Communication animale

39501_1193284800
 
 

Bonjour à tous,   Vous vous souvenez de mon bébé serpent ? Henri s’habitue bien à son “bocal” comme je l’appelle, il s’habitue même à ce qu’on le manipule souvent. D’ailleurs, il s’habitue tellement qu’il ne veut plus y retourner et rechigne à rentrer dans son dortoir !   Je me posais beaucoup de questions sur le fait de savoir si le serpent nous ressentait et percevait des émotions à notre égard, à l’attention de son “maitre” ou de son “accompagnateur” suite à la lecture de tout un tas de forum évoquant l’évolution des serpents en terrarium.   Normal qu’on se renseigne après tout ! On ne voudrait pas faire quelque chose de mal ou le blesser, voire même qu’il tombe malade ! Le pauvre ‘tit chou ! Nan, nan nan !   Alors bref, mes questions me restaient dans la tête.   Au cours d’un rêve qui a suivi, j’ai vu le serpent qui tentait de nous échapper. Il avait une couche opaque posée sur les yeux, et filait à vive allure. A mon habitude pour l’appeler, j’ai tapé délicatement et avec beaucoup de douceur, 2 fois sur le sol : “tip tip”. C’est le signal que je fais depuis qu’on l’a reçu à la maison pour le prévenir que je suis là et que je vais le manipuler. S’il répond à cet appel, c’est qu’il a envie.   A peine le signal perçu, sa lentille s’est transformé en oeil normal avec une pupille et il s’est retourné vers moi. – ah tiens, au faite, tu nous ressens ? je lui demande. J’entends une voix qui me dit : “oui, vous n’avez pas la même approche. Lui, a le pas plus lourd que toi lorsqu’il arrive.” (lui étant mon conjoint)   Il se transforme alors en petit garçon, de genre… 5-6 ans , type algérien mais avec une grande tâche rouge sur le visage (l’Hémangiome) couchée dans un espèce de couffin -lit pour enfant. A cet instant précis où il s’est transformé, j’ai commencé à lui chanter “Dodo, l’enfant do” avec une voix douce.   Je me suis réveillée avec un pétillement dans mes yeux, le fait de l’avoir contacté et qu’il m’entende et me réponde.   Je me suis réveillée en me disant que j’avais été en contact avec l’esprit de mon serpent et que nous avions créé un lien. Il répondait à mon “tip tip” et avait compris que c’était un code pour l’appeler.  J’étais contente.   Aujourd’hui, je l’ai repris un long moment, il était particulièrement calme dans mes mains, bougeant tout lentement, limite ca m’a fait bizarre qu’il soit aussi calme.     Je n’aurai pas cru pouvoir le contacter aussi facilement et rapidement. Je suis convaincu que des liens avec tout être de vie va bien au-delà du maître et d’animal. Qu’il soit sauvage ou domestiqué, les animaux restent des esprits vivants.   Je vous avoue que reste un peu surprise, enfin, à la fois surprise et à la fois non. Je me souviens de la première fois où j’avais réussi à le prendre seule dans les mains sans stresser. Le soir, je me souviens avoir vu apparaitre dans mes pensées avant de m’endormir.   Les liens avec les animaux sont très particuliers, mais avec Henri, j’ai compris qu’il lui fallait un code pour appeler, un système qui créé la passerelle. En faite, je me demande si ce n’est pas le cas pour tous les appels. Un peu comme un petit rituel qui permet aux appels d’être reconnu par l’un et l’autre qui reçoit l’appel.  Il n’y a pas de code précis ou spécifique. c’est personnel et propre à chacun selon les ressentis.   C’est à chacun de trouver la manière de créer un appel avec les êtres qui leur sont chers, qu’ils soient ici, ou ailleurs.     Bises

Enregistrer


Source: Les animaux 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − 12 =