Obtenir un soin

Obtenir un soin

 

Bonjour à tous,

A cause de mes rêves pourris de la mort qui tue, je me vois contrainte de mettre en place des demandes auprès de mes guides afin de traiter le fond du problème et surtout, de prévoir des nettoyages énergétiques parce que j’en ai marre des larves à la noix qui viennent me pourrir la vie. Je ne les avais jamais vu avant, mais là que je les ai vu toutes mignonnes et “gross” se faufiler dans mon nez et  pénétrer en moi, vous allez voir comment j’vais vous pourrir la vie. Je ne tolérerai pas ce genre de choses sur ma peau douce et chaleureuse. Vous allez voir c’que vous allez voir.

Quel rêve pourri…. Franchement…. Beurk !!!!

 

 

C’est incroyable comment mes rêves lucides font ressortir certains traits de ma personnalité. Ca m’amuse toujours autant, bien que sur le moment, je dois bien avouer que je suis loin d’être amusée.

Les énergies que je rencontre ne se rendent pas compte à quels points je n’ai pas de temps à perdre. On a 5 minutes au mieux, au pire et suivant la puissance des flux, ça descend à 2 voire 3. Quand j’ai du bol de ouf, et que par je ne sais quel miracle j’arrive à gérer mon taux vibratoire, je monte à 10 voire 15 min … mais ça… ça n’arrive que trop rarement à mon goût.

Vous comprendrez pourquoi je déteste qu’on me cherche des noises et qu’on me foutent des bâtons dans les roues. Ca me prend entre 20 et 50% de mon temps de l’autre côté à traiter le problème, c’est déjà de trop. Et puis évidemment, ces andouilles, au lieu de me créer des passages simples comme quand j’étais plus jeune, bah non, j’ai les flux énergétiques violents à traiter maintenant.

Bon… je n’ai pas le droit de me plaindre aujourd’hui. C’est moi qui ait demandé à faire des soins et à déboucher mes canaux hier soir. Je ne vais pas râler si ? …. Je vais oser vous croyez ? …. Ca ne se fait pas de râler auprès des soigneurs mis à disposition pour moi par l’Univers ! ….

J’ai osé.

Mais c’est pas d’ma faute je vous dis !! Il trainait à me balancer son soin… 

Le pauvre….  Faut dire, je suis arrivée dans son domaine vraiment à cran.  C’est à cause de cet ascenseur à la noix.

J’ai déjà pris des ascenseurs en rêves lucides. Je déteste ça. Je les déteste. Les passages énergétiques sont durs à tenir. C’est vraiment une épreuve à chaque fois. Vous avez déjà fait l’attraction au Parc Astérix des fauteuils qui tombent à pic sur 50 mètres ? Et bah voilà.

J’étais contente de me retrouver en paralysie du sommeil, les petites techniques de l’autre bouquin de ce gars ont super bien fonctionné (je vais mettre la référence bientôt) et la sortie de corps a bien marché en moins de 2.

La première tentative m’amène dans un monde très onirique. Je dois faire vite. Je lance mon appel et me met à voler. Le hic, c’est que je pars dans l’atmosphère. Ce qui signifie, voyage dans l’espace, et ce qui rime avec vibration à gérer. Le sol s’engouffre de plus en plus loin à une vitesse effroyable, j’ai peur. Je vibre de trop et en plus, aujourd’hui, j’ai l’impression de ne pas avoir le coeur assez accroché… Je craque et me réveille dans le lit.

Je repars aussi sec et retombe assez rapidement dans une nouvelle dimension. C’est un sas contenant 3 portes. Super. Je vais passer par un appel des portes, ce sera plus simple pour moi vu mes conditions instables.

C’est le moment de faire un appel. J’allais encore appeler Astaroth, mais j’ai craqué pour mon Gardien (pour changer) J’ai envie d’avoir mon 2ème indice de notre petit jeu de mots croisés affectif que nous avons entamé.

J’ai posé mon appel sur la porte, mais un ascenseur est apparu sur ma droite, et il m’a intrigué.

Allais-je prendre l’ascenseur et faire un appel ouvert ou est-ce que je voulais m’obstiner sur mon petit jeu ?

