Les trois esprits vengeurs

3479378714135fd7b4262b6bffb28ab0

 

A l’intérieur d’une maison, une femme vint me voir et se planta là, à porté de bras. J’avais à peine perçu la nature de cette entité que mes humeurs vascillèrent. Un seul clan m’oripillait à ce point.

– Y a toujours quelque chose avec vous les Fées, que je lui balançai sans état d’âme, je ne suis jamais tranquille. Tu sais qu’à chaque fois que je vous vois, j’ai envie de vous défoncer tellement que vous m’énervez ?…

– “… Camille, aujourd’hui, c’est ton jour… ! C’est pour ça que je viens te voir. Je viens pour toi ! Pour te souhaiter ton anniversaire ! Aujourd’hui, tu fêtes tes 150 ans ! C’est un beau jour !”

– Euh… ?Je croyais que j’étais une vieille âme… Et je n’ai que 150 ans ?… je ne comprends pas… nan mais 150 ans… et mes “plus de 1000 prénoms”… ?

Elle s’affola un peu.

– “ah … euh ! En effet, nous devons évoquer ce sujet ensemble. Je dois t’expliquer mais pas maintenant, je reviendrai te voir spécialement pour ça la fois prochaine. Pour l’instant, nous avons autre chose à voir ensemble.”

Elle fit apparaitre ma première âme sœur dans une scène de retrouvaille, cet homme que j’avais tant aimé et dont j’étais tombée amoureuse plus jeune. Il ne s’était éveillé que récemment, ce qui avait fait ressortir mes vieilles passions oubliées.

Ce beau garçon vint frapper chez moi. Je lui ouvris tout en sachant que la fée restait toujours à mes côtés. C’etait elle qui créait le paysage pour me mettre en situation. Mes émotions ressortirent et je plongeais dans ses bras. C’était plus fort que moi.

“Tu l’aimes encore”, me dit la fée.

– Oui, répondis-je émue et toute troublée.

– “Mais il ne viendra pas te voir. Il a choisi de ne pas venir. Tu comprends ? Tu ne le verras plus.”

– HmHum… Je sais… J’avais compris…. Et puis… de toute manière, je suis avec [X], il vient pour moi…

Le décor s’évapora doucement tandis qu’elle m’invita à la suivre et à rejoindre ses con-soeurs. Chaque reine, avait un binôme qui allait de paire avec ses responsabilités. L’assistant n’avait pas la puissance énergétique de la reine attitrée à un domaine particulier mais il restait compétent dans l’aide apportée, aussi bien sur la prise en charge des tâches ingrates que sur un petit appui énergétique.  Cela dit, je trouvais que les concernant, la différence de niveau me troubla quelque peu tant elle était notable. Pour moi, j’avais la sensation que l’assistant pouvait succomber à un n’importe quel petit coup de vent.

– Et moi ? J’appartiens à quel clan ? demandai-je à la fée.

Elle fit apparaitre un certain nombre de portes aux différentes essences féériques, et les fit défiler autour de moi. Celles qui n’étaient pas pour moi étaient titrées mais la porte fermée. Quant aux deux qui me concernaient, elles furent mises en évidence.

Chaque porte avait comme titre son essence ainsi que l’ampleur de son domaine d’action,  les sections clairement annotées par des tirets juste en dessous. Il y en avait au moins 8 par porte, 8 domaines précis et vastes à la fois.

– Toi… sur la sorcellerie (qui incluait toute une série de différente magies, comme la magie rituelique, druidique, la guérison, ect) mais là où ta magie prend un sens, c’est pour tout ce qui concerne la magie sombre (dont l’exorcisme, le spiritisme et toutes ces merdes là que je détestais dans ma vie terrienne) Tu es spécialisée dans les arts sombres.

– Et merde… Voilà pourquoi je me paie tous les trucs que je déteste. Parce que ça fait partie des supers compétences énergétiques… Fais chier… Moi qui voulais ne rien avoir affaire à ces énergies, je suis en fait en plein dedans !

Pendant toutes ces années, j’avais voulu croire que je pouvais faire autre chose que visiter des mondes de merde, mais en voyant la liste de spécificités allouées à la porte, tout prenait un sens. Avoir des compétences dans ces domaines était un réel atout pour les entités. Voilà aussi pourquoi j’étais sollicitée, parce que j’étais capable de traiter et faire face à des magies sombres, ce qui en soi, pouvait enlever une épine du pied à pas mal d’entités, d’âmes ou de clans entiers… En outre, je comprenais mieux pourquoi il m’arrivait de voir ma main de sorcière noire et sombre durant mes manipulations énergétiques. Par la même occasion, je comprenais mieux d’où venait mon caractère de chiotte. C’est le sombre qui détienait sur moi. (*sifflote* l’excuse pourrie…)

