La naissance du monde

 

Je veux retrouver cet endroit calme et loin des humains, loin des guides et des anges. Juste là, à la naissance de la terre et du sol sous nos pieds.

Cette immensité qui s’élève dans le ciel et d’où les nuages naissent.

Là où le vent porte l’ensemble sur un soleil grandissant.

Je veux ce banc où m’asseoir un instant pour attendre, respirer et souffler.

Pour réfléchir aussi et écouter le temps parler.

Là où personne d’autres ne vient et là où personne d’autre ne me dérange.

Ô combien j’aimerai me retrouver ici pour pleurer.

Là-bas, personne ne me juge ni ne me répond. Il y a juste Ton souffle qui berce une comptine en laissant  le reste s’envoler.

Amène-moi là-bas encore une fois et permets moi de voir quelque chose plus grand que moi, plus grand à en faire diluer mes peines.

Là où personne d’autre ne saura me trouver.

Juste le temps pour moi, de réfléchir et me panser.

 


Source: les guides 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 5 =