Je décide de prendre un risque et me positionne devant les portes de l’ascenseur. Il était super speed et vibratoirement très instable. Il est remonté du sol comme on pourrait le voir venir dans un dessin animé. C’est cela qui m’avait intrigué. Je le trouvais magiquement attrayant.

J’appose ma main et balance mon ordre.

– Guide moi vers les guides qui sont pour moi à cet instant.

Je rentre dans l’ascenseur et repense à mes échecs précédents. Il faut que j’y arrive ce coup-ci.

La porte se fait d’un claquement froid et bruyant. La pression bascule aussitôt et le mouvement commence. Il chute violemment, puis comme ce n’était pas suffisant, le chemin tourne comme s’il changeait de direction.

J’ai de sacrés hauts le coeur. La vitesse est ultra-rapide. Je suis super vénère de ne pas me taper un voyage doux et agréable. D’avoir à subir ces chocs vibratoires me stresse beaucoup.

– Ma vision oscille, je vais la perdre, je vais la perdre !!  fais chier !! fais chier !!!

Les pépites apparaissent, ma conscience rebascule à moitié dans le blanc, l’ascenseur continue à vive allure. Je me sens inspirer et remonter.

– Merde, merde !! Putain, je suis en train de me réveiller !! Putain, pas le lit … Reste dans l’ascenseur, dans l’ascenseur… je disais, en m’appuyant des points sur le visage pour ancrer ma conscience.

Mes yeux se ferment. Je suis foutue. Je ressens la couette.  Tout devient noir.

Le “Ting!” des portes de l’ascenseur qui s’ouvrent me rappellent en bas. J’ouvre avec difficulté les yeux.

*soupire de soulagement*

–  J’ai réussi…. La vache… Il m’aura fait chier celui là….

Je lève les yeux et découvre une pièce en souterrain avec 2 personnes qui avaient des airs de chercheurs. On dirait que je suis dans un pseudo laboratoire de manipulation énergétique. Je sens la présence de manipulations scientifiques neutres. Ni bonne ni mauvaise. Juste, des guérisseurs quantiques. C’est l’effet que leurs présences m’ont fait.

– Vous tombez bien… J’ai besoin de soins, que je dis au premier qui vient vers moi m’accueillir.

– “Nous avons plusieurs choses à voir ensemble. Le programme est chargé. Nous ne pourrons pas tout faire. Soit nous commençons par [x] (technique d’approche) soit par [y].”

– Heu..

Il me répète la même chose. 

– Je ne sais vraiment pas. Je comprends rien à ce que tu veux dire. Je ne connais ces mots que tu utilises ? Ca veut dire quoi ?

Il me fait des schémas avec des dessins super détaillés. Ca commencait à m’agacer.

– Ecoute, je lui dis en le scrutant dans les yeux, franchement Ca fait déjà 5 minutes que je suis là. Tu ne te rends pas compte mais pour moi, le temps est précieux ici. Je n’ai pas une minute à perdre avec des détails.

Je lui pique le stylo, dessine à côté de son schéma 1 tête et 4 batons en guise de membre et rajoute :

– Bon en gros, tu me dis, soit on commence par le torse genre là *pointant sur le schéma* , soit par le bas *pointant la région du pelvis* ? C’est ça ?

– “C’est ça”.

– Franchement ? J’m’en fous. De toute façon, faudra faire les deux. Fais ce que tu as à faire. C’est toi le spécialiste. Fais ce que tu penses bien pour moi.

Il comprend mon impatience et réagit au quart de tour. Le voir réactif me rassure. Il prend en considération mes contraintes et c’est un soulagement pour moi. 

– “Viens vite, on va faire la 1ère phase de suite.”

– huhum. Merci.

Il me place à quelques mètres à peine du mur d’où était taillé un trou de 15 à 20 cm d’envergure.

– “Le rayon va sortir par là et va venir te percuter. Tu vas devoir l’accueillir. Tu comprends ?”

– Huhum… Ouais.Ce sera violent ? Il faut que je tienne la pression ici…

– “hum. ça devrait marcher. ”

J’espère juste que je vais gérer la puissance, sinon je vais m’réveiller.

Il s’écarte de deux pas et là, je n’ai pas eu le temps de réfléchir.

