Quand une nouvelle entité souhaite intégrer mon Clan

Une entité s’approcha de l’attroupement de guides venu pour l’occasion.
Personne ne rentrait dans mon périmètre sans y être introduit.

– Alors comme ça, tu veux intégrer le Clan ? demandai-je platement.

-“Oui, je viens pour te proposer d’être intégré à l’équipe. J’aimerai pouvoir rester à tes côtés avec le statut de Guide.”

– Rien que ça. Tu crois que je vais avoir besoin de toi ? J’ai déjà une équipe. Vois, j’ai déjà là, les 4 là qui bossent. Pourquoi je te prendrai en plus d’eux ?

– “Je pourrai t’apporter mon aide et tu pourras suivre mes avis, écouter et faire ce que je dis et…”

– Moi ? faire ce que tu dis ?… Je crois que tu n’as pas compris comment ça se passe chez moi. Ici, ce sont les Guides qui se plient, pas l’inverse. Vous faites ce que je vous dis, quand je vous le dis. Vous êtes sous mon service. C’est pour tous mes guides pareil. Sous mon contrôle ou rien du tout. Intégrer l’équipe de mes guides, c’est comme travailler à la mine. Tu n’auras jamais aucun mot de remerciement, tu ne seras jamais considéré, et tu seras malmené de tous les côtés. En plus de ça, tu n’auras jamais ton mot à dire. Et ça durera comme ça des centaines d’années sans la moindre considération à ton égard.

“Mais- mais pourquoi tu vois les choses comme ça aussi ! t’as qu’à nous laisser plus de libertés et tu pourras faire ce qu’on te dit et…”

– T’es pas prêt pour ça, regarde-toi, à vouloir déjà te rebeller… tu tiendras jamais la pression de la mine. Intégrer mon équipe, c’est le travail le plus ingrat qui soit. Déjà à t’emballer avant même de commencer… Regarde-toi… t’es pas fait pour ça.

Je tournai les talons et allai pour changer de porte dimensionnelle quand il surenchérit.

– “Mais-mais tu pourrais aussi être plus conciliante, nous laisser tous argumenter… on pourrait débattre, et finir par faire plier ton avis… et-et-… si en tant que Guides on pouvait avoir ce droit sur toi, tu finirais par faire ce qu’on te dit… tous ensemble, on aurait ce pouvoir sur toi, tu finirais par accepter de te soumettre sous le poids de nos décisions…”

Un de mes guides s’alarma, il tira sur ses bras pour tenter de le calmer.
“Chuut… mais pourquoi tu dis ça….non mais non… tais-toi, tais-toi !”

Un autre vint à la rescousse en mettant ses paumes sur sa bouche en signe d’arrêt.
“arrête-toi là !… dis pas ça… chut… chuuuut !”
– “tais-toi, tais-toi “ murmurèrent les deux autres guides à petite voix.

Il tenta de se dégager de leur poigne bienveillante pour continuer de m’interpeller.
Mon sourcil se releva et tandis que j’allais partir, je me retournai sur lui, babines retroussées.

– Tu crois que tu peux venir ici sur mon territoire, et me dire comment agir ? T’as cru que tu faisais ton marché ici, ou quoi ? Tu crois qu’en amenant tes belles paroles, j’allais gentiment devenir ce que tu voudrais que je sois, pour toi ? Plus douce, plus agréable ? Et que je fasse tout comme tu veux ? Tu es complètement à côté de la plaque, mon pauvre. Y’a pas de débat ici.

“mais pourquoi tu es aussi dans un tel contrôle ?!! Tu pourrais très bien lâcher du leste et être plus tolérante… “
“Mais il va pas s’arrêter bon sang !? Arrête-toi bon sang !” feula un guide.
– “tu peux pas dire ça…pas avec elle… dis pas ça…”, le supplia un autre en remettant ses mains sur ses lèvres.

Mon sourire noir s’élargit.

– Ah mais oui, bien sûr, je pourrais changer ! Mais non. Je ne le ferai pas. Ça se voit que tu ne t’es pas renseigné sur moi avant de venir, on ne t’a pas prévenu sur mon tempérament et mon système de Gestion. Non évidemment, tu aurais su à quel point ton idéologie ne matche pas du tout avec la réalité du job pour lequel tu postules. Je dirige comme ça depuis des siècles. Je ne lâcherai aucun contrôle. Absolument aucun. Chez moi, c’est la Dictature Absolue. Je ne deviendrai jamais cette personne sympa avec qui on peut débattre pendant des heures. Ça ne me correspond pas, je ne suis pas comme ça. Et tu ne me changeras pas. Tu veux rejoindre l’équipe et travailler en tant que Guide pour moi ? Alors tu te plieras aux règles comme tous les autres. C’est à prendre ou à laisser. Si tu restes, tu ne discutes pas, tu t’exécutes, c’est tout. Je connais très bien la valeur de que vous gagnez à rester et évoluer à mes côtés, alors oui, certes, le prix à payer est cher pour ça, mais vous y gagnez. Alors bien sûr, tu es libre de faire tout ce que tu veux, mais ailleurs, pas chez moi. Ici, tu es sous mon contrôle. Après, je ne te force pas à accepter, bien au contraire. Tu es libre de partir et continuer ta route où il te plaira. Que tu restes ou que tu t’en ailles, franchement, j’m’en fous totalement. Avec ou sans toi, le travail sera fait. Par contre, pour toi, c’est différent. Les enjeux ne sont pas les mêmes. Mais encore faut-il que tu acceptes ce que je suis.

Il se mura dans le silence. Il porta à ses lèvres ses doigts pour les ronger nerveusement et regarda dans le vide, ne sachant plus quoi faire. Par un levé de main, une brèche dimensionnelle apparut instantanément.

– Être libre ailleurs ou être un bon petit soumis enfermé sous mon contrôle ? Je me demande ce que tu vas finir par choisir, lui lançai-je amusée en m’enfonçant dans la brèche.


2 Comments

  1. Alone

    Salut, étant donné que tu en sais beaucoup sur l’astral et tout le reste je voulais savoir si il existe des dieux comme Odin par exemple. Pas en tant que égrégore mais en tant qu’entité dont on s’est inspiré pour créer le dieu mythologique Odin par exemple.

    1. Rêves Lucides et Spiritualité

      Bonjour Alone,
      Je ne me suis jamais penchée sur le concept des déités dans l’astral.

      Après, comme je l’ai toujours dit, les inspirations ne viennent jamais de nulle part.
      Le monde est vaste.

      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix-sept + 10 =

error: Content is protected !!