Maitrise de soi

 

Aujourd’hui, une femme m’a dit que les rêves que je voyais étaient un cadeau du ciel, que j’avais un don.<o:p></o:p>

Je ne crois pas que les dons soient réservés pour des exclusifs, et je ne crois pas que parler à des anges soient réservé à un groupe d’élite. Le seul problème c’est que pour atteindre leurs vibrations, il faut accepter de regarder profondément en soi et de suivre son cœur, tout en faisant un réel travail sur soi pour débroussailler le chemin qu’on a obstrué au fil des années. <o:p></o:p>

Alors on pourrait me dire que certes, je commence à dégager mon chemin pour le rendre un peu plus clair, mais vous aussi qui lisez, vous aussi vous pouvez. <o:p></o:p>

Je vois ce genre de personnes sur internet qui nourrissent la dépendance spirituelle, se faisant passer pour des personnes nécessaires et surtout indispensables de transmetteurs. Ca m’agace franchement car au lieu d’aider les gens à retrouver une forme d’auto responsabilisation et d’indépendance, on nourrit le « viens me voir, j’ai des réponses à t’offrir. »<o:p></o:p>

Les réponses, c’est à chacun de les trouver, car tous dans notre centre, en nous avons nos réponses. Si nos guides peuvent lire en nous comme des livres ouverts en devançant tous nos questionnement et nos pensées, notre cœur lui fait exactement pareil. Il est ouvert à tout, sauf que c’est une intelligence au-delà de tout ce qu’on peut concevoir. C’est l’intelligence de la Création même. <o:p></o:p>

Certes, certaines ont de belles ouvertures, mais chacun a du talent, chacun peut arriver lui aussi à se connaître davantage, à expérimenter davantage avec ses parts de lui-même. Lui aussi peut rencontrer ses guides et parler à son Âme, lui aussi peut apprendre, comprendre, mais surtout, vivre plus en harmonie avec lui-même. <o:p></o:p>

La spiritualité n’existe pas pour croire en un monde meilleur et extraordinaire. La spiritualité existe car elle n’est qu’une avec le monde. L’énergie est la matière. Ceux qui mettent la spiritualité sur un pied d’estrale pour une classe d’élite n’ont pas compris et ont encore beaucoup de chemins à faire. <o:p></o:p>

Je me rappelle lorsque j’allais à la messe à l’église avec ma famille d’accueil aux Etats-Unis. Dieu et les anges étaient perçu comme des choses extraordinaires où les rencontres ne se produisaient qu’avec des élus, ceux que le Ciel avait choisi.
Croyez vous franchement que le Ciel choisit ? Le lien vit à double sens.  Chaque vie a du sens. Il n’y a pas une vie meilleure que d’autres. Il y a tout simplement des vies, et nous faisons parties d’entre elles, chacune de nous.
<o:p></o:p>

La reliance avec la spiritualité, c’est la reliance que vous avez avec vous-même.  Si vous la voyez à l’extérieur de vous alors il y aura toujours cette distance, cette mise à l’écart qui fait qu’elle ne fait pas partie de vous, comme si vous l’excluez de vous.  <o:p></o:p>

Ce n’est pas parce que vous voyez le cœur d’un autre qui bat que le vôtre bat. C’est parce que votre cœur bat lui-même.  C’est cette indépendance là qu’il vous faut retrouver.  Même vous qui lisez, comprenez que vous n’aurez peut-être jamais ce que j’ai, mais peut-être, vous aurez bien des choses que je n’ai pas, que je ne vis pas. Votre individualité est votre richesse, c’est ce qui fait que vous êtes vous-même.  Les guides peuvent offrir des clés, mais c’est vos propres portes qu’il convient d’ouvrir si vous voulez vous épanouir davantage. <o:p></o:p>

Je tombe parfois sur des gens qui m’inspirent et me font rêver. Je me dis parfois que je voudrais être comme eux, et puis finalement, au bout d’un moment, je me rends compte que je me perds dans de belles illusions, à rêver d’une vie qui n’est pas la mienne. Je vis sur les portes des autres, à me nourrir de ce qu’elles créent. <o:p></o:p>

Comment peut-on arriver à être soi-même si on veut être comme un autre ? L’autre a quelque chose, mais et toi ? qu’as-tu toi ? Tu crois que tu n’as rien à offrir, tu crois que tout est vide de sens ? Et pourtant, c’est toi seul qui ne le sait pas, c’est toi seul qui ne le voit pas. <o:p></o:p>

On pense que parce qu’on ne voit pas cela n’existe pas. Mais non, c’est juste que tu as tellement de crasses sur tes lunettes que les souffrances et les roulements de l’égo prennent bien trop de places pour le mental qui s’en délecte. <o:p></o:p>

Celui qui est perdu sans aucun sens, c’est celui qui veut une réponse. Seulement, la réponse est déjà là, elle l’a toujours été, c’est juste qu’il ne la voit pas. <o:p></o:p>

Apprends à nourrir ton âme ce que tu aimes, laisses lui de la place pour s’exprimer et te montrer qu’elle aussi, elle a des domaines pour lesquelles elle est à l’aise et elle s’y sent bien. A force de trop la confiner, elle n’a pas de place pour vivre. <o:p></o:p>

Un peu comme quelqu’un qui a longtemps été enfermé, ouvres-lui la porte pour qu’elle puisse marcher et vivre dans ce monde selon ses conceptions. Les conceptions du mental ne sont pas les siennes.  Elle peut être tout simplement autre chose de prévu que tu ne vois pas, mais elle te montrera, c’est certain. Et tu verras, avec tes lunettes, quelles soient propres ou sales, tu verras, car une fois qu’on lui ouvre la porte, alors c’est elle qui devient guide. <o:p></o:p>

Pourquoi continuer de maitriser les choses qu’on ne voit pas ? Apprenons à se faire confiance. <o:p></o:p>

<o:p> </o:p>

Enregistrer


Source: Vie quotidienne 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit + trois =