La volonté d’une âme soeur

7093e063d687ea512f6815e425e76c80

Quelque chose me forca la sortie du lit et de ma chambre. Je lévitai jusqu’à mon salon et regarda ce qui m’attirait autant dehors.

Hum… dimension astrale proche de la dimension terrestre… Très proche. Trop même. Qui cherche à m’atteindre ?

Quelqu’un pénétrait mes énergies et cherchait à m’atteindre depuis le monde terrestre. Un incarné cherchait à prendre contact avec moi et tenait fortement à me retrouver, jusqu’à vouloir venir frapper à ma porte.

– Qui oserait un truc pareil ?… Franchement, le mec, il sait que je suis médium et que je le vois arriver gros comme une maison avec ses intentions ?… Et qui…. Oh… cette voix…! Je reconnais cette voix… C’est toi…. (mon autre âme soeur) Pour que tes énergies arrivent jusque là … T’as déjà bien entamé le processus, on dirait…

Il voulait me voir, alors il avait fait le chemin jusqu’à chez moi avant de se faire arrêter par ses proches devant mon immeuble.

Personne n’avait réalisé que je les voyais depuis mon appartement et que je constatais la scène, en tentant tant bien que mal de gérer mon bouleversement intérieur. Il aurait fait ça, il y a encore pas longtemps, j’aurai dit oui à tout sans même sourciller. Mais là… Ma situation était devenue très délicate.

– Oh mon dieu, pourquoi tu me fais ça…  pourquoi…. J’avais dit Gabriel que je voulais que tu te rendormes… Pourquoi tu trouves la force seulement maintenant de te battre pour notre amour ?

En apposant ma main sur la vitre, je l’effleurais comme si ma main retombait sur son visage, ce même geste que j’avais fait tant de fois auparavant. Je soupirais, un brin mélancolique et bouleversée par sa venue soudaine. Pour que je le sente arriver dans l’astral, c’était que physiquement, l’intention avait commencé à prendre forme dans la vie. Tout marchait de paire. Je me mordis les lèvres. Il n’était vraiment pas loin de craquer.

Il criait les mots que j’avais vécu pendant tellement d’années. Il avait vécu en silence et dans l’incompréhension la plus totale. Ce que moi j’avais osé assumer, lui l’avait étouffé. Mais aujourd’hui, il n’y arrivait plus. Il ne le voulait plus. Il voulait tout tenter car il venait enfin d’accepter notre lien d’âme soeur.

– “Vous ne comprenez pas”, dit-il en s’agitant pour qu’on le laisse passer, “Je la vois partout, je rêve tout le temps d’elle, Vous ne savez pas c’que ça fait… même avec une autre, j’ai vraiment essayé, mais elle était là… Tout le temps là…Quoi que je fasse, elle apparait quelque part…  Ca ne peut être qu’elle… Je dois la voir, il faut que je lui parle”

– Mon p’tit chat…, repondis-je en murmurant derrière la vitre. Tu le fais déjà… Tes émotions sont tellement fortes que tu m’atteins dans l’astral, mais tu n’as même pas conscience de ça…

– “Arrête ! N’y va pas … C’est de la folie”, s’exclamèrent-ils tous.
– Ah, vous… Je vois vos têtes, les mêmes que la fois dernière… Je vois vos jugements et votre regard biaisé sur notre lien.. même à l’époque, vous lui avait fait la même, hein… Comme si c’était lui la victime et moi la coupable… Que tout était de ma faute, que seul lui avait souffert. Ils croient encore qu’il n’y a que lui qui risque de souffrir en venant me parler.

– “Calme toi, laisse tomber tout ça, oublie la !” Enchainèrent-ils en le retenant physiquement. “C’est du passé tout ça. Lâche l’affaire avec elle ! Elle va te faire souffrir encore. Tu vas en baver encore…”

– Pourquoi faut-il qu’ils aient toujours des idiots qui t’empêchent de suivre ton coeur parce qu’ils croient savoir ce qui est bon pour toi ? Je n’ai jamais compris ça…  Je suis désolée pour toi que tu n’aies même pas des proches qui encouragent ta démarche. mais pour le coup, si ça m’arrangerait si tu les écoutais. Être entre deux âmes soeurs… C’est inimaginable pour moi. 

