Le clan des Sorcières

Fantasy-Witch-fantasy-22791492-1280-1024

Bonjour à tous,

 

Je ne sais pas commment je me suis retrouvée là. Et puis surtout, j’aurai du écrire ce rêve il y a déjà bien longtemps pour ne pas en oublier la moitié 2 semaines après.

Je me retrouve soudainement à un rassemblement de clan en plein milieu d’une forêt, à côté d’un lac.

Des clans de tous types venaient de répondre à mon appel. Je me rappelle notamment de ce clan fait de “petites personnes”, des petits guerriers avec leurs armes, trop mignons. Leur taille devaient correspondre à la dimension à laquelle ils faisaient partis.

Sortant de la forêt, apparaissait loin en face de moi, le clan des Sorcières. Elles étaient deux, puissantes, jaillissantes en volant hors des arbres avec leur bâton magique fulminant d’énergies de couleurs au-dessous de chacun d’eux, l’un avait un boule vert, et l’autre jaune (ou bleu) me semble-t-il.

 

Je suis restée scotchée un moment sur elles. Avec elles, on aurait dit qu’une troisième personne apparaissait et disparaissait en scintillement. Je plissais les yeux pour mieux voir, et je tendis soudain le doigt et hurla “c’est moi là ! C’est moi ! C’est mon Clan ! J’appartiens au clan des Sorcières !”

En hurlant, une vague d’émotions m’envahit. Je me sentais pleurer mais je ne pleurais pas physiquement. Mon corps vibrait ces pleurs.

Je venais de retrouver mon appartenance.

Je suis une Sorcière. Pas que, mais je suis belle et bien une Sorcière. C’était moi là, ce reflet.

 

Soudain, tout prend place dans ma tête avec une telle logique.

Je revois toutes ces fois où j’ai médité pour des tiers en visitant leurs univers où je me fis appelée “Sorcière, sorcière, que fais-tu là ? “

Je croyais que je divaguais quelque peu.

Et puis, finalement, tout prend place, tout s’explique. Je n’y croyais pas trop pourtant.

Je ne sais comment expliquer comment j’ai su que c’était moi là-bas, aux côtés de ses sorcières.

Je crois qu’en fait, c’est elles qui m’ont aidé à le comprendre.

A leur présence, la mienne à leur côté était juste une Evidence que tout mon corps hurla.

 

A mon réveil, je suis fière, j’ai l’impression de me rapprocher de ce que je suis. Et surtout, je me sens appartenir à quelque chose. J’ai le sentiment de retrouver une famille.

Je suis heureuse. J’ai l’impression que le voile de ce que je suis s’éclaire.

 

Bises

Enregistrer


Source: Magie 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × cinq =