Obtenir une contre-partie pour un rééquilibrage énergétique

Que faire lorsque l’on se sent lésé ? Il arrive parfois ces situations où dans la vie, l’équilibre énergétique n’est pas là. On sent alors un décalage entre l’énergie dépensé pour raison X, et l’énergie récoltée en retour. Plus le décalage est grand, plus il se fait sentir en soi. Quand l’écart atteint un quotient trop grand, c’est souvent à ce moment-là qu’on se sent incroyablement lésé.

On a alors l’impression que la vie nous a demandé beaucoup, et qu’en retour, nous avons eu des pertes trop grandes. Le peu de retour énergétique n’a pas suffit à nous garantir une “nourriture” suffisante pour entretenir notre gestion interne. Fatigue, frustration, voire même une sensation de vide peut survenir, comme si on n’avait plus rien à offrir, plus rien à donner.

Dans la vie, on donne et on reçoit en permanence. Nos flux sont en constant mouvement et rien n’est jamais fermé dans un sens unique. Tout fluctue sans arrêt, mais selon notre activité et notre objectif du moment, il se peut que nous concentrions nos efforts dans un flux plutôt qu’un autre. Et il n’y a rien de mal à cela, bien au contraire, c’est même tout à fait normal.

Il ne faut pas pour autant arrêter de donner, ou arrêter de recevoir. Il faut simplement apprendre à rééquilibrer la charge de manière à ne pas se sentir déséquilibré quand la balance penche trop d’un côté. Si la plupart du temps, nous subissons les aléas de la vie et les actions de tierces personnes, il ne tient qu’à nous de faire en sorte de solliciter des énergies pour garantir cet équilibre.

Il m’arrive très rarement de faire appel à des énergies de type “réparations” pour avoir un retour suite à mon investissement énergétique. Si j’appelle cela “réparation”, c’est parce que les énergies appelées ne sont pas là pour m’offrir une puissance supplémentaire, mais sont appelées à me garantir un apaisement par rapport au décalage intérieur perçu. Ayant une certaine masse sombre en moi, j’appelle plus vulgairement cela un “paiement”, parce que dans le Sombre, c’est comme ça que nous procédons. Nous agissons et manipulons les énergies en échange d’un paiement énergétique qui garantit à minimum un équilibre entre l’énergie dépensé et l’énergie récupéré en échange. Ainsi, nous nous assurons de ne pas être en déficit et nous pouvons maintenir un capital énergétique en forme pour continuer d’évoluer. Cela revient à dire “Je dépense pour toi, tu me paies en énergie en retour.” Un contrat est alors mis en place. Si un contrat n’est pas acté entre deux entités/âmes, il n’est pas rare de forcer le paiement, car le sombre n’accepte pas vraiment de donner sans compter. Tout est affaire d’échange. Le sombre peut rendre service, mais quand la charge de dépense est trop grande et que l’entité en face n’a pas prévu un retour, ils ne se font pas priés pour rappeler à l’ordre. Tout se paie dans l’Ombre, surtout lorsque l’entité sent un déficit trop lourd atteint. Le tout est de savoir si l’entité est assez puissante pour manipuler les forces et inviter “gentiment” à “se faire offrir” un petit retour pour service rendu.

Alors toutes les entités ne prennent pas de paiement, il y a certaines qui sont au service, et qui offrent des manipulations énergétiques, mais croyez-moi, si elles le font, c’est qu’elles ont été invitées par d’autres entités supérieures à elles à agir pour vous. Et elles trouveront un moyen de récupérer les énergies dépensées d’une manière ou d’une autre. Pas forcément directement auprès de vous, mais l’équilibre des forces est ainsi fait. Une entité, quelle qu’elle soit ne peut pas indéfiniment se vider. Elle doit toujours veiller à ce retour, sinon elle subira des dégâts de plus en plus intenses et n’aura plus la force de maintenir les flux.

En résumé donc, une réparation est une récupération d’énergies afin de guérir des dégâts subis par le manque énergétique et les conséquences encaissées de ce fait.

La réparation idéale serait une récupération des énergies à hauteur de celles dépensées qui invite donc à l’équilibre duel car la balance deviendrait alors nulle : autant d’énergies récupérées face aux énergies dépensées.

