Nouvelle vie

Bonjour à tous,

Aujourd’hui est mon dernier jour avant de reprendre les bancs de l’école. Je viens de préparer ma trousse. Vous allez rire, mais j’avais gardé ma trousse du temps de la FAC. Cela m’a fait drôle de la ressortir, de la ranger, de choisir mes stylos, et de réfléchir à comment m’organiser pour ma rentrée. Vais-je fonctionner en fiches, ou sur tablette ?

A dire vrai, je m’inquiète plus par le fait que les journées vont être longues, et que je vais devoir rester assise ou presque. Vais-je arriver à retenir toutes les informations, moi qui ai une mémoire si sélective ? Vais-je faire preuve d’une créativité intelligente et optimale lors des projets ? Et pour mon mémoire, serais-je à la hauteur ? J’espère que oui.

La première fois que mes guides m’ont suggéré l’idée, je ne voyais pas comment j’allais y arriver. Je me disais que pour le coup, mes guides avaient visé trop haut. Quand je fis un appel quelques jours plus tard pour obtenir la vérification, et la confirmation des informations, ce fut pire. La porte se scella dans cette voie.

-“Ce qui est pour toi, est pour toi, ce métier te correspond parfaitement”, m’avait dit le Cavalier de Lumière.
– Mais … euh… bon… je … je pense pas que je vais y arriver, tu vois, pour être bon dans ce domaine, c’est chaud, je commence de zéro, je ne sais rien… j’ai tout à apprendre…
“Pourquoi vouloir te presser ? Tu as deux ou trois vies pour atteindre le sommet de l’excellence, tu y arriveras à ton rythme.”

Je ne savais pas au réveil, si je devais être dépitée de savoir que j’étais bloquée sur terre encore pour plusieurs vies, surtout moi qui comptais me barrer à la fin de celle-ci, ou dépitée par le fait que mes guides aimaient toujours m’encourager dans des objectifs de réalisation toujours très hauts.

Enfin soit. Je n’allais pas lutter contre mes guides, surtout qu’ils se crevaient à m’ouvrir une voie navigable dans la matière. Leur suggestion fut donc accueillie et étudiée en long, en large, et en travers. Si de savoir le métier était la clé, j’avais malgré tout, l’ensemble du puzzle à recoller. Parce que les liens, je ne les voyais pas aux premiers abords. Il m’a fallu replacer tous les liens, et comprendre la suite logique à ma vie, mes choix, et le pourquoi du comment. Comment mes guides avaient pu avoir cette réflexion et ce regard sur ma vie, et ce qui les avaient amené à penser que cette voie était intéressante.

Trouver un métier qui nous correspond, ce n’est pas simplement avoir le nom du métier. C’est comprendre qui on est, comment on en est arrivé là, et qu’est-ce qui nous motive. Quels sont nos aspirations et quels sont nos potentiels dans ce domaine précis. Tant que nous ne comprenons pas notre potentiel, nous ne pouvons pas avancer. Parce que le potentiel créé l’ambition et la réalisation.

Ces derniers mois, toutes les portes se sont ouvertes dans cette voie. L’idée, le dossier, l’école, le financement. Une à une, les barrières ont été franchies. On a beau avoir une idée suggérée, le dossier ne se fait pas tout seul. On peut être accompagnée par ses guides, ce n’est pas pour autant que eux vont agir à notre place. Oui, ils ont ouverts des portes, mais c’est moi qui choisis de les franchir.

Et demain, c’est la porte de l’école que je franchis.

Ce qui est drôle, c’est qu’en début d’année, vous m’auriez dit que je serais à l’école avant la fin de l’année, je ne vous aurais pas cru. C’est drôle comment la vie peut évoluer à partir d’une idée.

Je vous souhaite de donner de l’espace en vous, pour vivre vos idées. Parce que personne d’autre ne le fera à votre place, alors osez rêver, et osez croire en vous.

Si vous n’essayez pas de créer, vous ne saurez jamais de quoi vous êtes réellement capables.

Bonne soirée à vous

8 Comments

  1. Charline

    Bonjour Camille,
    J’ai fait quelque chose (de négatif) envers des gens que j’aime de tout mon coeur, je suis presque allée jusqu’à la diffamation. Je refais des cauchemars. Je suis en pleine période de transition. Maintenant je n’entends même plus mon ego s’exprimer. Seulement de la douleur, de la tristesse, voire même au-delà. Je suis dans un état dans lequel je n’ai jamais été. Dans un entre-deux impossible. Je fais de mon mieux pour rebondir et avancer. Je crois que c’est la plus grande leçon de ma vie. D’ailleurs, j’ai un besoin de dormir énorme ces temps-ci. J’ai dormi toute la matinée.

    Je suis vraiment heureuse pour toi. Tu es sur la bonne voie et tu sembles rayonner sur ce nouveau chemin. Je t’encourage ! Autant finir sur du positif, j’en suis sûre que tu le mérites !

    Belle journée !

    Bises.

    1. Spiritual Flower

      Bonjour Charlie,

      Un jour, j’ai dit des vilaines choses moi aussi, et pensé des choses cruelles.

      Puis Elemiah est venu me voir. Il m’ai aidé a extraire des larmes de regrets, car il m’a dit que l’energie contenue dans ces larmes était la premiere étape de la guérison dans le mal que j’avais fait.

      Admettre son erreur, regretter est la premiere etape, ensuite il faut vouloir guérir ce que l’on a crée et se laisser le temps d’apprendre de nos erreurs.

      L’ego c est ce que tu ressens, la tristesse, la colère et toutes ces émotions sombres dont il se nourrit.

      Nous avons nos imperfections, mais ce qu’il y a de beau dans tout cela, c’est qu’il y a toujours une porte ouverte pour la guérison.

      Bises

  2. Xavier

    Woaw je viens de tomber sur toi et j’ai passé la soirée à lire plein de truk super génial qui m’on fait voyager rien qu’en t’imaginant partir loin d’ici. Et tout ca me parle beaucoup. Woaww quelle claque.
    Je vais te suivre à présent.
    Au plaisir
    Bonne semaine.
    Xavier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 2 =