– “Je veux juste, ne serait-ce que lui parler… Juste lui parler !… Je dois la revoir, et lui parler au moins… Il faut que je la vois !”

– “Allez, allez, ça va aller, viens, viens avec nous”, firent-ils en tentant de le calmer avant de le trainer à moitié malgré lui.

Je comprenais sa détresse émotionnelle, son désespoir et sa volonté puissante. Je ressentais ses émotions et son amour qu’il avait gardé précieusement en lui toutes ces années. Tout était là. Et ça réveillait le mien. Ca réveillait mes souvenirs et mes espoirs, mes milliers de rêves et d’attentes inespérées, d’amour impossible et de distance insupportable. Le vide atroce, et le rêve qu’il souhaite enfin réaliser… Ce p’tit con qui se réveille seulement maintenant. Au pire moment. Il n’aurait pas pu se réveiller avant ? …

– L’ange avait raison, dis-je en me retournant en direction de la porte d’entrée, Je ne saurai pas qui choisir s’il apparaissait dans ma vie… Tu avais raison. Je ne sais pas quoi faire… Je ne sais pas qui choisir. C’est atroce… Comment je vais faire quand je vais le voir en face ? Je vais vouloir lui ouvrir ma porte, bien que sûr que j’accepterai de lui parler. Pitié qu’il arrive après flammette… pitié, comme ça, je n’aurai pas à choisir… Mais là… il n’attendra pas sûrement pas autant… Il est dans le même état que moi j’étais à l’époque… Et quand tu as atteint cette reconnaissance du lien, en général, tu ne t’arrêtes pas à “tu es fou, laisse-tomber.” Tu as trop soif de l’autre, comme si la personne était la dernière pièce manquante à ton puzzle. Pour l’avoir vécu, je le reconnais que trop bien.  Maintenant, je prie simplement pour qu’il n’ait pas assez de force pour concrétiser sa volonté. Pas parce que je ne l’aime pas. Pas parce que je le déteste. Parce que le voir comme ça, me fait rappeler son odeur, ses mains sur ma peau, le goût de ses lèvres et son rire. Oh mon dieu, je viens de me rappeler que je n’avais jamais autant ri de toute ma vie que lorsque j’étais avec lui. Pourquoi je me rappelle de ça… pitié…

