Le potentiel d’évolution spirituelle

0a95e79f34b570e7662d052a930b9a5c

 

Dernièrement, j’ai découvert que je me retrouvais beaucoup dans la catégorie des enfants surdoués, ce qu’on appelle les atypiques personnes dans l’intellect et l’émotionnel (APIE) ou le fameux terme de zèbre selon un thérapeute.

Je me suis alors lancée dans des recherches, des lectures de témoignages et parcouru tout un tas de forums. Je suis tombée sur une association qui regroupait les haut potentiels, ceux qui sont calés au dessus de 125 de QI, les fameux 2%, et après les avoir contactés suite à un pré-test passé en ligne comme préliminaires, j’ai vu qu’ils proposaient un test plus évalué comme évaluation sur 2 heures, ce qui permettait d’offrir un accès réservé aux membres de l’association. Franchement, l’idée me plaisait beaucoup car je me retrouvais dans certaines approches des atypiques, et je me sentais très souvent en décalage par rapport aux autres. Alors c’était une manière pour moi de trouver un groupe de personnes avec lequel je pouvais moi aussi m’identifier d’une certaine manière.

Je sais très bien que mon QI n’atteint pas les 2%, le pré-test de 30 minutes ayant été assez déterminant. Je n’avais eu que 29 sur 40 dont en plus, ce qui m’avait énervée, forcée de constater que j’avais perdu des points parce que j’avais en tête des solutions qui ne figuraient pas dans les listes de choix proposés. Du coup, je les avais contacté pour geindre un coup et communiquer mes râleries face au manque cruel de choix et de réponses libres.

C’est la douceur de la dame au téléphone qui me fit prendre conscience qu’en réalité, même si je n’avais pas un score plus élevé, le simple fait que je les avais trouvés sur internet en fouinant et que je cherche à prendre contact, leur annonçait déjà que j’avais un certain potentiel, même si celui ci n’atteignait pas la norme du test wais IV. Même si celui ci n’était pas calculable ou ne ressortait pas vraiment dans le test, de part son expérience, elle m’expliquait que tout ceux qui l’avaient contactée, soi-disant par hasard, il y avait forcément une base, chez qui certains, se déployait plus dans un domaine qu’un autre. C’était drôle. Elle m’annonçait par téléphone ce que d’ordinaire, je disais à mes propres lecteurs et ceux qui tombaient soi-disant par hasard sur mon site. Ca me faisait drôle d’entendre une autre personne me dire exactement les mêmes mots que je disais à d’autres. Une drôle sensation d’écho, tout en étant à sa place.

Du coup, elle m’encouragea à venir malgré tout à la session de test approfondi. Pourquoi pas. Mais je lui avais tout de même fait part d’une question qui restait sans réponse. Comment pourraient-ils détecter mes compétences accrues dans l’astral, l’émotionnel et médiumnique ? Parce que bon… on va dire que mon aptitude principale n’est pas de choisir laquelle des 4 propositions de graphs convient mieux à la suite annoncée, ou de trouver la suite de chiffres… Moi, on va dire que c’est plus sur de la métaphysique et les tests à ce niveau-là… ne sont pas … euh…. “courants”, dirons-nous.

Mais bon, pourquoi pas. J’étais motivée. pourquoi pas après tout, c’est vrai… Mon approche et ma logique, ainsi que mes pensées et mon comportement différaient des autres, alors c’était une manière pour moi de chercher à savoir un peu où je me situais dans les cases formalisées de la société actuelle.

Et puis mes rêves arrivèrent très vite alimenter le sujet juste après l’inscription à la prochaine session de test sur Paris.

Dans le premier,  je me vis frustrée après avoir échoué à trouver les solutions à des graphs et certaines suites mathématiques à la con. Malgré mes efforts, je n’avais réussi que 50% de bonnes réponses. Du coup, j’étais déçue et je me sentais comme une merde. En me réveillant, j’avais compris ce que ça voulait dire. Mais j’optais pour faire la sourde oreille. Je garderai quand même mon inscription pour le test à venir, quelques semaines plus tard. Même si j’échouerais au test et que ça me mettrait gronchon, je pourrais au moins discuter avec les gens sur place, non ?… Et puis sait-on jamais, je pourrais tomber sur une personne qui capterait ma jolie petite aura ! Ce serait cool, non ?…

La semaine d’après, je rêvais de ce foutu test à nouveau.  Je l’échouais une nouvelle fois. Sauf que là, mes guides s’en mêlèrent.

