La voie

jennifer-gelinas-fantastika-5335

 

Il arrive qu’elle se trouve là, devant toi mais que tu ne la vois pas.

Elle crie, elle pleure,

Elle chante, elle danse,

Et pourtant, toi tu regardes ailleurs.

 

Il n’y a rien à faire, rien à acquérir. Pourquoi ne le comprends-tu pas ?

Si, juste pour une fois, tu voulais simplement la voir à côté de toi.

 

Il n’y a rien à offrir que tu ne possèdes déjà,

Rien à donner que tu n’aies point.

Tu marches les yeux bandés crois-tu,

Et pourtant, tu ne vois pas cette Liberté au-delà,

A te regarder chanter, rire et jouer au bord de cette plage,

Moi je te vois.

Je vois cette liberté qui t’anime.

J’espère qu’un jour, toi aussi tu le verras.

Un jour, on m’a dit que tu seras assise là,

A m’attendre.

Lorsque je t’ai retrouvé, tu m’as regardé comme si tu ne m’avais jamais quitté.

Et tu m’as dit combien tu m’aimais.

Il n’a suffit qu’un regard, qu’une poignée,

pour que je comprenne l’amour que tu me portais.

pour que je sache qu’une minute ou qu’une année n’importait guère à tes yeux,

car tu savais que je te retrouverais.

Tu savais que je ne t’avais jamais vraiment quitté.

Car tu sais, combien tout ce temps, je t’ai aimé,

Et combien aujourd’hui, tu es mon Sourire, ma Joie et ce qui m’Anime.

A toi, qui ne me voit pas encore, mais qui attend là, sur cette plage.

 

 

Enregistrer


Source: Les guides 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 + sept =