Lourdes attentes

Fairy_of_lake

 

J’étais en train d’aider une entité à passer l’appel pour signaliser que l’implantation des forces avait été faite. Nous avions fini l’intégration et la dernière étape consistait en la prise en charge du point d’ancrage par des êtres situés dans les plans supérieurs désincarnés.

Le dauphin fut placé dans un grand bassin et dès qu’il put, il siffla. Cela sonna l’appel. Un flash m’apparut, celui de la marraine dans Cendrillon, l’entité avait une signature assez similaire. Celle qui se matérialisa dans la dimension fut une entité féérique, mais d’un niveau supérieur à celui d’une fée. Oui, voilà, elle était comme une marraine, ou une mères fée, quelque chose dans ce goût là. Elle s’appelait Katia.

Elle parlait d’abord de loin, puis elle se rapprocha lorsque je lui expliquai que le son n’était pas bon et que cela me perturbait.

-Bien sûr, qu’elle répondit, je me rapproche, bien évidemment.

Katia fut alors devant moi.

-Katia, les forces sont implantées, c’est à toi de jouer maintenant, lui annonçai-je.

-Tu parles d’une implantation…Tu ne l’as pas fait correctement, et moi je dois faire avec. Tu as implanté les forces de manière tout à fait déplorable.

Alors que ma lucidité n’était pas tout à fait complète, la question ne se posa  plus. Elle me mit hors de moi.

– …Excuse-me ?…

– You didn’t even do it correctly, and now I have to deal with this. You call this a job done ? It’s more that a half-done, almost as if it wasn’t done at all.

– You are not happy ? rétorquai-je sur un ton sec, but I did what you asked.

– You shouldn’t have done it like this. I asked you to…

-Yeah, you asked. That’s right. You asked ME to do it for you, right ?… YOU are the one that called out for me. From all the people you have reached me.

-Yes, because I hoped that…

– Yeah, You had an idea of how I would do it for you, because you saw in me, a mirror of yourself. You thought I would do like you would, that I would be your mirror of expectations. But guess what ? I am not. I am NOT you Katia. If you are not happy with my services, then don’t ask me, don’t call out for me. Do it yourself then.

– Well… I… I can’t…

– That’s what I thought. You can’t deal it by yourself from where you stand. So you came to me. But you are not satisfied with who I am or how I do things. Then go find somebody else that would do it for you the way you want it to be. I am sure, of all the people that exist, you can find someone else.

-Well..  no… I

– You know what Katia ?… Today, I was happy. I was truly happy. I was even proud of me. You know why ? Because I am only chaos, and today, I was proud to do something good, to do something right. I thought I was good enough for the first time. And yet, here  you are. I am never good enough for you, people…

-You should have put a little more conscience in it !

-What conscience Katia ?!! I can’t even remember what I did ! what conscience are you talking about ?!

– What do you mean, you don’t know what you did ?

-NO !! I don’t have my full conscience ! and yet, I tried to do what you asked without knowing anything ! you say that you are not satisfied with me, but I don’t even know what I did to make you say that to me… Do you even know my conditions ?… I can’t even feel my own faith Katia, my own faith… I can’t even remember my own Light…

-…But it’s in you. It’s in everyone… you can feel it.

-No Katia. You say that, because you can, you feel it from where you are, from your dimension. But not me. I have forgotten everything. I can’t feel any light. Only chaos, that’s the only thing I remember. And I try, everyday, over and over again. I try hard to find my way. But you say I’m not good enough, even though the only thing I can do, is by doing things according to my own values of what is right or wrong. You are not me, Katia. You don’t know what it means to me. So don’t expect me to do things your way. I will NEVER do things your way. Never.

-But… I..

– Katia, I despise you.

D’un battement de cils, la dimension s’effondra et je rouvris les yeux dans ma chambre. Je me mis en boule et le trop-plein déferla. Tandis que je pleurai à chaudes larmes, elle revint me parler.

-Camille… Camille, I didn’t mean to…

-…

-Camille, I didn’t mean to…

-Katia, leave. I despise you. With you People, I am never good enough. Leave !

Le contact se rompit et le silence prit place. Une heure après, une présence se manifesta à mes côtés.

-Ma Camille…

-Ah… il n’y a qu’une seule entité qu’il m’appelle comme ça… la Mère…

-Ma Camille, dit-elle en m’envoyant une vision qui me bercait dans ses bras tout en me caressant la tête, tout va bien, allons-allons… Sssh….

-Katia est méchante. Je veux plus la voir, grommelai-je depuis mon oreiller.

-allons-allons, tout va bien… Tu veux te rendormir, ou manger quelque chose ?… Il te reste de la mangue, tu aimes la mangue, non ? Tu pourrais en prendre avec de la banane.

-Hm… j’aime la mangue… C’est bon la mangue…

-Oui.. et si tu veux, tu pourrais mettre un peu d’avoine comme tu aimes dedans, non ?

-Hm…

-Mais pas trop pour ne pas que tu aies mal au ventre.

-Hm… c’est bon la mangue… hm, ça me donne envie…

-Alors que vas-tu faire ? Te rendormir, ou te lever et manger de la mangue en pensant à faire tes jolies cartes ?

-Hm… il est tard non … je vais me lever mais euh…

-Je vais rester avec toi, un peu de temps, après je partirai.

-Hm, d’accord alors, je me lève, mais tu restes avec moi, je veux rester lovée dans tes bras.

Related Post

6 Comments

  1. Alone
    Putain de merde t’as les ovaires toi……..0-0 je me serais sans doute énerver aussi mais j’aurais simplement dis de ce que casser si elle n’est pas contente. Et le passage du français à l’anglais j’étais en mode “quoi c’est quoi ce bordel ????” J’ai compris quand même et puis ça fini bien mais je prix comprendre que cela soit chiant de se prendre ce genre de remarque quand finalement tu te casses le cul à faire ce que tu peux. En tout cas passe de bonnes fêtes de Noël
  2. Charline
    Bonsoir Camille,

    Qui est cette entité que tu nommes la Mère ? Je suis curieuse ! ^^”

    Belle nuit et Joyeux Noël.

    Juste une chose afin de partir… quand les autres ont de trop lourdes attentes à notre égard, c’est fort désagréable et réciproquement. Les attentes amènent à la déception. Parce que rien n’arrive jamais comme prévu. La vie est déraisonnable en étant d’une intelligence fine et souvent incompréhensible pour notre conscience humaine.

    A bientôt pour de nouveaux échanges Camille.

    (Je ne suis pas très forte en anglais, peux-tu me résumer votre échange s’il te plaît ?).

    Fait de beaux rêves et surtout… courage ! 🙂

  3. facebook-profile-picture Spiritual Flower

    Bonjour à tous

     

    Bonnes fêtes également

    Sinon, oui, dans mes univers, cela switch très souvent de langues dans l’astral. ce n’est pas l’astral qui est comme ça mais mon histoire personnelle.

    Je conçois que tout le monde ne lise pas anglais mais il est vrai que je n’ai pas le réflexe de mettre la traduction, tout simplement parce qu’il y a de nombreux sites de traducteurs en ligne.

    Pour résumer Charline, je n’ai pas fait le travail correctement. L’entité m’a remonté les bretelles, ça m’a vexé. Je lui ai dit gentiment et amoureusement (avec mes humeurs) que je n’étais pas contente et je l’ai envoyé balader. Voilà.

    Concernant La Mère, j’ai fait d’autres posts à ce sujet. Tu peux lancer une recherche et voir ce qu’il en ressort.

    Bises

     

    1. facebook-profile-picture Spiritual Flower

      Bonjour Emilie
      My god. Je ne savais pas que Sting avait chanté avec M. J Blige !
      Merci pour ce partage.
      Il faut savoir en effet s’accorder de la douceur. Et manger des chocolats à cet instant me fait du bien.
      Je les achète chez Johann Dubois, un chocolatier breton. Ce sont les meilleurs que je n’ai jamais mangé.
      Il a inventé un chocolat qui pétille dans la bouche ! Trop bon.

      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 + trois =