Souvenirs d’un autre temps

image

 

“Je t’ai rencontré alors que tu gémissais par terre, cabossée dans les débris. Ta ville venait d’être détruite. Tu m’as regardé, sur le point de mourir et je t’ai demandé si tu voulais de l’aide. Ton état était pitoyable. N’importe qui d’autre à ta place aurait voulu mourir, ils m’auraient demandé le coup de Grâce, mais toi non. Tu voulais continuer de vivre. Les larmes coulaient sur le peu qu’il restait de ton visage abîmé par celui qui t’avait matraqué et fait couler de l’acide.  A vrai dire, je me demandais même comment tu pouvais encore être en vie. Ce fut ta volonté qui me toucha et me donna l’envie de te tendre le bras. Ta volonté, ta force, et ton regard que tu m’offris lorsque, même face à la mort, tu semblais précieuse malgré cette désolation qui t’emportait.

Te voir dans cet état était triste. Alors j’ai voulu t’offrir une chance de connaitre autre chose que la souffrance, la douleur et l’abandon. Je t’ai recueillie et soigné comme le nouveau membre de mon clan que tu étais. Je t’ai offert une maison, et des êtres pour devenir ta famille. Des gens qui t’apprendront ce qu’est l’amour, ce que signifier Aimer. C’est cela la liberté que je t’ai offerte. Le choix de vivre une vie selon tes décisions avec une base fiable, pour que tu deviennes non pas quelqu’un qui crie dans l’horreur, mais quelqu’un qui sache nourrir la vie en ayant connu la sécurité et l’accompagnement. Je n’attends rien de toi. Mon contrat s’arrête là. Je t’ai simplement aidé à te remettre sur pieds, mais ta vie t’appartient, alors vis-là.

Aujourd’hui tu continues de m’accompagner et de m’aider aussi. Tu n’en es pourtant pas obligée. Avec ou sans toi,cela ne changera rien pour moi. Toutefois, je t’avoue que je prends plaisir à regarder ton immense beauté, tes multiples corps guéries et ton visage magnifique avec lequel tu me regardes à cet instant. Oui, j’avoue que je prends un plaisir certain à me dire que j’ai bien fait de dépenser autant d’énergies en soins et guérisons quand je vois la femme que tu es. La vie est drôle parfois tu sais, elle place sur ma route des entités au pire moment de leurs existences, dans des situations parfois extrêmes, et malgré l’horreur parfois que vous vivez, quelqu’un à l’autre bout des mondes vous entend. Le plus drôle dans l’histoire c’est que je me dis que cela vaut aussi dans notre sens. Dans nos pires moments, vous aussi vous nous entendez, et vous aussi vous agissez. Oui, quelle drôle de vie, cet espace où la distance n’est qu’une vulgaire illusion.”

 

 

One Comment

  1. alexandre
    Bonsoir,

    Ton histoire d’une renaissance m a beaucoup touche. Pour revenir sur mon dernier message, je n aime pas trop pratiquer ce type de magie ,mais je me conforme a l enseignement de mon défunt maitre. Il insistait énormément sur le respect et le fait d être juste dans ses choix. Je l ai d’ailleurs vu dans un rêve samedi dernier. Il me disait que mon chat lucifer était bien, j ai compris qu’il le protégeait. Rien n aurait plus me faire plus plaisir. Ça m a aide a tourner une page en quelque sorte. Le fait d être aide peut amener parfois des résultats spectaculaires … Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 + sept =