Passeur, anges et pluie d’âmes

Bonjour à tous,

La pluie des âmes représente le flux incroyable des âmes qui remontent vers les mondes éthérés après leur transit des dimensions d’entre-deux. La sensation de pluie est la métaphore la plus proche qui ressemble à ce flux massif qui tombe sur les guides en charge de clôturer les incarnations, procéder au bilan et de renvoyer les âmes chez elles, ou de relancer un circuit d’incarnation.

Chaque goutte est un esprit individuel qui résonne dans le coeur d’un ange en charge de la réception de l’autre côté du voile.
Selon la prise en charge des anges et des passeurs incarnés qui servent de tremplin entre les mondes, la pluie est plus ou moins dense. Cette vague concentrique est générée par le canal des passeurs dont le volume dépend entièrement de leurs capacités personnelles.
Certains rassemblent les âmes sur des immenses plateformes de transit avant les propulser massivement, d’autres le font au coup par coup.

On parle surtout de pluie des âmes avec les canaux d’êtres incarnés puissants dont les guides auront participé au pré-rassemblement des âmes jusque dans le domaine du passeur. Les âmes y patientent quelque temps, jusqu’à ce que le passeur décide que le volume est atteint, et qu’il peut ouvrir les portes pour le transit de la totalité des flux présents.

Le tunnel s’ouvre alors, à travers son coeur ou à l’extérieur (selon les compétences du passeur). Le passage est prêt pour les âmes. Celles-ci sont alors guidées dans l’entonnoir à différentes vitesses.

La vitesse de propulsion est inhérente aux capacités du passeur et à la nature de la prise en charge qu’il offre. Cela peut osciller entre la simple routine d’une marche de randonnée agréable et insouciante, à une propulsion aspirée, tel un véritable siphon dont le but sera de tout rafler en un minimum de temps. Cela créé un torrent d’âmes à réceptionner de l’autre côté.

En l’espace de quelques fractions de secondes, les guides peuvent alors voir des milliers d’âmes revenir du bas. Et comme il n’y a pas qu’un passeur sur terre, c’est un alors un torrent de rayons qui traversent sans cesse les mondes, portant en eux des dizaines, des centaines, voire des milliers d’âmes par coup.

La sensation de pluie dans le coeur, c’est cet un écho de manifestation de présences à proximité, qui se manifeste dans l’environnement des anges attitrés au travail du passeur. Chargés d’encadrer le passeur et de l’aider dans la canalisation des flux, leur capacité de prise en charge varient également selon la guidance établie de la redirection des âmes.
Un passeur n’est jamais seul à travailler. Il aura toujours une prise en charge de l’autre côté pour accompagner les âmes. Par contre, de la nature de la guidance dépendra la reliance du passeur.

Il est évident que si le but du passeur est de cibler et voler des âmes pour répondre à des objectifs d’entités sombres qui cherchent à asservir des esprits désincarnées, là aussi, les âmes ne seront pas guidées au même endroit.
Des entités sombres peuvent alors ressentir cette pluie d’âmes, lorsqu’ils les récupèrent en lots pour un dessin nettement plus néfastes. Les âmes, alors détournées de leurs remontées lumineuses, seront retenues contre leurs grés dans des dimensions, prisonnières. Voilà comment des dimensions sombres peuvent contenir uniquement des défunts capturés et asservis.

Dans le cas sombre, la pluie d’âmes aura une autre “saveur” pour l’entité maitre. Elle y verra un moyen d’asseoir sa supériorité et de croitre en puissance en se nourrissant de la souffrance des esprits enfermés.

Dans le cas lumineux, la pluie d’âmes perçue par les anges sera d’une extrême reconnaissance et d’une magnifique lumière, une bienveillance sans égal et surtout, une sensation d’amour portée par les énergies du Tout. Les âmes y perçoivent un retour à la maison.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 − 2 =

error: Content is protected !!