Un choix d'Amour

 

“Sais-tu seulement ce qu’est l’amour ? 

As-tu seulement déjà perçu ce sentiment profond ?

Pourquoi te poses-tu tant de questions ? 

Tu crois savoir tant de choses, et lorsque seulement tu le vis et le ressens du plus profond de toi, alors là seulement, tu te rends compte.

Tu te comptes combien de leurres vous animent dans le quotidien. 

Vous faites, dites-vous, “par amour”. L’amour n’exige rien. L’amour résonne, l’amour est une évidence d’un état profond, vrai et pure. 

Mais que savez-vous de la pureté ? Vous ne la voyez qu’à vos yeux poussiéreux. 

L’amour ne se voit pas, l’amour se vit de l’intérieur. Ce que vous voyez émaner ne sont que des prémices de la part auquel vous avez accès. 

Nombreux sont ceux qui rêvent d’un amour plus grand, plus beau, plus vrai. 

La réalité qui fait mal à vos yeux et la déception lorsque vous ne comprenez pas que vous vivez un amour à la hauteur de votre ouverture de coeur. 

Plus grand dites-vous ? Mais votre ouverture est-elle plus grande pour accueillir ? Etes-vous prêt à vivre l’amour et la laisser émaner ?

Aimer, aimer et aimer, ne sont que des mots que tu as à la bouche, mais regardes petite fille, regardes ce que tu appelles aimer. “

– Je ne peux pas m’empêcher à cet instant de penser à la colère, à la frustration, j’aime parce que j’ai besoin d’amour, alors je fais en sorte d’aimer tant bien que mal, pour éviter d’avoir mal. 

– “Vous aimez par peur. Mais un jour, vous vous rappelez que vous savez aimer au-delà, et vous vous souvenez de ces fois où vous avez eu les papillons dans le ventre. Tu les connais toi aussi, n’est-ce-pas ? “

– oui. Je les aime moi ces papillons, c’est juste que. 

– “C’est juste qu’à fortiori vous laissez tomber ce que vous ressentez à l’intérieur pour vous préoccuper plus de vos sécurités matérielles. Nous comprenons qu’elles soient importantes à vos yeux appeurés dénaturés. Connais-tu la raison de l’Amour ? “

– Tu parles de sa Raison d’Etre ? hum…. je dirais que c’est vivre. 

– “Perséverance petite, persévérance est de mise lorsque l’on veut créer. Pour créer il faut vivre dis-tu, mais sais-tu qu’est vivre ?”

Un silence se fait. Toute penaud, je me mets à m’écouter. Puis je sens le souffle de mes poumons à chaque respiration. 

– Vivre c’est dans l’harmonie du tout, c’est comme si vivre, c’était respirer, le coeur qui bat, le sang qui bouge, l’air qui rentre et ressort, c’est enfaite tout un ensemble. Vivre, c’est pas seulement faire une chose, je crois que vivre, c’est faire parti d’un tout. 

– “Ressens ce tout, cette connexion avec ton corps et l’extérieur. Observes ta place. A force de regarde par vos yeux, vous en oubliez le corps. Sais-tu seulement ce que cela veut dire de faire parti d’un tout ? Vous êtes bien trop arrêté sur vos propres idées, vous passez tellement de temps à chercher “c’est quoi l’amour ? où est l’amour ? je veux l’amour. ” Autant de questions qui montrent à quel point vous souffrez, à quel point vous vous oubliez vous même. Comment voulez vous recevoir l’amour ? Vous croyez tout connaitre. Vous ne voyez même pas vos amours égotiques qui vous mettent tant d’obstacles dans votre propre unité. Demandes à ton corps de te montrer et de vibrer l’amour. Tant de foi vous placez à vouloir ou chercher l’amour, placez cette foi en vous. Places cette foi en toi.

Tu dis que tu sais aimer, que tu en as des apercus, certes, mais laisses-tu vraiment ton corps le ressentir ? Jusqu’à quel point es-tu capable de laisser l’amour en toi vivre ? 

Peur dis-tu ? (ndlr je l’ai pensé) et pourquoi donc aurais-tu peur de vivre l’amour ? Tu n’as donc pas compris ce qu’était l’amour mon enfant. 

Voir l’amour avec les yeux, n’est pas vivre l’amour avec son coeur. Choisis. Saches que celui qui verra avec ses yeux verra toujours le monde avec ses lunettes. Certes, il y en a pour tous les goûts, et toutes les couleurs. Saches simplement que porter des lunettes et craindre ce que le monde craint n’est pas une obligation. Tu peux décider de laisser parler ton coeur. “

– comme je le fais maintenant par exemple.

– …

– ” Un jour princesse, un jour nous te reverrons. pérséverance, foi, courage. Tel est la force d’un choix. “

– merci. 

– ” Bonne nuit princesse, un jour, nous te reverrons. “

 

 

Bref… et pourquoi ils disent des mots que je ne connais même pas. “A fortiori”, “à fortiori”… je connaissais pas moi…heureusement que y’a wiki… pfff…  Ca fait drôle quand même à chaque fois que ça m’arrive… 

 

Bonne soirée à tous

Enregistrer


Source: Les guides 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − dix-huit =