Les gens qui ne vivent pas le lien des âmes soeurs ne peuvent pas comprendre. Ne pas être ensemble. Le déchirement que ça fait. Le traumatisme que c’est pour s’en remettre. Et franchement, je commençais même à être fière de moi cette année. Franchement je ne rêvais plus du tout de lui. Alors lorsqu’il réapparut avec une annonce, je me disais que je devais débloquer, une connerie de médium à la con qui se trompe. Puis vint une confirmation avec un ange qui s’en mêle, et là, une concrétisation dans l’astral ?…  Et quoi ? je vais devoir faire la meuf surprise ? Ah ce rythme là, il ferait mieux de m’envoyer un sms ou de me contacter sur messenger, ce sera plus simple et moins torturé parce que bon, l’effet de surprise… Ce n’est plus comme si je pouvais faire la meuf choquée et surprise en le voyant frapper à ma porte.
Bien sûr que je suis à moitié en colère. Vous savez le nombre d’années qu’il m’a fallu pour que j’arrête d’être littéralement hantée ? Rien que de me rappeler mon calvaire, j’en ai les larmes aux yeux. Ca me redonne envie de chialer. J’ai eu des milliers de rêves, à me réveiller et à en chialer comme une femme torturée vive. J’en étais arrivée à un point où je ne voulais plus rêver. Je maudissais mes rêves, je le maudissais lui. Je le maudissais et je l’aimais à tel point que c’était une torture de le revoir toutes les nuits. Cétait tous les jours. Toutes les putains de nuits. Pendant longtemps, très longtemps. Et puis, je me suis arrachée, j’ai appris à tout essayer, puis à faire le deuil et à regarder ailleurs. Et plus tard, seulement quelques années plus tard, j’ai découvert une nouvelle présence dans l’astral qui venait pour moi. Mais je ne suis pas dans le déni de ce qu’il est pour moi. Bien sûr que je reconnais encore notre amour et ce lien qui nous unit. Je suis même parfaitement lucide. Mais, j’ai appris à regarder ailleurs et à trouver un autre lien qui me corresponde. Aujourd’hui comment faire ? Ce n’est pas comme si je pouvais entretenir deux liens à la fois. Voilà pourquoi j’aurai voulu qu’il se rendorme.
Je comprends pourquoi il vit un calvaire. Il vit ce que moi j’ai vécu. Ironique, la vie. Un jour, le karma. Je pense qu’il comprend maintenant ma détresse et mon désespoir, mon envie physique et psychique d’être en sa présence, difficile à contrôler tant l’appel intérieur résonne sans cesse. Un appel plus fort que toi. Un lien qui demande à être vécu et pour lequel tu as envie de te battre et de te donner les moyens.
Vie de médium de merde. Si je n’avais pas été sensibles aux énergies, je n’aurais pas eu besoin de savoir qu’il revenait vers moi… Mais en même temps, je n’aurais pas pu découvrir qu’il y avait aussi Flammette…Hum… le choix est rude. Vie de merde, ou pas vie de merde ?… Entre les deux, mon coeur balance. Vie de merde mais seulement quand ça m’arrange. Voilà.
C’est nul, les anges ont toujours raison. J’aimerai que l’ange se trompe. Oh ! Bah oui ! Voilà !! Il se trompe !!  Il ne s’est pas réveillé, et il ne va pas venir me voir ! Je vais faire celle qui ne voit rien, et celle qui n’entend rien. Je vais marcher dans la rue avec mes œillères et faire en sorte d’être bien dans ma bulle. Ma belle et jolie bulle et je vais me repencher sur mon calendrier et me rappeler quand chouchou a dit qu’il arriverait dans ma vie.
Camille, reste focus… imperturbable. Il n’est pas là. Il n’est pas là. En fait, aucun des deux n’est là de toute manière… Je ne vois même pas pourquoi je m’enflamme. Les deux me prennent pour une conne. Alors en fait, non. Voilà. Je vais vivre mon présent sans eux. Vu que de toutes manières, ils ne sont pas là.

 

Je savais que je n’allais pas tarder à me réveiller, alors il fallait que je fasse vite. En plus, il avait réussi quand même à m’atteindre depuis l’astral et je respectais ça. Il fallait de la force et du courage pour oser le faire. Même après tout ce temps. Je pris l’ascenseur pour aller à sa rencontre. On n’aura qu’à discuter, et je lui ouvrirai ma porte.

Le temps que j’arrive en bas, il était déjà parti. Mais une autre personne se modula en lui à une vitesse vertigineuse comme s’il pensait que je n’avais pas grillé qu’un truc n’était pas net. Je fronçai les yeux, et le suivis intriguée lorsqu’il proposa de l’accompagner à déjeuner.  Pourquoi agissait-il de la sorte ? Pourquoi avait-il pris son corps ? Qu’attendait-il comme réaction de ma part ? Je me demandai bien où cela allait mener, alors j’acceptais. Non sans appréhension.

– Bon… T’es qui toi ? lui demandai-je enfin au moment de passer commande, lui assis en face de moi.

– “Bah, c’est moi, qu’est-ce que tu veux dire ?”

Mes yeux s’étrécirent.

– Te fous pas de ma gueule, j’ai horreur de ça. Tu n’es pas lui, Tu as pris son physique, c’est tout. Tes énergies, ce n’est pas toi. Tu es différent. Au moment où il est parti, tu as pris son physique, n’est-ce pas? Je savais bien que j’avais tiqué en te voyant de dos puis te retourner.  Pourquoi tu utilises son image pour m’atteindre ?

– “Je ne vois pas de quoi tu parles….”

Mon sang ne fit qu’un tour. A la vitesse de l’éclair, je bondis sur lui et l’assénai de violents coups de poings au visage.

– Connard !! hurlai-je sous la rafle.

