Sorcière et grimoires

bowweaver-27

 

Bonjour à tous,

 

Le fait que j’appartienne au clan des Sorcières n’est plus un mystère pour moi. Ce qui est cool en soi car cela me donne au moins une piste sur mes ouvertures et capacités à aller piocher des informations.

C’est dernier temps, étant la seule porte qui s’ouvre à moi, je décide donc d’explorer ma Sorcière et de voir ce qu’elle a pour moi.

 

Je vous préviens de suite, je ne le fais pas forcément expres. C’est juste que le soir je l’appelle et que j’ai affaire dans la nuit qui bien souvent.

 

Il y a longtemps de cela, peut-être un an, j’avais, en méditant, ressenti la présence d’un grimoire noir auquel j’avais accès, qui était le mien. Je dois dire que j’avais bien oublié toutes ces histoires de grimoires jusqu’à ces deux dernières semaines.

Le premier grimoire que j’ai retrouvé fut celui qui s’est manifesté lorsque j’ai retrouvé mon appartenance au clan des Sorcières (Magiciennes). Un livre magnifique s’est soudainement ouvert devant mes yeux. Il était noir mais les écritures était lumineuse. Aussi, je tournais les pages jusqu’à en trouver une qui m’intéresse. Ce jour là, je m’étais arrêtée sur la Magie Verte en disant simplement “Ah , ça, ça peut être intéressant.” Puis la vue se changea.

 

Ensuite, ce fut l’histoire du petit livre dans lequel je prenais des notes sur mes évolutions. Dedans, il y avait plein de “trucs” sur tout, la personnalité, la physique, bref, tout ce qui pouvait être sujet à réflexion et à solutions dans ce monde.

Le bouquin s’est feuilleté tout seul. Il a d’abord défilé toute la première partie dont les feuillets étaient jaune. Cela représentait toute la période que je venais de traverser ces derniers mois et qui se terminait aujourd’hui. Le livre s’est arrêtée sur la première d’une partie de feuillets rose. Je me souviens que la seule phrase dont je me souvienne était celle-ci : “Apprends à dire les choses.” Je me souviens aussi que dans cette partie, il y a avait un passage sur une espèce de structure quantique (molèculaire ou structurelle). Je m’en rappelle bien car j’ai vu le petit schéma qui était dessiné là.  C’est cette même nuit là, que j’appris que je commencais une nouvelle initiation d’une Epée.

Je remarquais que les phases d’évolution était clairement définie et s’enchainait au fur et à mesure de notre avancée. Je trouvais cela particulièrement intéressant. Aussi, je me demande bien maintenant quel sera mon enseignement. Surement liée à la Sorcière d’ailleurs vu que ces derniers jours sont particulièrement chargé en enseignement magique. 

Je me dis que j’ai du faire des progrès de gestion de ma personnalité car elle m’apparait enfin. Je suis contente. Et il est vrai que je contaste des évolutions dans ma façon de gérer les conflits, ou mes sautes d’humeur. Elles sont plus douces et moins impulsives. Bref, j’avoue que je suis assez contente car je vois que mon travail finit par porter ses fruits. Bien sûr, non sans l’aide de mes guides. 

 

Après cette histoire, j’ai rencontré une personne qui m’enseigna des formules magiques. 3 pour êtres exactes.

La première était pour léviter dans les autres dimensions.

La deuxième était pour donner un ordre et qu’il soit exécuté avec le contrôle de son propre corps

La troisième était la puissance du verbe sur un ordre, pour que celui ci soit exécuté sans même que l’autre ne puisse agir sur le mouvement que le corps était entrain d’éxecuter. J’avoue que celui ci m’a particulièrement amusé. J’ai en vain essayé de retenir le Verbe, mais je ne m’en souviens plus ! (pour changer !)

Il me pointa l’importance de la puissance du Verbe pour que l’ordre soit parfaitement exécuté. Sans le Verbe, l’action ne peut être. 

Ce rêve fut joli.

 

Vient ensuite ce matin.

 

Entre deux coups de secouades de mon mec dans le lit, je me retrouve consciente de suite.

J’étais sur un pont en plein dans l’espace galactique. De part et d’autres, c’était le vide, les étoiles. Bref, tout ce qui fait bien flippé surtout lorsqu’on s’imagine tomber.

