Message

Message

 

Gabriel, tu sais, je crois que les anges sont gentils, mais ne le crie pas trop fort sinon ils ne vont pas arrêter de venir me coller. Mais tu sais, ils s’occupent bien de moi, enfin je crois.

La Mère m’a dit que je pouvais créer maintenant, mais j’ai toujours du mal tu sais. J’attends que mes couches d’huiles sèchent et j’ai commencé une rire-thérapie avec des séries coréennes. Je dois dire que ça fonctionne vraiment bien, et puis tu sais, ça me fait du bien, je crois que j’en avais besoin.

Je sais que tu es là et que tu veilles. Je te sens. Je n’arrive pas à canaliser comme je le voudrais ce soir, sûrement parce que j’ai terriblement envie d’aller me coucher et que le doliprane commence à faire son effet.

Je n’ai pas envie de garder ma colère et mes tracas ce soir. Et je t’avoue que les rêves pourris, j’en ai un peu marre. Bien que Michael est sympa et s’est montré pour la première fois il y a quelques jours de cela, c’est encore trop agité à mon goût.

Tu ne peux pas faire comme l’autre fois quand j’étais malade et que toute ma douleur a été aspirée comme par enchantement en plein milieu de la nuit ? J’aime bien finalement quand vous intervenez. Ah ? Ce n’était pas toi ?… Bon bah tu sais, j’aime bien quand même quand mes guides prennent soin de moi. Ah ? Mon dragon ?… C’est vrai qu’il est gentil aussi. Plus que ça même, mais chut. Ne le crie pas trop fort là-haut sinon il va dormir sur ses lauriers et il va me faire trimer encore plus … Je le connais, il veut pas que je glande de trop.

Au fait, pourquoi je vois maintenant Michael et pas toi ? Tu te caches encore de moi ? Pourquoi donc ?

Sinon, je repensais à la graine que Melchisedek a planté dans chaque être humain, tu sais, ce serait bien qu’elle prenne cette graine, parce que le monde telle qu’il est, je ne sais pas s’il me convient vraiment, je vais faire mon trou ici, mais j’aimerai bien que cette graine prenne. Les énergies denses qu’il y a chez ces gens en souffrance, c’est parfois difficile pour moi et c’est encore plus difficile de rien dire, d’accepter.

Gabriel, crois tu que les gens seront en paix un jour ? Je n’aime pas regarder le monde. Il crie de douleurs partout.

Gabriel, continue de sourire aux gens, parce que pour la plupart, ils pleurent et se morfondent dans leurs souffrances.

Gabriel, continue de me sourire, parce que je dois trouver cette force de leur sourire moi aussi en attendant que la graine pousse et vive dans leur coeur.

Merci.

Hey Gabriel, fais moi  aussi visiter des jolis mondes pour ne pas que je sombre dans le gris et ces énergies trop basses pour moi. Pour que je continue de croire en la beauté de la vie. J’ai besoin de nourrir mes yeux de monts et merveilles et de garder cette chaleur au coeur de mon soleil. Amène moi là haut, là où je peux entendre le chant.

A toi, à eux.


Source: Les anges 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − un =