En encaissant mon poids, il valingua vers l’arrière et je me retrouvai à califourchon sur lui. Tous les autres s’écartèrent face au lâché de furie sortie de nulle part.

Tout mon calvaire que j’avais vécu à croiser son image dans les rêves avec mes guides qui essayaient de me faire comprendre des choses pendant des années, remontait d’un coup à la surface. Plus jamais je ne revivrai la même chose. Plus jamais.

– Tu vas arrêter de me prendre pour une conne, oui ??? !!! (paf * paf * paf*) Tes énergies sont différentes !! Tu n’es pas lui, j’te dis ! (*Paf paf*) Tu n’as pas son essence !! … (paf  paf*)

– “nn…nn.. nnn. .. Hemff !!”

– Reprends ton corps et enlève-moi ton masque immédiatement !! Je t’interdis de me manipuler en l’utilisant lui, en utilisant son image, je t’interdis !! Seuls les deux là, non ! Vous allez les respecter et vous allez arrêter de me faire tourner en bourrique !  Rends moi immédiatement son corps !! (*Paf paf paf paf paf*)

– “Gnnh…  !”

Il se métamorpha douloureusement sous une nouvelle ruée de coups et un homme différent apparut tant bien que mal. Plus vieux, plus trapu et typée du sud. Je repris une grande bouffée d’air en voyant l’ordre exécuté, puis l’avertis amèrement, ce qui sonna naturellement l’arrêt des hostilités.

– Alors…on ne voit toujours pas de quoi je parle ?… Connard. Ne fais plus jamais ça. Ne cherche plus jamais à me manipuler comme ça. Je ne suis pas ton jouet. Je ne suis pas votre joujou.

Je me réveillai à cran. Très à cran. Mais en toute franchise, la rafle m’avait fait un bien fou. Je n’avais jamais mis autant de droites à quelqu’un de toute ma vie… même pendant les entrainements.

– C’est fou comme ça défoule ce truc… Je comprends les mecs qui font de la boxe… ! Bon mais… au fait.. si jamais il tombe sur ce post et qu’il lit tout ça… je fais quoi moi ?…. Non parce que bon… Et puis flûte. Merde. Rien à cirer. Après tout, je suis médium. S’il voudra me reparler, il sera bien obligé de faire avec… Mais le pire, c’est que je sais déjà que cela ne serait pas un problème et qu’il accepterait. Je le sais. Parce qu’un ange me l’avait déjà dit le concernant. Il y a longtemps. Quand je ruminais en refaisant le monde avec des si et si et si. Rahlala… *soupire*

Que m’avait dit Lauviah un jour assis sur un banc à mes côtés ?… Ah oui… “L’avenir arrive toujours. Tout finit toujours par arriver.”

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

4 Comments

  1. bonjourcamille,

    je comprends ta souffrance;j ai vecu la meme il y a quelques annees ,a tel point que j ai demande a mes guides que ce lien karmique ne soit plus aussi fort presque coupe avec cette femme.. Actuellement je pense pratiquement plus a elle mais c vrai que si elle me rendait visite je ne saurais pas comment reagir.Surtout, apres que nous ayons rompu tout contact apres une affreuse dispute. Bref, actuellement, je fais comme toi : je me preoccupe du present, de mes chattes lilith et chipie. Je penseque tout a une raison et que cela est mieux ainsi bises

    1. Spiritual Flower

      Bonsoir Alexandre

      Merci pour ton mot. On est bien dans le présent. D’ailleurs, je rentre seulement maintenant de mon cours de peinture. J’ai ma soupe qui m’attend.

      Bises

       

       

    1. Spiritual Flower

      Coucou Fleur,
      Oui, je continue toujours mes cours aux beaux arts. Je les adore. Je ne pourrai plus m’en passer. Le prof m’a tellement bien cerné qu’il me permet de me libérer et d exprimer ce monde de l’au delà qu il y a en moi.
      D’ailleurs on a une journée d’exposition le mois prochain où l’atelier mettra en vernissage les toiles des élèves concernant le thème Tout doit Disparaitre. Je posterai ma toile ici quand je l’aurai fini ! Je traine un peu la toile mais on s’en fiche car l essentiel est que j aime ce que je fais.

      Bises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × un =