– “Le groupes de gens appartenant à cette catégorie de personnes”, me dit une voix masculine en me montrant une image de surdoués à haut potentiel (125QI) , “ceux là, ont un potentiel d’ouverture et d’évolution spirituel plafonné à 115 000 – voir 120 000. Le tien est à 628 222.”

Le chiffre s’illumina en gros, gras et en or. L’écart était énorme pour moi. Je ne m’attendais pas à être aussi élevé par rapport à des gens déjà considérée comme haut potentiel par rapport à la société. J’en étais tout aussi fière que troublée. Comment avec mes petites compétences merdiques d’échouages de tests, je pouvais être à ce point éloignée d’eux ?…Encore une fois, je n’appartenais pas à un groupe. Je croyais en avoir trouvé un sympa et cool, prometteur et nourrissant intellectuellement parlant.

Il continua de me parler tandis que je soupirai.

– “Ton potentiel à toi est ailleurs. Il s’étend sur un autre domaine et ces tests seront incapables de le faire ressortir. Tu comprends ? Les autres ne pourront pas détecter ton potentiel.” rajouta la voix qui prit une forme d’un homme se tenant à côté du chiffre.

Je me réveillai, troublée. Et à moitié déçue. J’aurai voulu me sentir appartenir à quelque chose. Maintenant, je vais devoir annuler ma session de test. Evidemment que je l’annulerai. Je ne suis pas idiote à ce point. Avec deux avertissements, ce n’est pas comme si je pouvais passer outre les informations qu’on me donne.

Mon dragon m’avait parlé il y a longtemps de mon potentiel, sans me donner de détails. Il m’avait dit que c’était pour ça qu’il m’avait choisie. Je vois bien que vu le chiffre que je porte en moi, ça explique pourquoi je suis capable de faire tout ce que je fais dans l’astral. Je comprends mieux pourquoi je fais des trucs complètement barges et en décalage avec bon nombre de personnes.

Je comprends mieux aussi pourquoi j’ai besoin de personnes à fort potentiel spirituel pour me sentir bien et pas en décalage avec l’autre. Ça m’interroge sur certains de mes amis. Je me demande bien à “combien” ils sont plafonnés, j’ai bien ma petite idée pour certains d’entre eux. Bien que c’est grossier de dire ça… mais cela fait sens. Parce que je sais que les guides nous évaluent tous. Ils jaugent notre potentiel en fonction de nos capacités à s’ouvrir et à évoluer. Même si un chiffre reste un chiffre, disons que c’est une base qui nous permet de mettre en place une structure d’évolution.

Ce n’est pas qu’il y a un potentiel meilleur qu’un autre, c’est juste que chacun évolue en fonction de ce qui lui est accessible. Ce chiffre, c’est surtout un résultat de nos vies passées, de la richesse des énergies qu’on porte en nous et de notre aptitude à les mettre en lumière, à évoluer, et à se construire au travers de ce que nous portons en nous.

A vrai dire, je ne sais pas quelles sont mes limites ni ce que ce chiffre signifie vraiment pour moi. Je le trouve juste joli et harmonieux d’une certaine manière. Pour moi, au jour d’aujourd’hui, ce chiffre, c’est comme des points d’EXP dans un RPG. Je n’ai plus qu’à continuer mes quêtes et voir où cela me mène. Mais il n’y a pas de limites ou de but précis à atteindre. C’est une continuité, encore et toujours. Un pas, après l’autre. Alors on apprend, encore et toujours, un peu plus chaque jour. Je comprends simplement que c’est ce chiffre qui détermine un certain nombre de portes accessibles sur l’ensemble de ma vie présente. C’est ce chiffre qui va mettre en place un enseignement particulier et des initiations particulières. Mais bon, nous avons tous un enseignement personnalisé de toutes manières. Même si certains ne s’en rendent pas compte, nous sommes tous accompagnés selon ce que nous incarnons à l’instant présent, en fonction de nos ouvertures personnelles, et tout reste toujours parfaitement adaptées à nos capacités propres.

Hum… on devrait inventer un nouveau type de zèbre pour les gens comme moi. Les zèbres astraux, les p’tits génies de l’astral et des manipulations énergétiques. Le pire, c’est que je sais qu’on est très nombreux… C’est fou ça.

