Soumettre un dragon

Bonjour à tous,

On pourrait croire que soumettre un dragon est une mauvaise idée. Je n’ai pas vraiment d’avis sur la question. L’asservissement est une pratique qui existe dans l’astral et qui peut être appliquée à toutes les entités. Est-ce que je la pratique ? Oui. Mais cela dépend du contexte.

Dans l’absolu, je n’ai pas à forcer la soumission d’un dragon, j’ai juste à faire en sorte qu’il écoute ce que je lui propose, et seulement en cas de danger, j’outrepasse sa volonté. Mais cela ne se fait pas sans mon dragon à côté, et en général, comme ils se respectent entre eux dans leur hiérarchie, je n’ai pas vraiment à m’en mêler. Les dragons que je croise peuvent voir mon sceau affilié à la famille dragon. Ils voient exactement qui je suis et quel est mon statut. Libre à eux d’accepter mon aide. Après tous les dragons n’ont pas les mêmes objectifs. C’est comme si vous pensiez que tous les humains avaient les mêmes objectifs. Non, les dragons aussi choisissent avec qui ils veulent travailler, et parfois, ils ne choisissent pas vraiment. Ils se soumettent à la puissance qui les asservissent, ou offrent leurs loyauté en échangent d’une contre-partie.

Toutes les relations avec les dragons ne sont pas belles ou idylliques. Certaines sont très sombres et torturées. Les âmes des dragons sont très nourricières et d’une pureté incroyable. Leur magie est elle aussi très pratique et avoir un dragon avec soi facilite vraiment la vie à tous les niveaux. Tout comme il en existe de différents types selon leurs prérogatives magiques et affiliations énergétiques.

Il existe aussi les guerres internes au sein même du clan et quand l’appel est là, les dragons doivent y répondre. Le clan avant tout. C’est ce qui fait la force de l’unité et la raison pour laquelle les dragons ne vaquent pas en solitaire, parce qu’une fois réunis, ils aident à bâtir des civilisations entières. Ce ne sont pas des entités à prendre à la légère. Quand le Roi et la Reine appellent au service, les membres du clan répondent. C’est une forme là aussi d’asservissement, sauf que dans ce cas-là, en acceptant d’intégrer le clan, les membres doivent se soumettre à l’autorité présente. Ils peuvent toujours tenter de renverser le pouvoir, mais cela ne finit jamais bien pour ceux qui tentent le coup d’état, d’autant plus que les membres à la tête du clan n’agissent pas seuls. Ils sont toujours accompagnées d’entités au niveau supérieur à eux. S’attaquer à l’équilibre d’un clan est donc extrêmement périlleux. Mais il est rare que cela prenne de telles proportions. Après, cela dépendra de l’affiliation du clan. Les clans de l’ombre ne sont pas affiliées aux mêmes problématiques que les clans lumineux.

Dans tous les cas, si certains auraient l’idée saugrenue de vouloir se risquer à asservir un dragon, j’espère pour eux qu’ils auront l’intelligence de ne pas tomber sur un dragon membre d’un clan. Le retour du bâton sera trop violent. Tous les membres sont liés par un sceau. Alors on peut me dire qu’on pourrait très bien geler le sceau, l’annuler ou le dégager. Oui. mais encore faut-il en avoir la puissance. Le roi et la reine n’existent pas pour faire vitrine. Ils contrôlent les accès aux sceaux et peuvent isoler une signature énergétique sans problème. Alors on pourrait alors effacer la trace du sceau totalement pour éviter de pouvoir retracer le dragon kidnappé. Certes. Soit. Si tenté que le vilain y arrive. Mais là encore, je lui souhaite bonne chance. Parce qu’en tant que membre, sa signature énergétique a été enregistré et les dragons n’abandonnent pas les leurs. Si cela remonte au roi et à la reine, ils prennent très rapidement le problème à charge. Alors vous me direz que là aussi, le vilain peut utiliser cette stratégie pour attirer le roi et la reine hors du sentier battu pour une embuche. Oui-oui, c’est possible. Sauf que comme je l’ai dit… si la hiérarchie des clans est aussi respectée, ce n’est pas juste pour faire joli. C’est parce que la puissance s’est imposée d’elle-même et que les membres s’y plient. Il est illusoire de croire que le roi et la reine se feraient supprimer de l’échiquier parce un vulgaire coup de bras. Si cela avait été le cas, ils n’auraient jamais été placé à la tête du clan, et certains le sont depuis des milliers d’années. Puissance, stabilité et de rigueur sont de mises pour maintenir le beau petit monde en place. Un clan ne se gère pas avec des bonbons et des sourires. C’est un lien rassurant qui accompagne, aide, protège et grandit dans l’unité.

Donc, pour en revenir à nos moutons, je vous déconseille de vous attaquer à ce type de dragons-membres. Visez plutôt un dragon isolé et solitaire. Ah mais là aussi, cela se corse. Parce qu’il faudra avoir de quoi le localiser. Et si vous pouvez le localiser, dites-vous que vous n’êtes pas le seul à rechercher cette catégorie de dragons. Ceux-ci sont traqués par des chasseurs la plupart du temps. Ils sont soit trop jeunes, perdus, ou rebelles et obtus, et suffisamment puissants protéger eux-mêmes. Mais je vous déconseille ces derniers. Ils grognent et n’apprécient vraiment pas un tel affront. En plus, pour le peu qu’ils aient eu une histoire un peu compliqué…

Bon… vous commencez à comprendre ? On ne fait pas preuve d’asservissement contre un dragon comme ça, juste parce qu’on a envie d’en avoir un en laisse. Ce ne sont ni des jouets, ni des cracheurs de feu à la “Mother of Dragons”. Chacun d’eux a une histoire, un cheminement propre et une volonté bien à eux. Ils voient autant leur potentiel personnel que le notre. Le mieux à faire, c’est de rechercher un lien sincère avec la volonté de créer une relation saine et bilatérale. Un dragon n’est pas un objet pour permettre à notre égo de se sentir puissant. Les deux évoluent ensemble. Et si vous pensez qu’avec l’asservissement, vous pouvez tout vous permettre, vous avez tort.

Demandez le dialogue. Si après vous souhaitez adopter un dragon isolé, ça, c’est une autre possibilité, mais ne cherchez pas à soumettre, un jour ou l’autre, cela vous pètera à la gueule. Le retour se fera soit directement par le dragon lui-même, soit par un tiers qui viendra vous botter le cul en plus de libérer les chaines.

Un peu de prudence donc dans les délires mégalo… Et un peu d’humilité…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 2 =

error: Content is protected !!