Un rayon de lumière brute m’a percuté en plein réceptacle énergétique dans mon torse. C’était chaud, doux, violent, puissant. Ca touchait l’antre de mes corps au plus profond de ma quantique. Mon corps frictionnait sous la pression qui me pénétrait chaque millième de seconde un peu plus intensément. Ce  n’était pas moi qui absorbait l’énergie, c’était elle qui me pénétrait et se frayait un chemin en prenant la place qu’il se doit.

Ce n’était pas douloureux, c’était juste l’effet d’un rayon X en mode lumière pranique condensée. Ca a duré de longues secondes. J’avais bien compris que je ne pouvais pas lutter contre elle. Au contraire, plus je luttais et plus c’était douloureux. Elle n’était pas là pour me blesser. Elle était une de mes composantes principales. C’est sa structure que je ne suis pas habituée à accueillir ainsi.

Le tuyau de lumière s’est arrêté d’un coup net. J’étais essouflée pour l’effort que cela m’avait demandé. Le guerisseur vient me soutenir par l’épaule.

– “Attends, ce n’est pas fini… L’énergie doit remonter maintenant au point [x] tu es prête ?”

– huhum…  je le regarde d’un air un peu moqueur, comme si j’avais le choix de toute manière…

Tout ce qui comptait pour moi, c’était que je maintienne ma conscience dans la dimension et que j’arrive au bout de la procédure.

*CLAC*

Le flux se débloque d’un coup et telle une flèche en moi, remonte à la vitesse de l’éclair au point supérieur. C’était vif, mais agréable. Je me sentais remplie, compensée.

Mon chakra cardiaque a une nouvelle pompe on dirait. La lumière a changé de couleur en moi. Elle est passé d’un espèce de prana pur à un rayon blanc pur.

Je n’ai pas eu le temps de poser des questions qu’il me sort sa liste.

– “Voilà, regarde les points que nous avons traité aujourd’hui”.

– Oh !! C’est cool ! Tout ça !! La classe ! *la meuf trop fière*

– “Il faut que tu reviennes la semaine prochaine faire le reste d’accord. Nous avons encore ça à faire” dit-il en me pointant les près de 10 autres points importants restants.

– Ch’sais pas comment je vais arriver à revenir, mais ouais vas-y… D’accord, je reviendrai.

 

Je rebascule à l’inspiration, ma conscience remonte, puis, encore une fois, arrive à redescendre je ne sais pas trop comment.

J’arrive dans un univers onirique différent. Je doute pas mal d’être dans un rêve. Il m’a fallu un peu de temps pour que je trouve la foi et la conscience alerte. Ce sont les improbables incohérences qui m’ont fait percutées.

Je finis par partir de la maison dans laquelle je butais et j’appelle mes guides à la rescousse. L’univers se transforme rapidement et sans difficulté. je tombe dans un monde très betonné et épuré. Je suis attirée par cette place où personne n’allait.

Un cercle était marquée au centre.

Moi je veux aller là. Personne n’ose je me demande bien pourquoi. Moi, ça ne me fait pas peur. 

Je viens marquer l’arrêt dans le centre. Sans scrupule, je jette mon sac à l’arrache, sors du cercle et me dirige jusqu’à la borne de service.

Des marqueurs au sol montrait qu’il fallait ensuite avancer jusqu’à cette fameuse borne de pierre à une dizaine de mètre face à moi.

C’est marrant cette approche, ça me fait un peu délirer…

Pour activer la borne, il fallait récupérer une pierre précieuse logée au centre d’une matière transparente apposé dans le bloc de pierre tel un trophée à gagner.

Elle était belle. Bien sûr que j’ai plongé ma main sans réfléchir ! Qu’est-ce que vous croyez !?

Je pouvais sentir le passage dimensionnel. J’ai trouvé ça joli. Il y en avait 2 à traverser. Ma main percevait les flux et la pression différentes comme des univers imbriqués les uns dans les autres. En même temps que je retirais ma main, je me sentais être scannée, comme si mes énergies étaient mises à nues et lues.

En la ressortant, j’étais contente, la pierre était jolie. Le voyant de la roche s’allume.