Cette société manque cruellement de cases. Mais peut-être est-ce tout simplement parce que nous ne sommes pas faits pour rentrer dans des cases…

Bises

 

Pour ceux qui veulent des références, laissez-vous guider par vos instincts en vadrouillant sur google. Sinon, voici une petite base ludique :

http://jean-francois.laurent.over-blog.com/page-hpi-eip-surdoues-precoces-zebres-apie-avec-jean-fran-ois-laurent-3904930.html

http://www.dysmoi.fr/troubles-dapprentissage/eip-hp-apie-et-dys/

http://www.anpeip.org/et-les-adultes

http://blog.arnaud-p.fr/personnes-atypiques-quest-ce-que-la-douance/

C’est quoi un zèbre ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

11 Comments

  1. bonsoir camille,

    ton article me parle enormement.Rassure toi, je suis egalement une bille en maths, geometrie,tests d intelligence ou de logique.Je comprends ta frustration de ne pas etre reconnue par la societe.Mais comment expliquer a une personne sans don les reves premonitoires ou la clairaudience(pour mon cas personnel)?Comment lui expliquer que je ressens les entites dans une maison hante ou les energies telluriques dans un haut lieu cosmo tellurique? C est quasi impossible comme dirait maud kristen c est comme decrire un arc en ciel a un aveugle.En fait, la societe utilise des gens tels que nous au mieux ou nous enferme au pire… Je pense que cela est du a un rationalisme forcene  et a la toute puissance de la religion catholique .Or cette religion a eradique methodiquement toute tradition esoterique pour infantiliser l’homme. Et puis, il faut dire l’irrationnel fait peur… L’homme moderne croit tout controler y compris la nature.Ce leurre et ce reniement de l intuition nous meneront vers les pires catastrophes Maud kristen l a bien decrit dans son livre “ma vie et l’invisible” Sois fiere de ce que tu es et tant pis pour l’opibion des autres.Pour finir, meme si on etait cru voici comment les gens reagiraient resume dans ce proverbe arabe: “donne au fou mille intelligences et il ne voudra que la tienne”bises

  2. Sylvie

    Salut,

    Moi j’avais fait un test et j’avais obtenu 124. Il y a plusieurs années. Par contre j’obtiens toujours des scores super élevés aux tests d’intelligence émotionnel.

    J’ADORE les tests. Toutes sortes.

    J’aimerais bien un test qui mesure le potentiel spirituel lol, c’est là que je voulais en venir.

    Ce serait drôle…

    Mais sérieusement, j’aime surtout les tests où les maths ne ressemblent pas trop à des maths. D’ailleurs c’était ressorti, mes erreurs portaient essentiellement sur des questions de maths !

    Je sais que les tests de QI ne prennent pas en compte toutes les formes d’intelligence et qu’il serait dommage de s’arrêter à ça.

    Bise 😉

     

  3. Spiritual Flower

    Salut,

    Merci Alexandre pour ton mot.

    Syvie, tu me fais trop rire !

    Figure toi que je suis sure qu il existe une manière de tester le potentiel spirituel, faut juste que les guides nous crachent le morceau ! Oh attends, il faudrait qu’on crée un manège magique dans lequel quand on s’assied dedans, il nous fait tourner jusqu’à ce que….

    Tadaaaaaa !!!!

    *roulement de tambour*

     

    Je sors

    Bises

     

  4. Emilie

    Coucou Camille,

    Les tests sont toujours réducteurs même s’ils sont révélateurs de certains potentiels. Franchement 2% seulement de gens qui ont un QI de plus de 125 mais ça fait peur !

    Heureusement que l’intelligence ne se résume pas au QI  et qu’il n’existe pas qu’une seule manière d’aborder l’abstraction. Je connais une maman qui a deux enfants dont l’un a du s’orienter direct vers un métier manuel dans lequel il s’épanouit alors que l’autre est surdoué de chez surdoué. J’entends par là une petite fille qui a du sauter deux classes et qui souffrait tellement de sa différence qu’elle a du être prise en charge psychologiquement même avec son énorme QI (130 c’est de la petite bière à côté). Comment peut-on occuper une enfant de 6 ans qui regarde les débats de l’assemblée nationale le mercredi après-midi et qui s’ennuie avec tous ceux de son âge ? Nourrir intellectuellement un cerveau pareil c’est un vrai défi ! Imagines un peu le défi que tu représentes pour tes guides …

    1. Spiritual Flower

      Coucou Emilie,
      Oui, je n’avais pas vu ça comme ça.
      En même temps, je ne suis pas exigeante dans l’astral… *sifflote*
      Je veux juste tout faire comme je veux et quand je l’aurai décidé et de la manière dont je l’aurai décidé.
      Tu vois, je ne suis pas compliquée !
      Faire des bisous, manger des bonbons, que mes guides rappliquent au quart de tour quand je gueule, et que le bidule qui sort de mains fonctionne sur commande sans avoir besoin de mode d’emploi, le strict minimum syndical. Tu vois, je ne demande pas de voir dieu hein !