Ce pont était très particulier. Il était assez petit, peut-être une vingtaine de mètres de longueur sur 3 mètres de largeur. 

Chaque bout pont descendrait sur des pierres puis sur une passerelle d’environ 40 mètres carré. (toujours en plein milieu de l’espace, lévitant) Sur ces passerelles, résidait une porte.

Rapidement j’ai du choisir de descendre d’un côté du pont. Je pris le côté qui était derrière moi et descendit sur les pierres pour atteindre la terre ferme (enfin si on peut dire ça comme ça.)

En bas, se trouvait une sorcière qui était sur une estrade et qui me disait de choisir. Mais que si je choisissais, je devais passer la porte.

Cette fille me ressemblait beaucoup en faite. Mais je savais que c’était une magicienne. Elle avait quelque chose dans l’aura qui fait que je ne rigolais pas et que je ne remettais nullement en cause sa puissance.

Un chien arriva et couru dans la porte. C’était mon guide. Alors je l’ai suivi sans trop réfléchir.  Mon animal totem est un chien, alors quand j’en vois un qui arrive à un moment opportuniste, je ne réfléchis pas trop. C’est mon conseiller quoi. 

Je passais la porte à vive allure et je me suis retrouvée dans un monde bizarroide où cette femme était à nouveau dedans. Il fallait suivre les pistes.

Dans cette univers, je me rappelle soudain que nous devions combattre des êtres qui voulait nous attraper. Pour se faire, un livre est apparu devant moi. Je devais lancer des sorts en fonction de la magie à utiliser pour les circonstances.

A vrai dire, c’était assez facile. Je mettais ma main au dessus du livre et lui se feuilleta tout seul jusqu’à arriver à la bonne page. Il me suffisait ensuite, simplement de lire la page correspondante. Cette manoeuvre fut exécuté 5 fois me semble-t-il, bien que l’une des fois, je n’étais pas sur d’avoir tombé sur la bonne page, hésita, puis j’ai du passé à un autre type de magie assez rapidement. Ce coup ci, le carnet était plus un livre des ombres, qui me rappelait d’ailleurs le livre des soeurs Hallywell dans Charmed. En effet, c’était un feuillet qui avait un dessin du sort ou de l’entité appelé à détruire, puis en dessous, une belle et vive description de la magie et du sort à dire.

J’ai eu ensuite un changement de plan assez vif où j’ai revu mon chien courir partout et sniffer un vêtement, il fallait que j’y récupère quelque chose à l’intérieur pour ensuite l’amener à cette femme.

Tout ce que je me souviens est le faite qu’elle m’a présenté un présent, une bague sublime, avec une pierre bleu pastel, un cabochon monté sur de l’argent. Sublime.

 

Ah ! mon mec vient de bouger dans le lit, je me réveille. Ca me renvoit aussi dans les couettes et bien sûr… je gronchonne pendant que lui, finit de se moltonner sous les oreillers. (Je le dis ou pas ?… ok d’accord… Ca m’agaaaaace !!)

Je referme vite les yeux et espère bien repartir là bas.

 

Cela faisait longtemps que je n’avais pas senti le passage des dimensions, de mon lit, à mon rêve.

“Suis-je bien dans un rêve ? Où suis-je  ?”

Je tatonne cette dimension assez grisâtre. Etais-je sorti dans l’astral ou suis-je au contraire, dans mes dimensions personnelles ?

Cela faisait un moment que je ne sentais plus ce sasse. Il fallait faire vite. J’étais consciente et j’avais des questions à poser. C’était le moment.

Je tâte le mur. Si je le traverse, c’est un rêve. ce fut le cas. Bien, oh ! ah oui, il y a des portes autour de moi. Je vais refaire mon système de porte-sasse. Je ne sais plus si ca va marcher. Cela fait un moment que j’en ai plus besoin.

Je referme la porte qui est à côté de moi, parfaitement consciente. J’apose ma main dessus et je dis :”J’appelle mon Âme. Tout ce qui est derrière cette porte représente son Univers.”