Tandis que les portes disparurent, ces amies nous rejoignirent. Au total, autour de moi, se trouvaient 3 clans affilés à des Familles toutes issues de la Nature élémentale. 3 duos de binômes. Où étaient les autres membres de leur clan ?… C’était un mystère. Comment les reines pouvaient-elles se déplacer avec seulement un assistant qui n’était pas dans la capacité énergétique de les défendre de quoi que ce soit ? Alors que j’allais creuser la question et chercher à comprendre ma relation à ces clans qui clairement ne faisait pas partie de mes attributs, soudainement, l’un des clans se fit attaquer. L’une des reines se retrouva d’un coup prise à partie dans une chasse à l’homme. Elle était la cible de 3 esprits vengeurs qui se ruèrent sur elle comme si sa dernière heure était arrivée. Tout le monde paniqua tandis que j’assistais à la scène improbable.

J’avais déjà vu des attaques sous mon nez. Mais pas alors que j’étais en plein chez les fées, avec des fées. Et des reines de surcroit. L’attaque arriva avec un tel raz-de-marée que même moi, cela me fit lever le sourcil de surprise. Je m’attendais à tout, sauf à me retrouver à assister à telle déferlante de magie sombre sans aucune raison apparente.

Seulement, les esprits vengeurs n’agissaient pas gratuitement. C’était sur commande, sur ordre. Encore un, je me disais que bon… étonnant, mais bon… Mais là, TROIS ?! Qui avait bien pu avoir, non seulement l’énergie pour contracter avec 3 esprits vengeurs d’un coup, mais en plus, avoir le culot de le faire contre une reine ?!

Il ne fit aucun doute. Celui qui avait ça méritait une grosse fessée. Un très grosse fessée. Envoyer ce genre de magie était de la méchanceté pure et dure. C’était moche. Même moi, je ne souhaitais pas ça à mon pire ennemi sur terre.

Les esprits vengeurs étaient comme des furies hurlantes, sauf que leur puissance atteignait un niveau démoniaque. Ils ciblaient leur proie et ne la lâchaient plus jusqu’à ce qu’elle ne meure. Ils la faisaient sombrer dans une déchéance, une perdition, et puis ils l’achevaient dans une jouissance absolue. Ils vivaient pour ça. Ils se nourrissaient de l’accomplissement du courroux qu’ils s’octroyaient le droit d’offrir de part la nature de leur pacte. C’était la raison même de leur présence. Assurer l’exécution de la tâche, et il n’y avait qu’un seul moyen pour les arrêter : les dominer et les dissoudre.

Prise de panique et n’étant pas apte à gérer un tel afflux de sombre, la reine fut prise au piège et kidnappée en quelques secondes. Son assistant fut éjecté sur le bas côté sous un violent coup de vent sombre, exactement comme je m’en étais doutée en sondant son niveau astral.

Entendre la panique chez les Fées ne me plaisait pas, mais alors, pas du tout. Elles avaient beau me faire sacrément chier, on ne venait pas créer la zizanie sous mon nez.

L’absence d’une reine n’était pas bon pour l’équilibre du clan entier. C’était dangereux et cela signifiait l’arrivée de conflits internes pour le pouvoir au sein même de celui-ci. La reine était le pilier et l’équilibre des forces. C’était la voix et l’harmonie d’un ensemble. L’assistant se releva difficilement et ne perdit pas une seconde pour me solliciter.

– “Fais quelque chose!… Nous, on ne peut pas gérer ça !!  On n’y arrive pas ! me cria-t-il désespéré. Là, c’est trop, c’est beaucoup trop, déjà un c’était compliqué, mais trois, on est submergé ! On ne s’en sort pas et on ne sait plus quoi faire pour s’en débarrasser !” 

*soupire*

– … Ouais, c’est bon, c’est bon ! Mais qu’est-ce que vous avez fait pour provoquer un tel  retour ?… 3 esprits vengeurs,  3 !… Qu’est-ce qu’elle a fait pour mériter un tel châtiment !?

Je n’avais pas une seconde à perdre. La prise en charge n’était pas si tôt acceptée que je me retrouvai face à la reine acculée de tous les côtés, les esprits la criblant d’attaques sombres saillantes comme des jetés de pics, et elle, la tête retranchée dans le creux des bras.

Mains levées, j’entamais mon arrivée au front. A la seconde où je pris part au combat, tous jetèrent leur dévolu sur moi. Je grinçai sérieusement des dents. Ils étaient bien plus coriaces que ce à quoi j’aurais pensé. Lorsque le premier balaya mon attaque et m’en renvoya une, j’eus moins d’un quart de seconde pour aller taper dans mes réserves. Le combat s’annonçait brutal.

