Merlin et la peinture

Merlin et la peinture

 

Je deviens lucide alors que je vois Merlin en train d’étudier un concept créatif de manipulation, relevant sûrement du domaine magique. Nous étions sur une plaine, en pleine nature.

Je l’ai reconnu de suite. Son nom résonna plus vite qu’une pensée dans ma tête. Je l’ai reconnu à la seconde où mes yeux se sont posé sur lui. Il avait l’apparence d’un vieille homme portant une toge rouge, vêtu d’un belle cape ample et d’un beau chapeau arborant des étoiles brillantes.

Il était pris dans son travail du moment. Et j’étais au loin, accompagné d’un jeune garçon que j’avais connu il y a quelques années sur un forum et qui travaillait beaucoup avec Merlin. Il parlait beaucoup de ses expériences, mais n’ayant jamais vécu ses énergies, cela restait de la théorie pour moi. Je l’écoutais sans trop l’écouter mais je dois bien avouer que quand j’ai vu Merlin en face de moi, j’ai réalisé la portée de sa connexion dont il nous parlait si souvent. En effet, lui et Merlin sont vraiment très proches.C’était pas du blabla… Ce mec a vraiment un beau truc avec Merlin. Et en plus, aujourd’hui, c’est lui qui me guide dans l’astral.

C’est faire ce rapprochement qui m’a fait devenir consciente de ce qu’il se passait. J’ai trouvé ça cool alors j’ai pris le contrôle du rêve. J’ai voulu me faire remarquer avec douceur.

Le garçon me parle mais je ne fais pas attention à lui. Ce qui me préoccupe, c’est de faire tilter Merlin de ma présence avec douceur et mon humour bien à moi.

Je souris et lève la main. Avec la force de la pensée, je manipule la lumière qui modère le talus sur lequel il se trouve. Cette petite lanterne était jolie et méritait bien mon petit jeu.

Au premier coup, la lumière ne scintille pas. Je n’ai pas du mettre assez de force. D’habitude pour une telle chose, cela aurait du suffire. Je me demande si la puissance de Merlin n’affecte pas l’environnement et m’oblige à élever la puissance pour l’atteindre.

Je recommence en y mettant un poids bien plus important. Je sens que ça tire dans mes réserves. La lumière scintille.

Merlin sursaute doucement, à moitié d’interrogations et d’amusement.

– Tiens, et bien, elle ne devrait pas clignoter, elle devrait bien marcher normalement, dit-il en voulant comprendre ce qu’il se passe soudainement.

Je faisais une blague à Merlin, ça valait bien mon plus grand sourire malicieux.

– Merlin, c’est moi ! je lui dis, très amusée de le rencontrer en vrai.

Je croyais que c’était un mythe, mais il faut croire que non.

– Ah , c’était donc toi ! qu’il me dit en hochant le visage et des épaules, prenant conscience de la farce.

– Et oui ! Je me demandais si tu capterais ma présence et saurais me reconnaitre !

– Viens donc par là, assieds-toi avec moi, qu’il me dit avec douceur. Je fixe son chapeau magnifique, il scintillait de magie. Il regorgeait d’une aura douce et primitive, et pourtant portée par la magie de la vie. Quelque chose de beau et très aimant.

Je prends quelques secondes pour contempler ses énergies d’une belle puissance qui me fascinent totalement.

– Hé Léonard (de Vinci), … euh… Monet (Claude) … , euh…. ah ! Non, Merlin je veux dire !! J’avais du mal à retracer son aura, elle était tellement forte de ses précédentes incarnations. Merlin, regarde ! Il faut que je te montre ma dernière toile ! Celle que j’ai presque fini hier !!

Je vais chercher ma toile, celle que j’ai vraiment presque finie hier (et qui sèche dans mes toilettes pour éviter les effluves de résine dans la maison) et dont je commence à en être sacrément fière.

– Tiens ! La voilà !! Regarde ce que j’ai fait ! Je commence à choper l’coup !

En la posant sur un pied, ma toile laisse apparaitre un portrait de Merlin lui-même, simple, mais avec de jolies couleurs, mais basiques tout de même.

– Hum… Il penche un peu la tête et prend un air plus grave. Ce n’est pas encore ça, ce n’est pas encore ce que tu Sais faire mais c’est un début. Tu dois développer tes couches. 

– Mais je commence à peine à comprendre le système des couches ! C’est que ma deuxième !! Et puis franchement, hier j’ai trouvé un nouveau matos qui marche super bien non ?! je dis en pensant à mon médium siccatif flamand qui m’a fait l’effet d’une claque.

Il ne répond rien et fait apparaitre une de ses toiles à côté de la mienne.

– Tiens, vois la mienne, qu’il me dit simplement.

Je me rapproche intriguée.

Je découvre avec surprise le portrait d’une chienne. Je suis stupéfaite. En un quart de seconde, un fragment de ma mémoire se rend accessible. Je reconnais cette chienne, c’est celle que j’ai connu.

En regardant le tableau, je plonge dedans. Les dernières mémoires d’elles prennent vie, Je vis comme si j’étais elle, j’entends ses pensées, ce qu’elle ressentait , ce qu’elle pense juste avant de mourir, le message qu’elle transmet.

Je suis émue en l’entendant, je suis touchée. J’aimais tellement ce chien. Ce tableau m’offrait une opportunité d’entendre son esprit.

En ressortant du tableau, j’aurais voulu être capable de rester plus longtemps avec Merlin mais je n’ai pas pu. J’étais trop secouée émotionnellement.

La puissance de nos tableaux était différente, clairement.

Le tableau de Merlin allait beaucoup plus loin dans l’impact énergétique. Ses toiles provoquaient un réveil des mémoires et un déplacement astral avec une telle précision et force que ça en devenait bluffant. Si net, si précis.

Je dois pouvoir intégrer à mes toiles la même chose, la même maturité magique…

Je me réveille à la fois intriguée et amusée.

– Alors comme ça, c’est Merlin mon professeur de peinture…

*rigole*

– Hum… Bigre !! Quelle surprise ! Merlin existe vraiment !!

 

Bises

 


Source: Peinture

15 Comments

  1. Spiritual Flower

    Coucou Fleur,

    Oui, ce livre est une petite perle !

    Concernant Merlin, je voulais simplement exprimer le fait qu’il était sûrement en train de créer quelque chose de magique, ou de faire quelque chose en lien avec la magie.

    Bises

  2. Fleur

    Coucou Camille,

    Tiens juste comme ça, mon fils a ramené un carton avec écrit en gros “Léonard de Vinci” dessus, car c’est le rôle qu’il a joué dans sa petite pièce de théâtre …

    Ah, t’ai-je déjà écrit que c’est le nom du Lycée de ma fille ?

    Gros bisous

    Et Merci !

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 1 =