’espace, il n’y a plus rien. Juste des univers avec des lois spatio-temporelles totalement remodelées. 

Mon esprit s’éparpille au rythme des galaxies qui m’entrainent chacune avec elles,  toutes éparpillées dans la création de l’univers.

Le peu d’ancrage que j’avais s’écroula rapidement sous mes pieds au moment où j’ai totalement perdu toute raison. J’ai craqué, je pétais un câble. Quelque chose en moi sombrait.

Je ne voulais pas venir ici. Je n’ai jamais voulu voir les Etoiles des hommes. J’avais beau hurler avec la folie qui m’enivrait, je n’arrivais pas à me réveiller. Mon salut fut ma bouche implorant Gabriel de me faire quitter cet espace et ne plus jamais me le remontrer.

– Plus jamais, j’essaie d’articuler avec peine, C’est pour ça que je ne veux pas avoir affaire à Elles, je m’y perds, tu m’entends? Plus jamais ! …GABRIEL…

Lorsque les guides m’ont enfin ramené à la dimension du rêve que j’avais quitté juste avant, j’étais à moitié inconsciente sur le sol, avec du sang qui coulait par la bouche.

– ?…. du sang ?… mon sang ? … Je ne rêve jamais de saigner, c’est tellement rare… C’est la 2ème fois… La 1ère fois, c’est parce que je mettais blesser moi-même. Me suis encore blessée moi-même ?…

Je réalisais combien je subissais l’impact de ce choc

– Et puis qu’est-ce qui fout mon sauveur ? Y’en a pas un pour venir m’aider? … Y’en a toujours un qui vient d’habitude quand je suis dans un état pareil…

Et puis  j’ai reconnu une voix d’homme dans le fond.

-“Laisse la, elle a besoin d’évacuer sa peur.” qu’il disait à une tierce personne.

– …

Je me réveille suffoquant dans mon lit, encore sous le choc.

Retrouver le sol sous mes pieds, la couette lourde de mon lit, et de sentir mon matelas me porter me soulage. Retrouver mon calme et ma raison aussi.

Je me dis qu’il m’aurait été facile à ce moment là de retrouver mes Etoiles à moi. C’est dommage que je n’ai pas su gérer cet univers. Avec le recul, j’aurai pu y choper des informations me concernant …

Je crois que l’on ne se rend pas compte que ce que cela signifie être médium. Je le réalise en voyant ce que j’ai vu. Les gens ne peuvent pas comprendre. Je le réalise seulement aujourd’hui.

Parfois, j’ai juste envie de pleurer tellement que les autres ne comprendront jamais la solitude et le désarroi de se retrouver face à cet immensité qui ne te demande pas ton avis et t’emmène ailleurs, là où seuls, les autres médiums ont accès.

Parfois, je suis triste de savoir que ma famille et mes proches ne comprendront jamais ce que je vis. Je le vois dans leurs yeux. Ces yeux qui me regarde comme quelqu’un qui dit n’importe quoi.

Si seulement ils voyaient ce que moi je vois. Des fois, je me dis que je me sentirais moins seule.

Je suis contente d’avoir commencé à tricoter, cela me détend et je peux y mettre ma frustration dedans. Aujourd’hui, je ne crois pas que je vais réussir à travailler. Je suis juste rassurée d’être dans mon appartement, d’avoir mes murs et ma télévision, et mon canapé. Et mon Henri.

Aujourd’hui, juste aujourd’hui, laissez moi avoir peur de ce que je suis.

Demain, … on verra demain.

 

Bises

 

Source: Autres dimensions

 

Enregistrer

Enregistrer

4 Comments

  1. Mamie Lucie

    Bonjour,

    Je lis depuis quelques temps vos écrits.

    Tout d’abord je n’ai aucun de vos dons, mais au fond de moi je sais que ce que vous vivez est réel. Seuls certains peuvent en témoigner, et surtout de façon aussi simple et abordable que vous le faites.

    Ce matin en me levant, je contemplai la lune qui jouait avec les nuages, juste à la pointe du jour, et je me suis souvenue de certaines rencontres qui ont marqué mon parcours.

    Il y a une vingtaine d’années j’ai croisé le chemin l d’une bouddhiste. Au cours d’une discussion nous avons parlé de la connaissance universelle. . Mais il faut avoir un esprit très ouvert pour admettre que ce monde spirituel existe et tout ce qu’il comporte. Nos vies successives peuvent être comparées à un escalier avec des paliers. A chaque palier, nous acquérons un peu de cette connaissance. Et, il faut de nombreuses réincarnations pour arriver à toute cette connaissance universelle. Toute ces explications m’ont été données par cette personne, et moi j’ai écouté et enregistré dans mon disque dur personnel, et je n’ai pas oublié!

    Vos guides vont vous aider à passer ce cap difficile, par le pensée je vous prends dans mes bras et je vous dis n’ayez pas peur.

    Bises

  2. Alexandre

    Bonjour Camille,
    Étant médium également, je comprends ton désarroi je tire le tarot, les cartes Lenormand et les runes.c est vrai que lorsque l on a accès à une connaissance pareille que ce soit lors d un flash ou d un rêve on peut paniquer je crois que tout se décante avec le temps j ai eu un flash il y a 15 ans concernant ma vie antérieure surcun continent disparu l Atlantide et cela m avait remue les tripes. Le plus important est de savoir quoi faire de cette connaissance on ne le comprends qu’avec le temps et la maturité sois fière de ce que tu es et vis pour toi surtout. Personnellement je me sens plus proche de mes chattes que de certaines personnes de mon entourage je te souhaite bon courage pour ton initiation bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 12 =