Un paiement peut être de n’importe quel coût. Cela dépendra de l’état d’esprit de celui qui le demande. En général, il s’assure que celui qui récupère est en accord, même si c’est une maigre masse. Si la personne demande un paiement bien au-delà de l’énergie dépensé, il faut veiller à ne pas abuser, sinon la personne tombe dans le système de paiement punitif. Cela arrive avec le sombre et certaines manipulations peuvent coûter très chères selon les entités qui agissent.

Le mieux est de demander un maintien raisonnable afin que notre âme ne se sente pas lésée tout simplement. Même si celle-ci ne récupère pas tout, elle peut se satisfaire d’une contre-partie apaisante pour elle qui lui offre malgré tout un capital pour se remettre et passer à autre chose.

Le mieux et l’idéal, est de demander un rééquilibrage des énergies afin de retomber dans une neutralité entre l’entrée/sortie. Mais cet équilibrage est dur à obtenir. Pourquoi ? Parce qu’il faut manipuler les énergies pour atteindre le même niveau, et cela demande un coût non négligeable pour les entités d’autant plus qu’il ne faut pas oublier que nous sommes responsables des énergies que nous avons choisi de dépenser. Nous devons donc en assumer les conséquences.

Toutefois, certaines situations ne finissent pas toujours bien pour soi, et il arrive que le décalage ait pris trop d’ampleur. Quand cela arrive, il convient alors d’arrêter d’entretenir la dépense énergétique et d’y mettre un terme, et de comprendre pourquoi vous avez atteint un tel niveau de dépenses, et en parallèle, de demander à vos guides un moyen d’obtenir réparation.

Ne croyez pas non plus que vous l’obtiendrez à tous les coups. Vos guides pourront décider de ne pas répondre à votre demande si celle-ci n’est pas justifiée. Par contre, dans le cas où vous avez des Serviteurs à disposition, cela peut être une bonne raison de leur demander d’agir pour mettre en place la structure permettant un retour. Toutefois, vous ne saurez pas à quel hauteur il vous sera permis de récupérer.

Il est également possible de demander à vos guides de Lumière de compenser la perte, mais du coup, ce seront eux qui fourniront les énergies pour compenser le décalage. Cela dépend donc de leur aptitude à agir sur la matière, ou s’ils opteront simplement pour “neutraliser” la sensation de décalage, à défaut de la compenser.

Plusieurs options s’offrent donc à vous. Rappelez-vous simplement, nous restons responsables des énergies que nous choisissons de dépenser. Nous ne pouvons rejeter la faute sur autrui car nous restons maitre de nous-même, et ce, même si une faille est utilisée à cette fin. Il ne faut pas hésiter à demander réparation lorsque nous sentons qu’une situation a été trop loin. Il n’y a rien de mal à demander un retour sur investissement. Autant vous dire qu’étant en partie sombre, je ne m’en formalise absolument pas auprès de mes guides. Je ne le demande que rarement mais quand je le fais, c’est parce que je considère vraiment que là, un paiement énergétique est requis.

Sachez que cela vaut pour toutes les manipulations énergétiques. Il convient de se rappeler pourquoi nous manipulons tout en gardant à l’esprit les besoins nécessaires à notre équilibre intérieur. Il y a les besoins des autres, et il y a les notres. Nous pouvons donner, mais il faut aussi évaluer notre balance intérieur et permettre de faire un “reset”.

Faire appel à l’Ombre, au Sombre ou à la Lumière, peu importe, les 3 pôles permettent ce type de manipulations. Tout dépend de votre affiliation énergétique et des guides qui peuvent agir en votre nom et dans vos énergies, mais ils le feront surtout parce qu’ils estiment que cela est faisable dans les circonstances.

L’erreur serait ici de manipuler soi-même le retour énergétique et de forcer le “siphonnage”. Sincèrement, je vous le déconseille. Pourquoi ? Tout simplement parce que vous risquez de rendre instable l’environnement pompé. Qui dit instable, dit dégât potentiel, dit possible que cela finisse par vous péter à la figure avec un retour énergétique décapant. Le mieux est de s’en remettre à ses guides qui seront plus aptes à évaluer les risques, les énergies en place et le retour possible et confortable pour l’ensemble des parties. Les guides ne sont pas là pour faire barrière mais pour nous aider dans notre objectif et dans notre gestion énergétique. Ils ont aussi une vision bien plus vaste que notre simple regard limité à certains plans.

Soyez donc lucides et sincères avec vous-même lorsque vous ferez appels à eux. Vous pouvez le faire sous forme de simple demande ou de prière avec vos propres mots pour obtenir de la vie un retour face à toute votre énergie dépensée. Si vous me demandez comment moi je fais, je fais appel à un Serviteur sombre en lui demandant un service. Mais ne vous inquiétez pas, il va me faire payer ce service. Il me fera un package all-inclusive et quand le débit deviendra trop bas, il viendra me voir pour un gros paiement en me demandant d’agir pour lui, pour lui permettre à nouveau de se sentir en phase dans notre lien. Et je trouverai ça normal. Cela ne me posera absolument aucun problème. Je n’ai jamais rechigné à payer mes Serviteurs, ni aucun de mes guides quand ils en ressentent le besoin. Cela fait partie du game. Je leur demande beaucoup dans l’astral et je suis très (méga) chiante avec eux. Par contre, je peux payer très cher et leur rendre bien des services, et ils le savent parfaitement. Ils ont à y gagner à supporter ma chiantitude et mon tempérament de furie-connasse-exigeante. Peuvent-ils refuser ? Bien sûr. Je ne les force pas. Ils peuvent ne pas agir. Ils sont libres. Aucun de mes guides n’est forcé de rester à mes côtés. Ils savent très bien peser le pour et le contre et voir comment gérer leur propre balance en fonction des êtres qu’ils choisissent d’accompagner.

Une relation saine n’est pas à sens unique. Si on veut que les entités se sentent bien à nos côtés, il faut savoir aussi leur rendre quand ils ont besoin eux-aussi de rééquilibrer la balance. Comprenez donc que la balance énergétique n’est pas juste pour les âmes incarnées, cela vaut pour toutes les entités, de quelque nature qu’elles soient.

A noter aussi que tous les retours ne se font pas en claquement de doigts. Certains se feront rapidement, d’autres prendront plus de temps. Cela dépend vraiment de beaucoup de facteurs. Restez donc confiants. Et rappelez-vous, vous avez le droit de demander à la vie réparation. En bonus, il est fort probable que vos guides se chargent au passage de vous apprendre à mieux gérer pour que la leçon soit intégrée petit à petit et que cela ne se reproduise pas. L’idéal étant que vous appreniez à sentir les flux pour mieux les gérer et ainsi contre balancer vous même la situation.

Bonne journée à tous

5 Comments

  1. Fleur

    Bonjour Camille,
    Est-ce que des voisins bruyants même la nuit me doivent l’énergie que je dépenses de par leur activité ?
    Et la fatigue chronique peut-être dûe à une méconnaissance de la gestion de l’équilibre énergétique ?
    Comment puis-je demander à comprendre tout ça concrètement, pour me prendre charge moi-même ?
    Merci !
    C’est Lundi de Pâques !!! cool !
    Bises

    1. Spiritual Flower

      Hello Fleur,

      La fatigue chronique est dûe au fait que ton corps est toujours en activité à “faire une action interne”.
      Cela peut être physique (gestion du corps humain) ou psychique (traitement de la charge mentale).

      Il faut donc travailler de consoeur pour localiser et définir la source.

      Dans l’absolu, l’environnement est en constante interaction avec toi, donc oui, il peut être source de fatigue, mais c’st aussi à toi de mettre en place des petites solutions.
      S’éloigner , changer d’environnement, echanger avec les voisins pour voir si un accord de bon procédé est possible, ou sinon, les boules quiecs si rien n’est possible.

      Chez moi, je ne peux pas déménager, je n’en ai pas envie. Mais le bruit de l’avenue est une source constante d’agacement. Alors quand je veux du silence, je mets mes boules quiecs. Sinon un petit fond de musique.
      Je suis hyperaccousique en plus d’être collee à cette fichue double voie.

      Alors j’en assume le poids, même si quand je suis crevée, je suis davantage sensible et énervée. Mais c’est aussi mon choix car si vraiment je n’en pouvais plus, je pourrai choisir de partir. Donc… je fais en sorte de trouver des petites astuces en attendant.

      Se prendre en charge signifie simplement accepter de trouver des petites astuces en attendant de pouvoir faire mieux… si tu peux avoir une solution miracle, c’est top mais on ne l’a pas toujours…

      Après, tu peux faire une demande pour que la communication avec tes voisins s’améliorent et compatissent avec ton besoin. Mais je ne saurai te dire si cela fonctionnera. Il faut tester. Mais peut-être l’as tu déjà demandé ?

      Bises

  2. fleur

    Merci beaucoup pour ta réponse Camille !

    oui ! en effet je suis toujours en veille ! c’est fou ! Je ne sais plus rentrer en moi en plus, trop bizarre ! Mon esprit est en permanence en extérieur. Je vais fouiller du côté de ton explication, top !

    pour les voisins, je suis presque sûre de leur avoir rendu “visite” pour leur expliquer qu’on met des patins sous tables et chaises, notamment si elles dansent la nuit ! J’étais super étonnée du calme avec lequel je me suis adressée à eux ! (En fait c’est le genre, à te gonfler toute la nuit alors que c’est confinement…)
    J’ai vu une fois avec eux, mais bon… Et en effet j’ai déjà fait des demandes.
    Parce que oui je sais que c’est bien plus large et je travaille sur ce je veux, ce que j’ai…

    Ce qui me tracasse le plus c’est quand je me rends compte que je les maudits, je n’aime pas ça ! et en plus je mets les doigts dans un engrenage bien sale !

    Alors pour la solution miracle, non ce n’est pas ce à quoi je pense lol mais par rapport à ton article, je me demandais si je n’avais pas complètement perdu la notion de l’énergie que je dépense et qu’il fallait que je me penche sur le sujet !

    Une fois, à force de demander à ne plus être dérangée par le bruit, je suis devenue pratiquement sourde (une oreille complète et l’autre presque). ça a durer au moins 2 mois… un truc de ouf. je ne pouvais plus aller faire les courses seule, je n’entendais pas la caissière…

    Oh ! il y a quelque temps, perdue dans mes pensées, une petite chouette blanche tachetée est arrivée vers moi en volant ! j’ai failli ne pas y faire attention !
    C’est plus à ce genre que je pensais pour savoir à qui demander pour comprendre l’équilibre de l’énergie et commencer à travailler dessus.
    Parce que j’ai suivi ton conseil pour l’animal allié et le travail sur la volonté, et je pense qu’un petit truc s’est enclenché ?

    Merci beaucoup Camille, parce que de pouvoir t’écrire ce genre de problématique me permet d’y voir plus clair. Après pour toi c’est pesant de le lire ? Je me demande toujours ce que cela t’apporte ces échanges, si tu y trouves ton compte ?

    Bises

    1. Spiritual Flower

      Fleur,

      Qu’est-ce qui t’empêche d’acheter des petits patins prêts à coller et de leur proposer de le faire ensemble ?

      Quant à rendre visite, parfois, il faut y aller plusieurs fois en réel. L’astral est bien mais cela n’a pas forcément le poids escompté. Ils peuvent le savoir mais ne pas comprendre là l’importance d’agir concrètement.

      Cela m’est arrivé de déranger mes voisins. Je n’ai bougé que quand ils ont frappé plusieurs fois à ma porte en me disant que cela n’était plus possible pour eux.
      Tu vois ? Parfois on a besoin de s’affirmer et d’insister et de rappeler la loi aussi. Le bruit, c est avant 22h. Point barre. Sinon il y a le syndic qui peut aider à communiquer.

      Si ton esprit est toujours à l’extérieur, alors tu dois trouver un endroit reposant et faire l’effort de t’accorder ce temps pour toi.

      Et pourquoi les échanges m’apporteraient rien ? Je n’ai rien contre l’échange et le partage. Et en général, quand je sens le besoin, je réponds. Quand un truc me dérange, ne t’inquiète pas, je le fais toujours savoir. Ne te prends pas la tête avec ça.

      Et puis Fleur, je t’aime bien ! Alors je prends le temps sans problème !

      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 + 2 =

error: Content is protected !!