Je me souviens de l’effet que cela fait lorsque l’on parle dans cette dimension. On sent simplement tout son corps, vibrer car le corps n’est que vibration et champs magnétique. C’est assez rigolo, mais perturbant si l’on n’a pas l’habitude.

Lorsque j’ouvris la porte, je découvris une chambre. J’oscillais un peu. Merde. Il fallait faire vite pour pouvoir rester consciente ici.

“Je demande à réajuster mon taux énergétique maintenant !”

Ma vue se fixa un peu plus nettement sur les éléments de la chambre à coucher. Elle fut sombre, beaucoup de bleu indigo et foncé. Puis une femme sortie d’une pièce lumineuse.

– “oh ! Que fais-tu ici ?!”

– Tu me connais ?  Qui je suis ?

– “Tu ne devrais pas être là. Comment es-tu arrivée  ici ? Je dois partir.”

Cette femme avait vraiment l’air de me connaitre. Qui était-elle ? Elle était blonde, dynamique et clairement, paraissait dans le rush.

– Tu me connais ? Dis moi, comment je m’appelle ? C’est quoi ici ? On est où ?

– “Je viens d’Ilvatar.”

Ca ne m’avancait pas à grand chose. C’était quoi ? une planète, une cité, un clan ? … Je penchais plutôt pour une planète.

Le plan changea. Je ne voulais pas lâcher cette personne qui semblait me connaitre. Je me suis retrouvée toujours avec elle, mais dehors, à l’extérieur. Cet univers était assez particulier, plein de nature.

Je me souviens être là, devant une allée qui permettait le déplacement rapide, comme un espèce de tapis roulant sur des kilomètres et à côté des longs téléphériques.

Il y avait deux personnes dont la blonde à mes côtés mais je commencais un peu à m’énerver. Par manque de réponses et d’attention à mon égard, je commencais à les menacer en perturbant l’environnement et en faisant des dégâts par simples pensées.

– “Arrêtes, arrêtes”, me disait-il .

Deux autres personnes sont arrivés en courant vers moi.

– ” Arrêtez, arrêtez, c’est ….x…..  !  C’est elle !

Eux aussi me connaissait… Merde… je suis où ?… C’est quoi ce binse.

Je les menacais à nouveau.

– Répondez-moi alors, vous me connaissez, comment je m’appelle ? d’où vous venez ?

– “Ilvatar. Nous venons d’Ilvatar.”

– Vous connaissez mon nom ?

– “Mais lequel veux-tu savoir ?…. tu en as eu plus de 1000 …

J’écarquillais les yeux. lequel voudrais-je entendre ?… En effet, il était logique qu’au cours de mes vies passées, j’en avais eu tout un tas.

Un petit bébé apparait d’un coup sur l’épaule d’une des personnes en face de moi. Il était beau comme un coeur , les yeux bien grands ouverts et lévitait. Une pensée me traversa l’esprit, il aurait pu être le bébé que j’ai avorté il y a des années de cela. Mais bon, je divaguais certainement, c’est pas comme s’il n’y avait qu’un seul bébé dans l’univers ! lol !

– Oh ! Tiens qu’est-ce qu’il fait là ?

-” C’est un fantôme”, me dit l’un deux.

Je le prends dans mes bras, remplie d”amour et de douceur et en le regardant bien dans les yeux, je lui dis “oh… tu en as de la chance de savoir ce que tu es. Moi je ne le sais même pas.”

Je lui souris tendrement et le repose délicatement sur l’épaule de cette même personne.

 

Ah ! … mon mec vient de bouger dans le lit… fais chier. Je me réveille.

 

Puisque c’est comme ça, ca m’agace , je me lève ! Nah !! Il n’arrête pas de bouger !! Roh !! Je n’arrive pas à tenir assez longtemps, les oscillements vibratoires sont très durs à tenir.

Lorsque je sens que le lit bouge, la vue commence à partir et puis pouf ! tout va très très vite. Je n’ai qu’un millième de seconde pour recalibrer la pensée pour espérer rester dans la dimension, mais c’est très rare quand j’arrive à le faire et clairement aujourd’hui, n’est pas le jour.

Soit. Il en est ainsi pour aujourd’hui.

 

Bises

Enregistrer


Source: Magie 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + dix =