“State your problem.” était écrit dessus avec une nana derrière un parloir apparut. Elle m’a donné l’impression d’être une nana qui faisait sa manicure en attendant un client… 

– Hum…

Je la regarde, j’hésite, et puis après tout… why not. Je suis ici alors pourquoi ne pas vivre le truc.

– hum….Hi…  I .. am…. hu….man…. je dis devenant toute émotive avec une toute petite voix. Je sens les larmes monter.

– “Speak louder.” sa voix me dit sur un ton vif.

– Hi ! … I am … Human….. j’avais besoin de me présenter ainsi. je n’ai aucune idée du monde dans lequel je suis.

Elle me regarde et attend la suite.

Je me demande pourquoi en voulant parler de mes problèmes, je suis aussi émotive.

– I wanna be a hypnotherapist but i don’t have money for it. So I can’t pay for it.

Elle me dit un truc que j’ai zappé parce que j’ai vu des photos de mon frère au loin devant moi. Alors ca a attiré un peu mon attention, je trouvais ça bizarre de le voir ici dans ces circonstances. Puis finalement, je décide de me rabattre sur un sujet qui me tient à coeur.

– I wanna see the dragons. (*mode daenerys ON *) Where are they ? Where are my dragons ? Why is it so hard for me to see them ?

Elle commence à tiquer sec. et je l’enchaine.

– P. is a [x] ? hm ?

– “Huhum… and he’s my friend…  But you have no idea what he’s done for you !! He changed his path for you !! Because he Loves you…. He shouldn’t have done that ! I don’t want him to get hurt…”

*Non-mais-de-quoi-elle-se-mêle ?*

–  You think that’s what I want ? To hurt him ? You have no idea how hard it is for me…. Why do think I ask you ! Because I need to be prepared the day he comes. To love him and protect him, to give him the best I have, not to hurt him !… 

– …

– And my dragons, when !? When can I see them again !?…

– They’ll come soon……

La discussion me touche tellement que je me reviens à moi dans le lit avec le dernier mot qui retentit entre deux battements de cils basculant du noir à la couette.

-“….. Bientôt….” sa voix remonte puis s’éteint définitivement.

….

 

De quoi les autres entités se mêlent ?… Même La Mère nous soutient, et puis merde… Je rappelle que Lui a choisit aussi… Est-ce que moi je viens me mêler des affaires des autres, de leur couple ou de leurs raisons d’être ? ….  Il est le premier concerné non ? S’il a quelque chose à dire, c’est plutôt à Lui de le dire non ?…

A force de me répéter qu’il n’aurait pas du s’incarner à la base, j’ai bien compris qu’il le fait pour moi, par Amour. Mais franchement, si j’ai voulu aussi que ce soit Lui, c’est parce que je l’aime. C’est Lui que je veux et pas un autre.

Je vois bien mon caractère, et je sais que j’ai tout à fait été capable de lui avoir demandé, c’est même plus que probable. Mais je crois que si je l’ai fait, c’est pour une bonne raison. Je l’ai su quand il m’a regardé, quand il m’a pris dans ses bras et posé son front sur le mien. J’ai compris pourquoi cela devait être Lui.

C’est comme ça. Il m’a choisi. Je l’ai choisi.

Maintenant, si les autres entités commencent à fourrer leurs nez dans nos affaires, je vous l’dis tout de suite, ça va chier. Ca va chier grave.

Un choix commun est un choix commun. Il faut apprendre à respecter que les 2 parties ont un accord. Je ne l’ai pas forcé. Tous mes guides sont libres de partir. Je n’oblige pas mes guides à bosser avec moi, même si je boude. Je trouve quelqu’un qui acceptera de lui-même.

Je suis une sale gosse capricieuse qui râle souvent et expédie les choses, mais j’ai des valeurs intraitables. On touche pas à ceux que j’aime, et on respecte la liberté de chacun. Et on fait des câlins. Et on mange des cookies.

Et on regarde Bachelor, voilà ! D’ailleurs, vite, ça va commencer !

Si les autres ne sont pas contents, Qu’ils osent se plaindre là-haut. ou alors, j’ai mieux, faites votre vie plutôt que de râler sur la mienne… Ca c’est constructif.

 

Bises

Enregistrer


Source: Rencontres d’entités 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 − un =