Les rêves et les petits détails

3ab72134e94de0f47b406f8b9bc837bf

Au milieu de tous mes rêves mouvementés, de rencontres et de mélasse, il y a les mignons. Ces petits rêves qui sont là, vite fait bien fait, juste pour m’envoyer un petit message pratique.

Oui, être conscient d’être en train de rêver peut parfois nous aider sur des petites choses, des tout petits détails qui vont nous rendre la vie un tantinet meilleure.

Comme le moment où je rêve que je suis à poil sous mon lit et que je mets ma doudoune en disant “j’ai froid, il y a un courant d’air”.

Oui, dans ces moments-là, je me dis que je dois faire quelque chose. Je ne peux pas me laisser geler de froid et me gâcher ma nuit et ma grasse matinée avec. Non. Ma qualité de sommeil compte bien trop pour moi.

Je me force alors à rouvrir mollement un œil, le minimum syndical fonctionnel histoire de repartir lucide si possible, et je me réinstalle bien confortablement en retirant ma grosse couette jusqu’au ras du nez.

Oui, j’avais bel et bien froid. Alors ce petit rêve tombait à pic pour me prévenir. Ca a du bon de savoir provoquer le réveil et de décider quand retourner au lit. C’est très utile dans ces petits moments là.

Voilà, les petits rêves, c’est cela.

Ce n’est pas forcément des grands messages sur la connaissance du monde et ses secrets mystiques, c’est aussi, des messages sur des petits détails qui informent sur la vie et notre confort, sur nos ressentis et notre bien-être en temps réel.

Parfois, c’est compliqué pour décrypter, mais je crois que le coup de ma doudoune rose avec moi qui grelottait fut simple pour mon mental qui le décrypta en mode binaire. Mettre sa doudoune dans son lit = se les cailler, tout court.

Les rêves ne servent pas à nous perdre dans leurs codifications, mais plus à nous aiguiller doucement sur un état d’être.

Et le monde est fait de petites choses qui ont aussi leur importance. Le tout est de savoir aussi les regarder pour ne pas les négliger.

Notre confort et notre quotidien n’est qu’un ensemble de détails, certains plus pesant que d’autres, mais notre vie est un enchevêtrement de petites choses. Et c’est en se préoccupant de toutes ces petites choses, que notre vie peut prendre une autre teinte.

Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt + cinq =