L’esprit souria et se fit pas prier pour se  ruer salement sur moi, accompagné des deux compères.

L’astral n’était pas une zone de combat à la loyale, et encore moins avec des entités sombres.

A la base, je ne comptais pas utiliser autant de force, mais je n’avais pas le choix.

Ces vrais merdes refusaient de crever gentiment et savaient rudement bien combattre.

Une chose était sûre. Ces énergies sombres et merdiques avaient le don de m’énerver. Rien que l’idée de devoir m’assombrir pour les combattre m’hérissait fortement le poil.

Je n’allais pas pouvoir faire trainer en longueur, mais je ne voulais pas non plus trop vider mes ressources. J’avais beau rajouter progressivement, de plus en plus de puissance, à un moment, pour gérer les trois, j’allais devoir passer à un “ravalement” de façade complet et d’une traite.

Ces entités-là, c’était pire que des cafards  récalcitrants. En fait, c’était un mélange de forces démoniaques qui s’accrochent à toi et qui ne lâche rien tant qu’il estime que sa roie n’a pas assez souffert, psychologiquement et/ou physiquement.

Peut être que si les gens voyaient ce que je voyais à cet instant, ils auraient moins envie de se venger. Ou peut être que justement, ce serait l’inverse, et que l’égo serait rassuré de savoir que des entités se chargeraient d’abattre l’épée damoclès quand l’heure sonnerait. Peut-être. Je me disais que si dans ce monde les gens se rendaient compte combien leurs intentions s’animaient de forces incroyables dans l’astral, peut être réfléchiraient-ils à deux fois avant de se lancer dans ce genre de pratique. On finit toujours par récolter ce que l’on sème…

C’est dommage presque que je n’avais affaire qu’aux entités déléguées. Je lui aurai bien botter le cul pour balancer des merdes pareilles. Ca lui aurait refroidit les idées à ce petit malin ingrat qui se cachait derrière ses contractuels. Oui, heureusement qu’il n’était pas en face de moi celui là.

En combattant, je réalisais à quel point il était important de maitriser un minimum ses énergies égotiques. La vengeance et les entités qui travaillent en ce sens ne sont vraiment pas mignons et doux. On pourrait en faire des vrais films d’horreur. Tout y est fait pour apporter souffrance et déchéance à l’âme.

Non, décidemment, je râlais certes, mais je ne ferai pas de pacte de ce genre, c’était certain. La situation à laquelle j’assistais ne rentraient pas dans mes valeurs, quand bien même j’avais un égo fort et que je pestais souvent, je ne souhaitais pas entretenir de pareils liens et reliances énergétiques. Et en toute honnêteté, je plaingnais celles qui le faisaient.

Les gens pensent maitriser les forces en action, mais ce n’est absolument pas le cas. Ces furies prennent ce qui les intéressent et comme ça les intéressent. Cela a beau être des exécutantes, cela reste des démons de niveau inférieur. On ne joue pas avec ce genre d’entités. Alors pour ma part, passez votre chemin. La vengeance n’est pas belle à voir, sur tous les plans, en plus de vous coûter cher.

Dans ces moments-là, en plein attaque sombre, je me rappelais pourquoi j’étais une sorcière. Cela ne m’empêchait pas de râler tout en faisant avec mes mains, son ballet habituel de jetés de forces.

Forcément qu’elles me demandent un coup de main vu que ça rentre dans mes compétences, et forcément, ça tombe sur des trucs sombres, bah oui, forcément vu que mon truc à moi, c’est ces trucs de merde ! (*esquive, attaque*)  Bah oui, …. bah oui…. évidemment, évidemment… on m’appelle pas pour des trucs sympas, non !  (*esquive, attaque*) Mais bon, à ce qu’il parait, vu que je suis douée, faut bien que ça serve à quelque chose !… (*leurs attaques montent d’un cran en puissance*) Et eux là, ils me commencent sérieusement à me faire chier… et ils commencent à me coûter chers !… Mer-de, je vais les crever, putain !! 

Sur une intention bien posée et canalisée, je fis appel à une masse plus importantes de flux énergétiques. J’y étais contrainte pour me faire toute la brochette d’un coup. En plein effort de canalisation, je rouvris un oeil dans mon lit.

– …Ah ?…. Euuuh….. Ben….. euh….. bah….  Si vous avez encore besoin de moi, vous savez où m’trouver…

On était en plein milieu de la nuit. Lorsque je me rendormis, le seul truc que j’entendis ensuite fut mon réveil pour aller travailler. Inutile de préciser que j’étais de mauvais poil une bonne partie de la matinée.

– Ces foutues fées… et c’est moi qu’elles appellent pour gérer ces merdes, et quelles merdes en plus !! Je suis crevée !!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *