Le filtre terrestre

Quelque part sur une parcelle depuis l’espace, un guide s’entretenait avec ma flamme jumelle sur une problématique en cours. J’assistais en silence à la scène, avec le champ terrestre en fond de paysage, en contre-bas.

“Tu vois, le projet c’est ce filtre”, dit le guide en le matérialisant sur un mur dimensionnel d’exposition de 3 mètres sur 1.

Cette manière d’imager les énergies permettait de pouvoir voir et comprendre le problème comme s’il était dessiné sur un vulgaire tableau blanc.

“C’est quoi la destination ?” demanda ma flamme jumelle. “Où voulez-vous l’implanter ?”
“Sur Terre”, répondit-il.
-“Sous quelle forme ?”
“Comme ça. Regarde. Là, serait le filtre, tu vois ? … et la Terre ici.” , Il émit un soupçon de force supplémentaire, et la Terre apparut sur le pan de mur en lévitation. “On le placerait comme ça.”
“Je vois”, (il fronça les yeux, pensifs). “Cela ne prend pas. Je ne vois pas comment t’aider, si tu n’as pas réussi.”
“Hm… on n’avance pas… On a essayé, mais les forces ne sont pas maintenues en place. Du coup, le filtre ne tient pas. Nous n’avons pas de liant pour maintenir les forces.” (Il soupira en se frottant le front, se sentant coincé dans la résolution de son problème.)
“Si tu n’as pas de moyen de le placer, le projet du filtre ne se fera pas. Tu devras revoir tes plans”, dit ma flamme, “Parce que là, ton projet ne se fera pas.”

Mon oreille tiqua. Un liant ? Il avait besoin d’un liant ?… Le sujet attira mon attention. Ma vision fut accaparée par les schémas du filtre. Ce problème n’était pas la première fois qu’il survenait. Mes énergies s’activèrent parce que je me rappelais qui j’étais, et quoi faire dans cette situation. Ma raison d’être prit le relais depuis le plus profond de mon essence. Mon corps lévita de quelques centimètres, et mon visage se tourna vers les cieux, paumes ouvertes.

“Qu’est-ce que… ?! Chérie, qu’est-ce… ?! Pourquoi tes énergies s’activent ? Dans quoi tu te lances toute seule ?!” s’exclama ma flamme, mais c’était trop tard. L’appel des forces étaient lancées.

Mon corps s’arc-bouta subitement vers l’arrière et un rayon jaillit de mon être, jusqu’au mur dimensionnel. Les deux hommes regardèrent en silence le transfert énergétique se faire, impuissants et estomaqués à la fois. Il n’y avait rien à dire, rien à faire. Une implantation des forces prenait place sur commande avec l’aide des hauts plans, en mélangeant les forces terrestres et l’essence du filtre, et les énergies du chaos que je portais en moi. Le tout était envoyé dans un espace temporel stabilisé et prêt à accueillir l’ensemble des forces.

Le rayon rassemblait toutes les forces nécessaires. Des strates énergétiques étaient créées en parfait équilibre, entre l’espace, l’essence du filtre pur et parfait, et une masse éthérée voluptueuse invisible qui englobait la nouvelle terre, telle un nuage doux et accueillant. Cela lui permettait de maintenir sa rotation en harmonie entre l’espace et les matières brutes contenues à l’intérieur, sans pour autant altérer la fréquence lumineuse de son champ terrestre.

Le projet n’apparaissait plus sur un simple plan de mur, mais s’étalait maintenant dans une sphère dimensionnelle tout spécialement créée à cet effet. Le rayon s’arrêta alors d’un coup après avoir utilisé tout mon capital énergétique à disposition. Mes pieds touchèrent à nouveau sol, mais j’étais énergétiquement à bout. Mes ailes angéliques apparues pour l’occasion, disparurent brutalement dans l’air et des plumes s’envolèrent par dizaines de mon dos sous l’effet de manque de ressources disponibles. Je n’avais plus ni la force, ni la raison de maintenir ma forme angélique. Mon corps redevint un simple corps de femme qui, n’ayant plus la force de tenir debout, s’écroula sans retenue.

Juste avant que je ne touche le sol, une main se glissa rapidement et m’agrippa tout juste, par la taille. Ma flamme jumelle avait réagit juste à temps pour ne pas que je ne me fasse mal, car il m’avait vu sombrer vers l’arrière et avait remarqué que j’étais sur le point de perdre connaissance. Il s’assit par terre tout en me gardant précieusement dans ses bras, ma tête soigneusement calée dans le creux de son coude.

-“Mais-mais putain, putain, c’est pas possible ça !! Comment elle a fait ?…. ” gémit l’autre homme stupéfait.

Mes paupières ne restaient ouvertes que difficilement. Tous deux suivaient le tracé de mes plumes s’envoler, puis se dissoudre dans l’éther. La Terre, à côté, lévitait et tournait sur elle-même avec une douceur palpable. L’ensemble diffusait des ondes stables et lumineuses, douces et paisibles. L’implantation était un succès.

– La question de filtre ne se pose plus, articulai-je en regardant le guide. Tu voulais du liant… Tu as eu ton liant… On va pouvoir… passer à autre chose….
“Chérie”, dit ma flamme l’air étonné, mais avec un calme parfaitement maîtrisé. “Tu as fait ça toute seule… Tes énergies… “
– Il voulait que tu travailles… Il voulait que tu l’aides… Vous vouliez le filtre… non ?…. tenait pas en place… alors… alors… C’est mon r…. c’est ce pourquoi … c’est ce que je suis… c’est ce qu’on fait… c’est…

Le poids de ma tête alourdit subitement son coude, ma conscience s’évanouit.
– “tu peux fermer les yeux“, murmura-t-il l’œil captivé par le filtre tout en caressant d’une main, mon visage inanimé. “Ressource-toi. Je ne vais nul part.”

5 Comments

  1. Alone

    là je crois qu’on a atteint un niveau de mindfuck assez élevé. Surtout la réaction de ta flamme le gars qui réfléchis à un problème tranquillement et d’un coup “mais qu’est ce que…..?” Mais c’est pas possible d’être aussi imprévisible . Et avec toi c’est quand même …bon je ne vais pas dire que c’est chaud mais bon voilà c’est enfin faut aimer les surprises innatendue quoi

    1. Spiritual Flower

      Hello Alone

      Mindfuck ? Je ne comprends pas ce que tu entends par là.
      Pour moi c’est normal comme nuit mais je comprends que cela puisse étonner.
      Après, ce n’est pas une surprise, je n’ai jamais aimé me tourner les pouces…

      😉

  2. Alone

    Ah non c’est une façon que j’ai de dire que c’est un sacré bordel 😉 même si je n’ai absolument aucune idée de ce que signifie ce mot littéralement

    Ah ouais ça je le sais déjà mais là ça avait l’air plus flagrant surtout que là personne ne s’y attendait quoi c’est venue d’un coup. Ça m’a pété de rire pour le coup. En tout cas merci de nous faire partager tes expériences 🙂

    Bonne week-end 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − 8 =