      Je sors !
      Bises

  5. Isa

    Coucou Camille

    j’ai ri en lisant vos réponses. Alexandre j’ai adore le livre de Maud Kristen , il m’a beaucoup apporté il y a quelques années.

    Le QI mesure essentiellement l’intelligence logicomathématique et émotionnelle, il en existe au moins 8 autres d’après Howard Gardner ( intelligences multiples) et il a oublié l’intelligence spirituelle !

    Des fois j’aimerais bien aussi me sentir moins zèbre mais finalement on est tous uniques et c’est ce qui fait notre beauté non?

    Ca nous apprend le respect et la tolérance et nous oblige à sortir de notre zone de confort . Et du coup sur notre route on fait plein de belles rencontres ( je parle pour moi LOL car Camille des fois c’est un peu hard je te le concède) m’enfin ça nous fait évoluer 😉

    Pour finir, si le chameau se fait conduire par la souris , il finit par avoir peur des flaques d’eau ( conte soufi)

    bises

  6. Cel

    Coucou,

    Ton article résonne fort. Il me rappelle des souvenirs. J’étais tombée par hasard, il y a 2 ans sur une émission de France Inter qui parlait de Douance et de ces adultes “surdoués”. Parce qu’on parle beaucoup des enfants, au jour d’aujourd’hui qu’on sait l’admettre et l’identifier. Mais que sont devenus tous ces adultes qui étaient enfants surdoués (dans une forme ou une autre d’intelligence) et qui n’ont jamais été détectés plus jeunes parce qu’on connaissait mal ce concept ?

    J’ai lu le livre de la chercheuse et cela m’avait frappé de plein fouet. Ah, enfin une case dans laquelle j’entrais ! Cela m’avait tellement soulagée et m’expliquait tellement de choses sur mon inadéquation dans la société, dans le monde du travail sur certains aspects… Sur mon fonctionnement.

    La chercheuse y citait aussi les livres et association sur les zèbres. Je me souviens être allée sur les sites, avoir fait le test de QI. Mon résultat était bof, 118 je crois, mais il donnait l’avertissement que la fatigue et la dépression nerveuse pouvait altérer les résultats.. Et j’étais en pleine crise de harcèlement moral au boulot… Je m’étais dit qu’alors, quand je pourrais, je ferais le test en vrai. Je m’étais renseignée aussi pour m’inscrire. Puis les choses se sont précipitées, j’ai quitté la métropole pour la réunion… Et l’idée est tombée à l’eau…

    Il n’y a que récemment que je suis retombée sur un bouquin que j’avais commandé sur le sujet. Et la l’enjeu qui se joue pour moi c’est : ok, je vois une case qui colle à peu près sur certains points (mais qui est réductrice), comment je fais pour mettre cette connaissance en pratique, l’intégrait de façon à améliorer ma vie ? Et surtout ma vie professionnel ?

    En tout cas, l’idée d’un test incluant l’intelligence “médiumnique” me rendrait curieuse lol.

    Bises

     

     

    1. Spiritual Flower

      Coucou Cel,
      Ah ouais, presque comme moi, moi aussi j’étais tombé dans ces eaux-là. A 115. Mais ça manque de diversité dans l’émotionnelle je trouve.
      Un test dans l’intelligence médiumnique, ouais, j’aime bien aussi l’idée, mais ce serait fou à mettre en place sachant qu’on est tous médiumn’unique.

      Oh le jeu de mot pourri.
      Je sors

      Bises !

  7. Cel

    Mdr ! C’est exactement la réflexion que je m’étais faite également ! ” Mais putain, comment on pourrait faire un tel test, sachant que chacun a une façon unique de percevoir les énergies et tout le toutim ?”  La galère, lol !

    Et en plus, pour réellement tester, il faudrait être capable de faire identifier les énergies aux personnes, donc leur en soumettre de différents types, etc… Ahaha, il y a qu’à créer un jeu dans l’astral quoi !

    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × un =